Essai de la Hyundai Ioniq electric : la famille verte

Voitures • 2020

Hyundai Ioniq Electric
8 /10

Note de la rédaction

La Hyundai Ioniq Electric est un des deux modèles électriques de la marque (avec la Hyundai Kona Electric). La version annoncée en 2020 possède une batterie de 38,3 kWh capable de recharger 80 % de son énergie en 54 minutes sur une borne DC. Elle a une autonomie maximale de 311 km selon le cycle WLTP. Son moteur de 100 kW permet une accélération de 0 à 100 km/h en 9,9 secondes et une vitesse maximale de 165 km/h.

Où acheter le
Hyundai Ioniq Electric au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

 

Introduction

Hyundai s’était lancé tôt avec sa Ionic, dès 2016. Un modèle spécifiquement développé pour les énergies alternatives, proposé en hybride, hybride rechargeable et 100 % électrique. C’est la version restylée et revue de cette dernière que nous avons prise en mains.

Fiche technique de la Hyundai Ioniq EV

Modèle Hyundai Ioniq Electric
Catégorie Berlines
Puissance (chevaux) 136 chevaux
Puissance (kw) 100 kW
0 à 100 km/h 9.9 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie complète
Vitesse max 165 km/h
Taille de l'écran principale 10.25 pouces
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4470 mm
Hauteur 1475 mm
Largeur 1820 mm
Prix entrée de gamme 35205 euros
Poids Maximal 1970 kg
Fiche produit

Une berline qui s’affirme

Avec ses faux airs de Toyota Prius, la Hyundai Ioniq affiche clairement sa vocation de voiture verte. Légèrement retouchée, elle affiche désormais une bouille plus affirmée dans sa version électrique avec sa fausse calandre gris métal affublée de deux trappes d’ouverture variable, ses phares à LED plus agressifs et son arrière revu. Une silhouette plutôt discrète pour cette berline familiale de 4,47 mètres.

Sous son capot, le moteur du groupe Hyundai gagne 16 ch (136 ch) et affiche un couple généreux de 295 Nm (en mode Sport) qui lui offre de bonnes relances, comme toute bonne électrique, mais sans chercher la performance pure (environ 10 s de 0 à 100). Son point fort est plutôt à trouver dans son efficience. La nouveauté est du côté de la batterie, qui atteint désormais une valeur juste correcte aujourd’hui de 38,3 kWh (+ 36 %) et reçoit un refroidissement liquide pour une meilleure maîtrise thermique.

Avec son nouveau chargeur embarqué de 7,2 kW, il lui faut 54 minutes pour se charger à 80 % lorsque le véhicule est branché à une borne DC de 100 kW (57 min avec 50 kW). En courant alternatif, compter un peu plus de 6 heures. Hyundai se veut très dynamique dans sa promotion de l’électrique et offre 1 an d’abonnement au réseau de bornes de recharges KiWhi.

Petite batterie, grande efficience

La consommation en cycle mixte est donnée pour 13,8 kWh/100 km, ce qui est proche de ce que nous avons pu constater, de quoi afficher raisonnablement 311 km d’autonomie mixte. Avec 1,6 tonne sur la balance, la Ioniq bénéficie des avantages de sa batterie de taille moyenne et son comportement routier est agréable, conçu pour un usage familial. L’aérodynamisme poussé de sa carrosserie (Cx de 0,25) et son moteur efficient contribuent aussi à ses bons résultats.

Le réglage de la puissance de régénération sur 4 niveaux (dont un en roue libre) par des palettes au volant est original, facile d’usage et assez ludique. Dans le mode le plus intense, il est possible de l’amener à l’arrêt au simple lever de pied, sans toucher aux freins, à la manière du e-Pedal de Nissan. La régénération intelligente prend en compte la voiture qui précède pour mieux anticiper.

En plus de cela, 4 modes de conduite sont possibles, du frugal Eco+ au mode Sport. Nous avons apprécié aussi l’efficacité et la douceur du système de régulateur de vitesse adaptatif.

Intérieur renouvelé

On est plutôt bien à bord de cette voiture basse (ça change des SUV !), typée confort et bien habitable, y compris aux places arrière. Le coffre en revanche, avec 350 l, offre une contenance très moyenne.

La planche de bord a été complètement remplacée à l’occasion de ce restyling plus concentré sur l’habitacle. Une bonne chose, car la Ioniq Electric monte ainsi un peu en gamme et surtout, elle rejoint le haut du panier question connectivité sur son écran flottant de 10,25 pouces qui trône au milieu de la planche de bord (voir plus bas).

Assistances millésime 2020

Les aides à la conduite sont généreuses, avec freinage d’urgence autonome avec détection de piétons et cyclistes, maintien actif dans la file, détection de fatigue, lecture des panneaux, détection de véhicules approchant en marche arrière… Bref, elle coche toutes les cases des équipements d’aujourd’hui.

Le meilleur choix est le milieu de gamme Creative (39 400 euros hors aides) qui inclut le régulateur de vitesse adaptatif intelligent (jusqu’à l’arrêt), le chargeur smartphone à induction, l’audio signée Infinity et surtout les nouveaux services connectés Bluelink (gratuits pendant 5 ans) avec, sur l’application smartphone, la programmation à distance de la charge de la batterie, la transmission à distance d’une destination au système de navigation, la géolocalisation du véhicule, l’historique des trajets, le statut du véhicule (portes, moteur, climatisation, batterie et niveau de charge), le réglage ou la programmation de la climatisation à distance…

Il inclut aussi de série le système multimédia avec un bel écran couleur tactile très réactif de 10,25″, partagé et personnalisable, avec menu d’éco-conduite et reconnaissance vocale (en ligne), ainsi que la navigation Europe avec programme de mise à jour de la cartographie et services Hyundai Live (information trafic, stations de recharge, emplacements de stationnement, météo, points d’intérêt et les précieuses « zones de danger ») gratuits pendant 5 ans. Android Auto et Apple CarPlay sont bien sûr de la partie.

Le modèle Creative embarque aussi une pompe à chaleur, plus économe en énergie pour le chauffage. Pour enfoncer le clou du côté rationnel de l’auto, rappelons qu’elle bénéficie d’une belle garantie 5 ans (km illimités), et 8 ans pour la batterie.

À partir de 35 200 euros

La Hyunday Ioniq electric est disponible en trois déclinaisons :

  • Ioniq Electric Intuitive à 35 200 euros ;
  • Ioniq Electric Creative à 39 400 euros ;
  • Ioniq Electric Executive à 41 350 euros.

Sur ces tarifs, on peut obtenir une remise de 3000 euros, une aide à la reprise de 1000 euros, une prime à la conversion de l’état de 2500 euros et un bonus écologique de 7000 euros.

Note finale du test
8 /10
Face à la référence Nissan Leaf, la Hyundai marque le pas dans la plupart des domaines (performances, autonomie, volume de coffre…), mais elle ne démérite pas pour autant. Agréable, moderne, voilà une offre bien calibrée, même si sa batterie et ses performances sont un peu en retrait.

À ce sujet, l’arrivée de la Volkswagen ID.3 pourrait bien lui donner un coup de vieux d’ici la fin de l’année.
Points positifs
  • Interface et connectivité
  • Agrément en éco-conduite
  • Consommation électrique
Points négatifs
  • Autonomie moyenne
  • Performances correctes, sans plus
  • Volume de coffre limité

Les derniers articles