Entre les États-Unis et la Chine, rien ne va plus. Et au milieu de ce conflit, on retrouve Huawei qui y joue un rôle prédominant, mais également ZTE et Apple.

Crédit image : Gage Skidmore, Wikimedia Commons.

Quand les deux plus grandes puissances économiques au monde se lancent dans une bataille, personne n’a envie de se retrouver au milieu des violents feux croisés. Hélas, ZTE, Apple et surtout Huawei se sont retrouvés dans cette situation plus que délicate.

En effet, Huawei s’est progressivement retrouvé empêtré dans un conflit opposant les États-Unis et la Chine. Le constructeur est soupçonné par Washington d’être un outil d’espionnage au service du régime en place à Pékin. Résultat : son implantation outre-Atlantique a été freinée par d’innombrables obstacles.

Boycott anti-Apple en Chine

À cela s’ajoute l’arrestation récente de Wanzhou Meng, la numéro 2 de Huawei, par les autorités américaines. Or cet incident a provoqué de nombreux remous dans l’Empire du Milieu. Comme le rapporte Nikkei, de nombreuses entreprises chinoises se sont empressées d’afficher leur soutien à la marque en offrant notamment quelques réductions à leurs employés s’ils achètent un produit Huawei. En outre, ils appellent également à boycotter Apple.

Notons à ce propos que la marque à la Pomme a déjà vu la plupart de ses smartphones (hormis les iPhone XS, XS Max et XR) être interdits de vente en Chine à cause d’une vieille querelle avec Qualcomm. Apple étant une marque américaine, on ne peut s’empêcher de penser que cette décision juridique tombe à point nommé comme une réponse de Pékin à l’arrestation de la responsable de Huawei.

Huawei et ZTE écartés de la 5G

L’escalade des tensions ne s’arrête pas là. Reuters révèle que la Maison-Blanche pourrait bientôt bannir, par décret, Huawei ainsi que ZTE — qui est également une entreprise chinoise — du développement des infrastructures 5G outre-Atlantique. Les deux firmes sont pourtant des acteurs majeurs sur ce marché.

D’après certaines sources, le décret en question invoquerait l’International Emergency Economic Powers Act (PDF en anglais). Il s’agit d’une mesure qui donnerait au président Donald Trump le pouvoir de réglementer le commerce suite à « une situation d’urgence nationale en réponse à une menace inhabituelle et extraordinaire pour les États-Unis et de source étrangère ».

Brûlante Guerre froide

Si une telle décision venait à être prise, le conflit opposant les deux puissances pourrait bien allumer quelques braises. Les États-Unis et la Chine ne cachent déjà plus leurs hostilités : les premiers exhortent leurs alliés à mettre des bâtons dans les roues de Huawei — en France, la question se pose notamment — et la seconde ne manquera pas de rendre chaque coup porté.

À lire sur FrAndroid : Comment Huawei devient un symbole du conflit entre Trump et la Chine