Une enquête affirme que Huawei a tenté d’imiter le capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch en demandant directement à au fournisseur de l’entreprise américaine de livrer leurs secrets contre la promesse d’une grosse commande de composants.

Dans la bataille juridique qui l’oppose au gouvernement américain, Huawei est notamment accusé d’avoir volé un robot à l’opérateur américain T-Mobile. Mais ce n’est apparemment pas la seule affaire d’espionnage industriel impliquant le constructeur chinois et une firme américaine.

Le site d’enquête américain The Information — relayé par 9to5Mac — explique en effet que Huawei aurait tenté d’imiter la technologie du capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch en demandant aux fournisseurs de la marque à la pomme de dévoiler leurs secrets.

Huawei et les fournisseurs d’Apple

L’un des exemples cités est celui où des ingénieurs de Huawei travaillant sur un prototype de montre auraient rencontré un fournisseur dans le courant de l’automne 2018. Ils auraient tenté de lui soutirer les caractéristiques du capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch en promettant à leur interlocuteur de passer une grosse commande de composants.

Les ingénieurs de Huawei auraient affirmé que la conception de leur montre était similaire à celle d’Apple. Dans le même temps, ils auraient refusé de partager leurs schémas tout en incitant le fournisseur à estimer un prix de vente pour le composant.

Un autre exemple relaté par The Information fait état d’une photo envoyée au fournisseur par un ingénieur de Huawei. D’après le média, l’image était accompagnée de la phrase suivante : « n’hésitez pas à suggérer un design que vous avez déjà expérimenté ». Le fournisseur aurait refusé de coopérer.

Tout savoir sur Apple

The Information relate aussi le fait que plusieurs entreprises — dont Huawei — auraient tenté de soudoyer des ouvriers travaillant sur les chaînes de production d’Apple pour qu’ils dessinent des esquisses des composants en décrivant toutes les informations qu’ils connaissaient.

Enfin, l’enquête cite aussi un ex-employé d’Apple qui avait postulé chez Huawei. Ce dernier affirme qu’il a surtout été interrogé sur la feuille de route d’Apple pour ses produits avant d’affirmer que les responsables de Huawei « étaient plus intéressés à essayer d’apprendre à connaître Apple qu’ils ne l’étaient à m’engager ».