10 nm, Wi-Fi 6, graphismes améliorées : Intel répond à un AMD très agressif

 

Intel lance la commercialisation de sa 10e génération de puces Intel Core, et pour l’occasion la firme a intégré les dernières technologies : 10 nm, Wi-Fi 6, IA et un bond en avant graphique sont au programme.

Après plusieurs années où Intel était un peu seul sur le marché des processeurs de PC, et pouvait se permettre une évolution plus lente de ses produits, elle n’a maintenant plus d’autres choix que de se montrer un peu plus ambitieuse. En effet la firme est désormais attaquée de plein fouet par AMD, qui divise par deux le prix des processeurs sur les PC de bureau et avance sur le cloud, et par Qualcomm qui s’attaque au marché des ultraportables avec ses Snapdragon.

Pour contrer les deux acteurs, Intel a dans ses cartons une toute nouvelle génération de puce, utilisant enfin le process de fabrication en 10 nm sur lequel la firme travaille depuis plusieurs années avec difficultés. Intel avait déjà présenté au CES la plateforme Ice Lake, et la marque dévoile aujourd’hui les premiers processeurs commerciaux basés sur cette plateforme. Il ne faudra pas attendre trop longtemps pour mettre la main dessus, plusieurs fabricants partenaires ont déjà dévoilé des machines équipées du processeur.

IA, Wi-Fi 6 et puce graphique Gen11

Intel ne s’est pas contenté d’un simple changement de process de fabrication pour sa 10e génération de processeurs Intel Core. La firme aligne également les nouvelles technologies, avec un brin de vocabulaire marketing. Intel a notamment fait une emphase sur l’intelligence artificielle, dont Huawei et Apple aiment se vanter sur leurs propres puces. Les processeurs Intel Core 10 intègrent la technologie « Intel DL Boost » qui permet d’après la firme jusqu’à 2,5 fois plus de performances sur les tâches dédiées à l’intelligence artificielle comme l’analyse d’image.

Le fondeur veut également mettre à contribution sa toute nouvelle puce graphique de 11e génération qui annonce jusqu’à 1 téraflops de puissance de calcul, qui sera utilisé pour les jeux vidéo, mais aussi les taches professionnelles. La firme prend désormais au sérieux cet élément de son processeur, qui était un peu délaissé jusque là et obligeait les fabricants à intégrer une puce graphique dédiée AMD ou Nvidia pour les jeux un peu gourmands.

Intel promet que sa nouvelle puce graphique peut faire tourner la plupart des jeux en Full HD (1920 x 1080 pixels) avec une fréquence d’affichage jusqu’à deux fois supérieures à la génération précédente

Intel promet que sa nouvelle puce graphique peut faire tourner la plupart des jeux en Full HD (1920 x 1080 pixels) avec une fréquence d’affichage jusqu’à deux fois supérieures à la génération précédente. La puce intègre également un encodeur HEVC.

Enfin, Intel intègre également un modem Wi-Fi 6 et un contrôleur Thunderbolt 3 directement dans la puce. Les SoC, même sur PC portable, ne s’occupent en effet plus seulement des calculs, mais intègrent beaucoup des technologies dont dépendent les machines commercialisées.

La commercialisation a commencé

Intel était surtout au Computex pour annoncer que cette nouvelle génération est à présent produite en masse et commercialisée auprès de ses partenaires. Il faudra encore attendre un peu avant de les retrouver dans des ordinateurs commercialisés, mais les puces sont désormais entre les mains des fabricants. Plusieurs partenaires comme Asus, Dell, HP ou Lenovo ont été mentionnés et seront les premiers à proposer des machines.

Les derniers articles