Pigweed : Google travaille (encore) sur un autre système d’exploitation

Encore et encore !

 

Google a déposé une nouvelle marque : Pigweed. Celle-ci concerne un système d'exploitation informatique.

Amarante

De l’amarante, plante dont l’OS de Google tire son nom

L’USPTO, le bureau américain des marques déposées, a publié le 4 février un document relatif à une demande de dépôt de marque de la part de Google après l’acceptation de cette dernière. La firme de Mountain View est donc propriétaire de la marque « Pigweed » aux États-Unis, avec une extension à l’international.

Cette demande a été enregistrée dans la catégorie « Logiciel d’exploitation informatique ».

Amarante cette histoire

En anglais, Pigweed est un nom qui se rapporte à l’amarante, une plante utilisée à la fois à des fins médicales qu’alimentaire. Elle porte le nom d’« herbe à cochon » car elle peut être utilisée pour les nourrir. Difficile néanmoins d’en tirer la moindre conclusion.

Le site spécialisé 9to5Google a néanmoins découvert deux mentions à ce nom. La première dans le code source de Fuchsia, dans laquelle un répertoire portait ce nom avant d’être renommé pour prendre le nom de Fuchsia. 9to5 précise néanmoins que le développeur ayant appliqué ce changement travaille sur de nombreux projets et a pu s’emmêler les pinceaux d’un projet à l’autre. Il n’y aurait donc pas forcément de lien direct entre les deux systèmes d’exploitation.

La deuxième référence se trouve dans le code source de Chromium. On y découvre que Pigweed possède sa propre branche de développement pour Chromium, ainsi que son propre bug tracker. Malheureusement, ces deux éléments restent fermés au public, nous empêchant d’en apprendre davantage à ce sujet. Cela permet néanmoins d’imaginer un OS avec une interface capable d’utiliser le navigateur.

La multiplication des OS

Google possède déjà deux systèmes d’exploitation disponibles sur le marché : Android et Chrome OS. On sait également que la firme de Mountain View travaille sur Fuchsia, un OS censé être universel, capable d’alimenter n’importe quel appareil depuis la montre connectée à l’ordinateur en passant par nos smartphones.

Pigweed n’a cependant pas forcément vocation à équiper des appareils destinés au grand public et pourrait tout aussi bien permettre d’équiper des machines comme des caisses enregistreuses, des distributeurs automatiques ou autres moniteurs de contrôle.

À l’approche de la Google I/O 2020 on peut espérer de glaner plus d’informations prochainement, mais rien n’est moins sûr à l’heure actuelle.

Les derniers articles

  • Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    Microsoft

    Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    15 février 202015/02/2020 • 11:00