Devenu indépendant, Honor pourra continuer à vendre des PC sous Windows 10

 

Honor a annoncé avoir conclu un accord avec Microsoft pour pouvoir continuer à proposer des ordinateurs équipés de Windows 10, même après son indépendance du groupe Huawei.

Le Honor MagicBook Pro

Le Honor MagicBook Pro // Source : Frandroid

Il y a un mois, on apprenait que Huawei comptait se séparer de sa marque Honor. Le groupe chinois s’est en effet mis d’accord avec un consortium de 40 entreprises chinoises afin de donner son indépendance à sa marque, lancée en 2013.

Néanmoins, cette autonomie nouvellement gagnée par Honor est encore pavée d’obstacles. Puisque le groupe Huawei n’est plus derrière, il faudra que Honor se fournisse seul en composants et en licences logicielles pour ses prochains appareils. Ce week-end, on a appris que le constructeur a déjà conclu un accord avec Microsoft pour pouvoir proposer des ordinateurs portables sous Windows 10.

La nouvelle n’en est pas vraiment une puisque, malgré l’embargo américain, les ordinateurs Huawei et Honor peuvent déjà être dotés de Windows 10 depuis un an, alors que Microsoft avait obtenu une dérogation de l’administration américaine pour continuer à travailler avec le groupe Huawei. Néanmoins, comme l’indique le site China Daily, « ce mouvement ouvre la voie à davantage de partenariat dans un futur proche comme ceux anticipés avec le géant américain Qualcomm, pour mieux résoudre les problèmes de chaîne d’approvisionnement de Honor ».

Un nouveau MagicBook Pro en préparation

Dans un communiqué, Honor a également annoncé que son prochain ordinateur portable, le Honor MagicBook Pro, serait équipé de Windows 10 et d’un processeur Intel Core i5. De quoi suggérer que l’entreprise chinoise pourra également se fournir en puces auprès du fondeur américain. La sortie est attendue le mois prochain.

Rappelons que l’objectif pour Huawei, en se séparant de sa marque Honor, est de réduire sa voilure, tout en permettant à Honor de continuer à développer des appareils sans être touché par l’embargo américain touchant le groupe Huawei. Depuis un an et demi, Huawei ne peut en effet plus proposer de smartphones Android dotés des services mobiles Google. Récemment un nouveau frein a été posé par l’administration américaine, empêchant Huawei de se fournir en processeurs mobiles auprès de ses partenaires habituels comme le Taïwanais TSMC. Sur les PC, Huawei était cependant globalement épargné et la situation ne devrait donc pas changer fondamentalement pour les ordinateurs Honor.

Les derniers articles