Google a annoncé l’arrivée prochaine d’une fonction permettant de vérifier que l’utilisateur a bien les yeux ouverts.

Google Pixel 4

Depuis son annonce le 15 octobre, le Google Pixel 4 est entre les mains des journalistes qui ont commencé leurs tests. L’une des nouveautés du Pixel 4 est évidemment son système de reconnaissance faciale similaire à celui de l’iPhone, qui a forcément suscité la comparaison. Un élément a rapidement retenu l’attention des journalistes : l’absence de contrôle du consentement de l’utilisateur.

Ce qui est désormais vu comme une faille de sécurité permet de déverrouiller le smartphone simplement en le pointant en face de son utilisateur, qu’il soit réveillé ou non. De son côté Apple demande par défaut l’attention de l’utilisateur pour déverrouiller le téléphone, même si un paramètre d’accessibilité d’iOS permet de retirer cette sécurité.

Google promet un correctif dans les mois à venir

Conscient que cela pouvait poser quelques problèmes, Google a annoncé au site The Verge qu’une mise à jour était prévue pour ajouter une vérification de l’utilisateur, notamment si ses yeux sont ouverts.

Voici la déclaration de Google sur le sujet.

Nous avons travaillé sur une option permettant aux utilisateurs d’exiger que leurs yeux soient ouverts pour déverrouiller le téléphone, qui sera livrée avec une mise à jour du logiciel dans les mois à venir. En attendant, si un utilisateur de Pixel 4 craint que quelqu’un prenne son téléphone et tente de le déverrouiller les yeux fermés, il peut activer une fonction de sécurité qui nécessite un code PIN, un modèle ou un mot de passe pour le déverrouillage suivant. La reconnaissance faciale du Pixel 4 répond aux exigences de sécurité comme une biométrie forte, et peut être utilisée pour les paiements et l’authentification des applications, y compris les applications bancaires. Elle est résistante aux tentatives de déverrouillage non valides par d’autres moyens, comme avec des masques.

Si Google continue de défendre le caractère sécurisé du système en place, la firme annonce bien une mise à jour qui devrait arriver « dans les mois à venir ». Il n’y a plus qu’à se montrer patient.