Huawei est présent sur l’IFA 2018, mais joue un peu plus sur le teasing : le constructeur chinois y dévoile le Kirin 980, futur SoC de ses Mate 20 et Mate 20 Pro prévus pour la fin de l’année.

Bien que majoritairement connu par le grand public pour cela, le constructeur chinois Huawei n’est pas présent sur l’IFA 2018 pour dévoiler de nouveaux smartphones. Ceci étant, il est présent pour faire un peu de teasing en attendant la présentation officielle des Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro.

Si ceux-ci seront dévoilés en octobre, la marque nous fait la présentation du SoC qui leur permettra d’être plus puissants que tous les autres : le Kirin 980. Le premier SoC du marché à être gravé en 7 nm dévoile ses entrailles aujourd’hui, pour notre plus grand plaisir.

Notre vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le Kirin 980 est officiel : big, LITTLE… et middle ?!

Nouvelle fin d’année, nouveau processeur. Le Kirin 980 n’a pas que pour lui d’être le premier gravé en 7 nm : il change aussi énormément de philosophie. Si la plupart des SoC sont en big.LITTLE, soit un couple haute performance et basse performance, la puce de HiSilicon a pris un tout autre chemin.

Il s’équipe en effet de huit cœurs toujours, avec une philosophie différente : 2 cœurs Cortex-A76 haute performance cadencés à 2,6 GHz, 2 cœurs Cortex-A76 moyenne performance cadencés à 1,92 GHz et enfin 4 cœurs Cortex-A55 basse performance cadencés à 1,8 GHz. Face au Snapdragon 845, Huawei avance des performances supérieures de 37 %.

Vous pouvez coupler à cela une nouvelle compatibilité avec la RAM LPDDR4X cadencée à 2133 MHz, ce qui permettra d’atteindre une bande passante de 23,1 Gb/s. Si nous ne connaissons pas encore la RAM qui sera attribuée aux prochains Mate 20, on peut au moins établir qu’elle sera extrêmement rapide : seulement 138 ns de latence est annoncée par Huawei.

Le premier SoC à intégrer le GPU Mali-G76

Pour la partie graphique, le Kirin 980 annonce être le premier SoC à s’équiper du nouveau GPU Mali-G76. Le constructeur annonce des performances presque doublées (+46 %) par rapport au Kirin 970, pour une consommation énergétique amoindrie de 178 %.

Par rapport au Snapdragon 845, selon les mesures réalisées en labo par Huawei sur le titre NBA 2K18, cela donne une amélioration de 22 % des performances pour -32 % de consommation énergétique. Le dernier SoC de Qualcomm nous a déjà fort impressionnés en 3D : le Kirin 980 devrait donc nous mettre la dernière petite baffe que nous attendions pour clore l’année en beauté, et pourrait offrir à Fortnite sur Android la fluidité qui lui manque.

Double NPU et IA en maître de cérémonie

HiSilicon a donc fait le choix d’offrir un troisième niveau de performance afin d’optimiser toujours plus la consommation de son SoC. Le scheduler système, boosté à l’IA et très flexible, se chargera lui de répartir la charge CPU afin d’offrir les meilleures performances sans pour autant trop consommer de batterie.

Ce n’est pas tout : l’intelligence artificielle analysera également votre utilisation, et adaptera ainsi sa répartition des tâches afin de toujours fournir les meilleures performances sur les tâches lourdes et la meilleure consommation sur les petites tâches.

Cette intelligence artificielle sera aidée par la présence d’une double puce NPU cette année. L’innovation poussée par Huawei continue d’être en avance sur son temps, et promet désormais de reconnaître 4500 images par minutes contre 2371 sur le Snapdragon 845 et 1458 pour l’Apple A11.

Cela lui sera particulièrement utile pour la reconnaissance d’objet et de scène en photo, où le double ISP promet également des performances améliorées ; on attendra de voir tout cela intégré dans un appareil avant de parler de ses performances.

Modem 1,4 Gb/s et captation réseau supérieure

Enfin, le Kirin 980 est le premier SoC à intégrer un modem LTE Cat. 21 lui permettant d’atteindre un débit de 1,4 Gb/s. Une véritable première, là où les SoC actuellement disponibles s’arrêtent à 1,2 Gb/s.

Surtout, Huawei promet que sa puce sera capable d’une meilleure captation réseau, particulièrement dans des environnements difficiles. Dans les transports en commun par exemple, et particulièrement dans les trains à grande vitesse, le Kirin 980 promet de rester stable et ne jamais nuire à la lecture d’une vidéo ou au chargement du moindre contenu. Un trait qu’il sera facile de vérifier dans le métro parisien lors de la sortie des Mate 20 et Mate 20 Pro.

Sortie du Kirin 980

Le Kirin 980 sera intégré en premier sur les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro, qui comme dit dans l’introduction ne seront présentés qu’en octobre prochain. Ceci étant, il est tout de même destiné à être intégré dans d’autres smartphones du constructeur, mais aussi de son petit frère Honor.

Ainsi, nous savons qu’il intégrera également le Honor Magic 2, et potentiellement d’autres appareils au cours de l’année 2019. De quoi se frotter les mains, en attendant que Qualcomm revienne à l’assaut début 2019 avec le Snapdragon 855. Il nous faudra également tester tout cela en main propre, les chiffres étant parfois plus impressionnants que les capacités effectives.

À lire sur FrAndroid : Huawei Mate 20 Lite, Mate 20 et Mate 20 Pro : tout ce que l’on sait sur la prochaine gamme du fabricant