Selon de nouvelles informations, le futur SoC de HiSilicon, le Kirin 980, serait fin prêt pour le Huawei Mate 20 et serait gravé en 7nm.

Le constructeur chinois Huawei développe depuis quelques années maintenant ses propres puces : les Kirin. Des SoC dont la conception est donnée à HiSilicon, qui fait ensuite appel au fondeur TSMC.

Quand bien même Samsung prépare les gravures en 8nm et 7nm, la rumeur voulait que TSMC soit plus rapide que lui sur le nouveau procédé utilisant les ultraviolets qui permet cette finesse encore jamais vue. Le premier à en profiter serait tout simplement le Kirin 980.

Le Kirin 980 rentre en production pour le Mate 20

Si l’on en croit les informations récoltées par ITHome, le dernier SoC haut de gamme de HiSilicon entrerait en production en série dès ce trimestre. Mieux encore : celui-ci serait bien gravé en 7nm, ce qui lui conférerait une large avance sur ses compétiteurs de l’année toujours gravés en 10nm FinFET.

On peut s’attendre à ce que celui-ci intègre un NPU de nouvelle génération, ainsi qu’un GPU plus performant. Nous savons naturellement déjà à qui ce futur présumé monstre est destiné : le Huawei Mate 20, ou Mate 20 Pro, qui sera vraisemblablement présenté en fin d’année.

Cycle décalé

De quoi rendre le Kirin 980 plus performant encore que le Snapdragon 845 ou l’Exynos 9810 ? Naturellement, si celui-ci est bien construit. Ceci étant, il ne faut pas oublier le contexte.

En effet, comme nous le notions dans notre test du Huawei P20 Pro, les SoC de HiSilicon suivent un cycle de sortie plus collé sur Apple que l’écosystème Android. Aussi, ce SoC apparaîtra comme surpuissant en fin d’année… et dépassé au début de l’année 2019. Il vaudra donc mieux le comparer à la prochaine puce A12 de la firme de Cupertino.