Une nouvelle rumeur indique que Huawei se préparerait à sortir un nouveau SoC Kirin 990 pour le début de l’année 2019, soit la sortie des Huawei P30. Il serait toujours gravé en 7 nm, mais aurait droit à des améliorations de performances.

Sur cette fin d’année, une marque en particulier a réussi à briller : Huawei. Cela a commencé à l’IFA 2018, où elle a présenté le Kirin 980, premier SoC pour Android gravé en 7 nm.

Ce SoC a ensuite été intégré aux Huawei Mate 20 Pro et Huawei Mate 20 classique, deux smartphones importants sur cette fin d’année. Cependant, la puce devrait connaître une mise à jour pour 2019.

Un nouveau SoC Kirin 990

Le site CNMO, relayé par Gizmochina, indique en effet que, selon des sources internes aux chaînes de production, Huawei préparerait un Kirin 990 pour le premier trimestre 2019. Ce SoC serait toujours gravé en 7 nm, comme le Kirin 980 donc, mais serait plus optimisé encore en consommant 10 % d’énergie en moins pour 10 % de performances en plus.

Celui-ci serait aussi compatible avec le modem Balong 5000, comme c’est le cas du Kirin 980 une nouvelle fois, afin de pouvoir mettre en avant la 5G dès 2019. Il semble également que les tests pour la créer sont très coûteux pour l’entreprise, qui dépenserait 200 millions de yuans (plus de 25 millions d’euros) par test.

Les Huawei P30 en ligne de mire

L’indication d’une sortie prévue pour le premier trimestre 2019 met la puce à l’oreille. Avec une telle période de sortie, les futurs Huawei P30 (s’ils conservent ce nom) devraient directement en profiter.

Si une telle mise à jour est bien prévue, elle indiquerait que Huawei ne se contenterait plus de jouer au chat et à la souris avec Qualcomm. Le cycle actuel fait que les deux marques se surpassent l’une l’autre à 6 mois d’intervalle, mais une amélioration bien placée en début d’année pourrait rendre le SoC de HiSilicon plus compétitif.

Ce en attendant bien sûr la version majeure en fin d’année, qui en 2019 pourrait directement passer à la gravure en 5 nm.

À lire sur FrAndroid : Huawei veut être le premier à proposer des processeurs en 5 nm sur Android