Test du LG Optimus G Pro (E986)

Smartphones • 2013

LG Optimus G Pro
- /10

Note de la rédaction

- /10

Note de la rédaction

Le LG Optimus G Pro est un smartphone haut de gamme au format 5.5 pouces sortie en avril 2013. Il fonctionne avec Android 4.1.2 Jelly Bean, et dispose d'un processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro cadencé à 1.7 GHz assisté par 2 Go de RAM. Il est équipé d'un capteur photo dorsal de 13 mégapixels et d'un capteur frontal de 2.1 mégapixels. Il offre une capacité de stockage interne de 16 ou 32 Go extensible via une carte microSD jusqu'à 64 Go.

Où acheter le
LG Optimus G Pro au meilleur prix ?
 

La première phablet du Coréen LG, l’Optimus G Pro, de 5,5 pouces arrive finalement en France à la fin du mois de juillet pour 599 €. Écran 1080p, processeur Qualcomm Snadrapgon S600, Android 4.1… : ce smartphone-tablette tient-il la comparaison face aux Samsung Galaxy Note 2 ? La réponse dans ce test !

LG-Optimus-G-Pro-Ecran-deverrouillage

Samsung est arrivé il y a presque deux ans avec un véritable ovni sur le marché de la téléphonie : un smartphone qui est trop grand pour être considéré comme tel, mais trop petit pour être une tablette. La catégorie des phablets a alors été créée et face au succès des deux modèles Galaxy Note, LG a répliqué à son concurrent coréen avec les Optimus Vu et leurs écrans 4:3. Bien qu’ils embarquent un stylet, ils n’ont pas été accueillis très chaleureusement par le public européen, qui a été surpris par son format.

Avec l’Optimus G Pro, LG revient dans des codes plus classiques avec un ratio 16:9. Annoncé en février dernier, il sera finalement proposé cet été en France, mais uniquement auprès de revendeurs tiers. Aucun opérateur n’a souhaité référencer ce téléphone qui offre pourtant sur le papier des caractéristiques techniques supérieures au Samsung Galaxy Note 2. Notez qu’il n’intègre pas de stylet, contrairement à son concurrent direct.

1] Caractéristiques techniques du LG Optimus G Pro

Modèle LG Optimus G Pro (E986)
Version et interface Android Jelly Bean (4.1.2)
Optimus UI
Ecran 5,5 pouces
Résolution 1920 x 1080 pixels (FullHD)
Technologie Full HD IPS Plus
Densité de pixels 401 ppi
Traitement contre les chocs & rayures Oui (Gorilla Glass 2)
Processeur (CPU) Qualcomm Snapdragon S600 - (quadruple-coeur)
APQ8064T cadencé à 1,7 GHz
Chipset graphique (GPU) Adreno 320
Mémoire vive (RAM) 2 Go
Mémoire Interne 16 ou 32 Go
Support microSD-HC Oui
APN / Caméra 13 mégapixels
+ autofocus et flash (LED)
Webcam (caméra frontale) Oui (2,1 mégapixels)
Vidéo 1080p @30 fps
WiFi Oui, a/ac/b/g/n + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
Bluetooth Oui (4.0 + A2DP)
Réseaux UMTS HSPA+, GSM/GPRS, LTE
NFC (Near Field Communication) Oui
Boussole / GPS / Baromètre /
Capteur d'humidité / Température
Oui / Oui / Oui
Oui / Oui
Accéléromètre / Gyroscope Oui / Oui
Capteur de proximité et lumière Oui / Oui
Sortie jack 3,5 mm Oui
Port micro-USB / HDMI Oui / Non
Tuner FM (Radio) Oui (avec RDS)
Support DivX Oui
Batterie 3 140 mAh
Dimensions 150.2 x 76.1 x 9.4 mm
Poids 172 grammes

2] Le tour du propriétaire du LG Optimus G Pro

Tout comme pour les Galaxy Note, nous vous conseillons de vous interroger sur le format avant de passer à l’achat du LG Optimus G Pro. Cette taille n’est pas toujours agréable selon la taille de vos mains, vos habitudes d’utilisation… Si possible, essayez le téléphone avant de valider votre commande, car c’est un format que l’on adore ou que l’on déteste : il n’y a pas de juste milieu.

2.1] L’aspect général

La première impression est bonne lorsqu’on tient ce téléphone en main : il est à la fois massif par ses dimensions, mais reste sobre. Bien que l’on ne retrouve que du plastique, y compris sur les tranches qui ont une apparence métal, l’Optimus G Pro dégage un aspect bien fini. On aurait aimé des matériaux plus nobles comme de l’aluminium, mais le poids déjà important du téléphone (172 grammes) aurait été plus conséquent.

2.2] La face avant

L’écran de 5,5 pouces procure un véritable effet Wahou au premier contact. Les bords réduits accentuent cet effet et facilitent l’utilisation au quotidien. L’amplitude des gestes devra donc être moins importante pour atteindre les éléments. Toutefois, avec une diagonale d’écran si importante, il n’est pas toujours possible d’atteindre les différentes zones à une seule main. L’Optimus G Pro, tout comme le Galaxy Note, est un smartphone qui nécessite dans de nombreux cas d’être utilisé à l’aide de ses deux mains.

Logiciellement, il existe des modifications qui permettent d’utiliser le clavier, la composition de numéros et l’entrée de son code PIN avec une seule main. Ce ne sont que des cas isolés et les applications en général ne sont pas toujours optimisées, ce qui est notamment le cas de la nouvelle application GMail qui nécessite quelques mouvements de gymnastique selon les fonctionnalités que vous désirez utiliser.

LG-Optimus-G-Pro-Bureau

Sur le haut du téléphone, on retrouve la grille du haut-parleur utilisée lors des appels ainsi que la caméra frontale de 2,1 mégapixels.

LG, tout comme Samsung, fait partie des constructeurs qui continuent d’utiliser la touche Menu, alors que les ActionBars permettent de la remplacer depuis Android 3.0 (Honeycomb). L’écran est certes utilisé à son maximum, mais l’agencement des boutons n’est absolument pas pratique ici. De par les dimensions de la phablet, il aurait été judicieux d’inverser les boutons Retour et Menu, car la touche Retour est moins accessible (geste plus grand) et pourtant plus utilisée.

LG-Optimus-G-Pro-Boutons

Le bouton central a plusieurs fonctionnalités : un appui simple permet de retourner sur le bureau et un appui long affiche la fonction multitâche. LG n’intègre pas (encore ?) de solution à la Siri et n’utilise donc pas le double clic sur cette touche.

A l’intérieur de ce bouton, on retrouve une LED de notification multicolore, qui pourra s’illuminer selon les événements que vous aurez sélectionnés. Seule la luminosité est paramétrable, les couleurs intégrées par LG n’étant pas modifiables. Bien que cette intégration soit intelligente, elle a ses limites : selon l’angle de vue la couleur n’est absolument pas visible. De même, la couleur est parfois difficile à visualiser en extérieur avec un fort ensoleillement.

LG-Optimus-G-Pro-LED-notification

2.3] Les tranches

Tout comme son concurrent Samsung, LG utilise un aspect métal sur les contours de son téléphone. Hélas il ne s’agit que de plastique. Sur le haut, nous allons retrouver le jack de 3,5 mm, un micro et un capteur infrarouge. Concernant le micro, il est généralement situé sur le dos du téléphone, mais le choix de LG ne semble pas mener à des changements significatifs. Lors de nos prises de vidéos, le bruit du vent était similaire.

Pour ce qui est du capteur infrarouge, vous allez pouvoir piloter votre télévision, votre home-cinéma… ou plus généralement toute les télécommandes qui utilisent de l’infrarouge. Au niveau logiciel, LG n’est pas allé aussi loin que HTC ou Samsung, car vous n’aurez qu’une télécommande et non pas une grille des programmes intelligente. Contrairement à ces deux concurrents, QRemote (l’application du LG Optimus G Pro) est accessible depuis l’écran de déverrouillage et la barre de notification, là où les deux autres nécessitent quelques clics supplémentaires avant de pouvoir l’utiliser pleinement.

LG-Optimus-G-Pro-jack-infrarouge

En passant maintenant sur le côté gauche du téléphone, nous remarquons que l’aspect aluminium est moins présent et laisse une grande place au plastique bleu foncé/noir glossy. Sur ce côté du téléphone, nous retrouvons une touche personnalisable qui permet de lancer l’application de votre choix. Un peu plus bas, LG a inséré les touches pour régler le volume. Aucun problème à signaler ici, le relief est idéal et permet une utilisation dans les poches, ce qui n’est pas aussi simple sur une HTC One par exemple.

LG-Optimus-G-Pro-Gauche

De l’autre côté, on retrouve la touche On/Off et un peu plus bas une fente pour pouvoir détacher la coque arrière.

LG-Optimus-G-Pro-Droite

Enfin sur le bas du téléphone, nous retrouvons un microUSB 2.0 qui a la particularité d’être compatible MHL. Grâce à des adaptateurs spécifiques (non fournis), vous pourrez brancher un périphérique USB classique : clé USB, clavier, souris et les utiliser directement ou dupliquer l’affichage avec une sortie HDMI. Le micro se situe juste à côté.

LG-Optimus-G-Pro-microusb

2.4] Le dos

Passons maintenant au dos du téléphone, qui présente une coque en plastique glossy. Sur cette version bleu foncée/noire, nous n’avons pas noté une gêne avec les traces de doigts. Une texture pixellisée est présente et n’est pas s’en rappeler le Nexus 4, mais contrairement au Google phone, le motif est beaucoup plus visible.

Sur le dessus, on retrouve le capteur photo de 13 mégapixels situé en position centrale et entouré du haut-parleur sur sa gauche et du flash LED sur sa droite. La prise en main du téléphone fait que le haut-parleur n’est pas obstrué lorsque vous l’utiliserez. Toutefois, des haut-parleurs en façade comme sur le HTC One auraient été préférables.

LG-Optimus-G-Pro-dos

Une fois la coque arrière retirée, on accède alors à l’emplacement pour la carte microSIM (téléphone compatible avec les réseaux 4G français) et le lecteur de cartes microSD (jusqu’à 64 Go). La batterie de 3140 mAh peut être retirée à tout moment et remplacée par un modèle de plus grande capacité. Toutefois l’autonomie du terminal est excellente, en faisant presque jeu égal avec le Samsung Galaxy Note 2, très bon élève dans le domaine.

LG-Optimus-G-Pro-cartesim-microusb

2.5] Un format pratique au quotidien ?

Comme nous vous l’avons indiqué un peu plus tôt, le LG Optimus G Pro, tout comme les Samsung Galaxy Note, n’est pas un téléphone pour Monsieur ou Madame ToutLeMonde. Le format conséquent n’est pas ressenti de la même manière d’une personne à l’autre et les attentes sont aussi différentes.

Pour avoir utilisé le Samsung Galaxy Note 2 pendant plusieurs mois, le LG Optimus G Pro est plus agréable à utiliser, car ses dimensions sont moins imposantes : 150,2 x 76,1 x 9,4 mm contre 151,1 x 80,5 x 9,4 mm. Il est en de même pour le poids : 172 grammes, contre 183. Il en résulte une utilisation au quotidien plaisante.

Si les Galaxy Note rencontrent un tel succès, c’est aussi grâce à leur stylet SPen. LG n’a pas souhaité en intégrer un dans sa phablet, ce qui bride par conséquent les capacités de ce grand écran. Toutefois le public du smartphone de Samsung étant très large, le stylet n’est pas forcément utilisé régulièrement et par tous les clients.

3] L’écran du LG Optimus G Pro

Comme de nombreux autres concurrents, le LG Optimus G Pro utilise la technologie Corning Gorilla Glass sur son écran pour résister aux chocs et aux rayures. Après seulement quelques jours d’utilisation, le téléphone présente déjà des rayures, ce qui n’est pas un bon signe concernant son évolution dans le temps.

Un autre élément nous a également chagriné sur ce téléphone : la gestion de la luminosité automatique. Dans ce mode, la luminosité change peu et nous avons régulièrement été obligés de faire les réglages manuellement. Il est également possible d’ajuster des paliers sur ce mode, mais qui semblent également totalement inefficaces, car imitent le mode manuel.

3.1] La confrontation

De gauche à droite, nous retrouvons :

  • Samsung Galaxy S4 : Super AMOLED Full HD
  • LG Optimus G Pro : True HD IPS Plus
  • LG Nexus 4 : True HD IPS
  • HTC One : Super LCD 3

Les noirs

P1140828

S’il y a bien un domaine dans lequel la technologie OLED est indétrônable, c’est sa gestion des noirs. En éteignant complètement le rétroéclairage de ces pixels, le rendu ne peut qu’être parfait. Par conséquent, le Samsung Galaxy S4 est celui qui est de loin le meilleur dans ce domaine.

Les trois téléphones utilisent du LCD avec certaines améliorations, mais essaient de recréer du mieux possible ce fameux coloris. Nous avons vu des améliorations au fur et à mesure des générations, mais un fossé sépare encore l’OLED du LCD. Avec les trois modèles, le Nexus 4 ne démérite pas mais ses fuites lumineuses viennent gâcher son rendu. L’Optimus G Pro offre un noir légèrement plus clair que le Nexus 4 et le HTC One nous montre un noir avec certains reflets rouges qui s’accompagne d’une tâche sur le haut de l’écran (problème uniquement sur notre modèle ?).

Les blancs

P1140822

Alors que le noir est le terrain de jeu de l’OLED, le LCD reprend le dessus avec les blancs. Bien que cette technologie surpasse sa concurrente, un « vrai » blanc est encore impossible à obtenir. Chacun tire plus ou moins vers une couleur et la luminosité est souvent inégale.

Le HTC One s’en sort bien mais quelques reflets jaunes sont perceptibles. Le LG Optimus G Pro est très lumineux mais tend vers le jaune/vert. Le Nexus 4 utilisant une technologie moins évoluée de LG offre un assez bon rendu mais un contour jaune est visible à l’oeil. Du côté du Samsung Galaxy S4, d’énormes progrès ont été faits par rapport aux anciennes générations qui n’avaient de blanc que la dominante. Une teinte bleutée était particulièrement visible et tend à disparaître aujourd’hui. Toutefois il est encore en retrait par rapport à ce que peut offrir la technologie LCD aujourd’hui.

Les couleurs

P1140832

Pour ce qui est des couleurs primaires en synthèse additive (Rouge Vert Bleu), l’AMOLED est généralement apprécié du public car sa palette tend vers des tons fluos, ce qui est visuellement attractif. En revanche, la fidélité des couleurs est, elle, assez éloignée. Notez que plusieurs modes sont disponibles sur le Galaxy S4 et que la photo professionnelle (basé sur l’Adobe RGB) ou vidéo offrent un rendu bien supérieur.

Le LG Optimus G Pro est ici en bonne posture en devançant le Nexus 4 et ses fuites lumineuses ou encore le HTC One dont les tons sont souvent trop sombres. Toutefois l’herbe n’est pas tout verte du côté de l’Optimus G Pro, car on note des différences de luminosité entre les bords de l’écran et le reste, à cause du choix de rétroéclairage fait par le LG. Cela est souvent notable dans l’interface, notamment sur les ActionBars foncées de la couche logicielle.

3.2] Un défaut ?

Nous avons testé plusieurs dizaines de smartphones et c’est bien la première fois que nous remarquons ce type d’effet sur un écran. N’ayant pas le matériel nécessaire pour vous le montrer avec précision, il faudra nous croire sur parole.

Lorsque nous nous déplaçons de manière horizontale : dans le lanceur d’applications, dans les catégories du Google Play ou plus généralement avec les applications ayant un Fly-in menu, nous avons remarqué qu’une partie de l’écran se dessine plus rapidement que le reste, donnant parfois le mal de mer. On perçoit qu’entre le haut et le bas de l’écran un délai, certes infime, est présent lors du dessin de l’interface.

4] Android Jelly Bean selon LG (Optimus UI)

LG n’est pas connu pour sa rapidité concernant les mises à jour. Sachant que l’Optimus G Pro est livré sous Android 4.1.2 (Jelly Bean), nous sommes peu confiants quant au futur de ce téléphone. La communauté est toutefois active et ce téléphone pourra connaître un avenir plus radieux de ce côté. C’est une donnée à mettre dans la balance lorsque vous achèterez cette phablet : les mises à jour du système sont-elles importantes à vos yeux ?

4.1] Une certaine ressemblance…

TouchWiz (couche logicielle de Samsung) s’inspire en de nombreux points d’iOS. De son côté LG montre certains points communs avec Samsung. On retrouve par exemple la possibilité de laisser l’écran allumé lorsque l’utilisateur regarde du contenu ou encore la lecture de vidéo qui s’arrête si vous ne regardez plus l’écran. Du côté des applications, on note également certaines ressemblances autant au niveau des graphismes, que des sons (les bruits d’eau par exemple) :

Multitache

Samsung / LG

4.2] Le bureau

Le bureau proposé par LG reprend les fondamentaux de la version de base d’Android : une grille permettant d’ajouter des widgets (redimensionnables et scrollables) et des raccourcis vers les applications, mais ajoute un grand nombre de fonctionnalités plus qu’appréciables. Vous allez pouvoir choisir de mettre jusqu’à sept écrans, que vous pourrez réordonner en passant par la vue globale accessible depuis un pinch-to-zoom. Qui dit Android Jelly Bean, dit placement intelligent des éléments ce qui n’est pas toujours le cas chez la concurrence (HTC par exemple).

Launcher-LG-Optimus-G-Pro

LG propose un dock pouvant accueillir jusqu’à six applications, des dossiers qui disposent d’une couleur au choix, des transitions personnalisées, la possibilité de défiler de manière circulaire (retour au début sur le dernier écran) et une option permettant d’activer ou non le mode paysage.

Élément fort pratique : en prenant un raccourci et en le glissant vers le haut de l’écran -> informations sur l’application, vous verrez alors la mémoire qu’elle utilise sur la carte SD, la mémoire interne… et pourrez bien évidemment la désinstaller. Cette fonction n’est certes pas révolutionnaire, mais permet de gagner du temps et démontre que les couches des constructeurs peuvent aussi améliorer l’expérience d’Android (hélas ce n’est pas toujours le cas, loin de là).

En faisant un appui long sur l’écran, vous pourrez alors ajouter des raccourcis, des widgets et des fonds d’écran. Cette partie est assez mal pensée car le défilement par page n’est pas adapté à un espace aussi petit.

Bureau-LG-Optimus-G-Pro

Notez que des thèmes peuvent être appliqués (seulement quatre sont disponibles) et permettent de modifier les couleurs, le fond d’écran, les icônes et les widgets LG. Cela concerne autant le bureau que le lanceur d’applications.

Screenshot_2013-06-24-15-16-27

4.3] Le lanceur d’applications

Le lanceur d’applications de LG ne vient pas révolutionner le genre avec un défilement par page de manière verticale. On notera toutefois une séparation des applications « Téléchargées » (comprendre les applications qui ne sont pas considérées comme système), la possibilité de masquer certaines applications ou encore d’utiliser des grandes icônes (avec une traduction française presque parfaite « Afficher les icônes de grandes« ). La roue des paramètres sur l’ActionBar permet sur chaque application d’afficher la mémoire utilisée et la désinstallation uniquement sur les applis compatibles. Enfin, vous pouvez définir un fond d’écran différent sur cet écran.

Ecran-deverrouillage-LG-Optimus-G-Pro

Les widgets sont également présents et sont bien plus pratiques que la vue proposée sur le bureau.

4.4] L’écran de déverrouillage

Vous n’aimez les bruits d’eau et autres bizarreries que Samsung utilise depuis son Galaxy S3 ? Dommage, LG fait de même… Sur la partie écran de déverrouillage, LG fait dans le minimaliste, un peu trop à notre goût. Sa différenciation se situe au niveau de l’effet qui par défaut est une sorte de loupe. D’autres effets sont proposés, tout comme un widget permettant de contrôler QRemote (le capteur infrarouge) en appuyant sur le bouton Home. Sur le bas, nous retrouvons des raccourcis vers des applications personnalisables.

Ecran-deverrouillage-LG-Optimus-G-Pro

Il manque toutefois des fonctions essentielles, notamment une fournie de base sur Android : le contrôle de la musique depuis cet écran. Vous pouvez déplier la zone de notification, si aucune sécurité n’est utilisée. Sinon vous serez obligés de déverrouiller et d’accéder à l’application pour mettre en pause ou changer de musique. Au quotidien, l’absence de cette fonction est très handicapante.

4.5] Les notifications

Venons-en à un point à la fois innovant et frustrant. LG a bien compris que cet écran était au coeur d’Android, car il est accessible depuis l’écran de déverrouillage, le bureau, les applications téléchargées… Il a donc intégré des raccourcis rapides vers les fonctionnalités courantes : activer/désactiver le WiFi, le Bluetooth, le mode avion, le mode économie énergie… Relativement pratiquement, vous allez pouvoir choisir quels éléments seront affichés, mais aussi leur ordre d’apparition, ce qui n’est pas toujours le cas de la concurrence.

On retrouve dessous les applications QSlide et enfin les notifications. Qui dit Jelly Bean, dit notifications améliorées avec la possibilité de les déplier. Mais qui dit Android 4.1.2 ne dit hélas pas ouverture à un seul doigt.

Notifications-LG-Optimus-G-Pro

Venons-en maintenant à nos déceptions concernant cet écran. Si vous choisissez aucun paramètre rapide ou aucune application QSlide, l’espace sera toujours visible affichant simplement le bouton Modifier. N’aurait-il pas été intelligent de le masquer et d’intégrer une partie paramètres pour pouvoir le ré-afficher si besoin ?

La date et l’heure, ainsi que l’icône Paramètres sont affichées sur le haut de l’écran sur la version de base d’Android. Ici elles sont situées en plein milieu, ce qui est assez déroutant si vous avez une expérience stock. De même, LG mémorise la position dans laquelle vous avez laissé la zone de notifications et lorsque vous la rouvrez, vous pouvez être à la fin de l’écran. Or si vous voulez activer un paramètre rapide, vous devez rescroller pour le faire.

4.6] Le multifenêtre (Qslide)

Android est l’un des systèmes d’exploitation les plus évolués, mais il manque encore une fonctionnalité de taille : la possibilité d’afficher plusieurs applications sur un même écran. Des constructeurs permettent déjà de le faire : Samsung peut en afficher deux à la fois mais uniquement pour celles qui utilisent son SDK et Sony avec ses mini-apps qui se présentent par-dessus le contenu courant et ont elles aussi besoin d’implémenter un SDK particulier.

LG propose également sa solution mais qui ne fonctionne qu’avec ses applications, car aucun SDK n’est disponible pour les développeurs tiers. Concrètement, les applications QSlide sont au nombre de cinq : un lecteur vidéo, un navigateur Internet, une application de prise de notes, un agenda et enfin une calculatrice.

QSlide-LG-Optimus-G-Pro

Ces applications ont plusieurs propriétés : elles sont flottantes et s’affichent au-dessus du contenu courant, sachant que vous pouvez en afficher plusieurs à la fois. Vous pourrez modifier dynamiquement leur taille, mais aussi leur opacité (= la transparence). Sur un grand écran comme sur celui du LG Optimus G Pro, cette fonctionnalité prend ton son sens et permet d’utiliser pleinement le Multitâche.

4.7] Le multitâche

Pour accéder à la fonction multitâche, il suffit de faire un appui long sur le bouton central du téléphone. On a alors les dernières applications lancées qui peuvent être rouvertes à tout moment ou tuées en les swipant. Une fonction Tout effacer est présente et est particulièrement pratique. On retrouve également un gestionnaire de tâches et le raccourci vers Google Now. Certains observateurs n’auront aucune peine à remarquer l’étrange similitude entre le design de cet écran et celui proposé par Samsung…

Multitache-LG-Optimus-G-Pro

4.8] Le clavier

Le téléphone est livré avec pour seul clavier celui de LG. Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : il n’est pas bon. La position des touches est peu ergonomique et il est fréquent d’appuyer sur la mauvaise lettre, un comble avec un écran aussi grand ! Il permet d’écrire de manière manuscrite ou en dessinant façon Swype.

Clavier-LG-Optimus-G-Pro

Il arrive à tout le monde de revenir en arrière pour corriger un mot et généralement le clavier comprend alors qu’il s’agit d’une modification. Malheureusement celui de LG n’implémente pas cette fonction et c’est véritablement handicapant au quotidien. Heureusement qu’il existe des alternatives sur le Google Play !

5] Communication et Internet sur le LG Optimus G Pro

Qui dit phablet, dit bien évidemment téléphone et donc envoyer/recevoir des appels et des messages. Mais qui dit phablet dit aussi smartphone et ses nombreuses possibilités.

5.1] Téléphonie / Contacts / Messages

Lors de notre période de test, le LG Optimus G Pro n’a à aucun moment rencontré des problèmes de réseau et comparativement à d’autres modèles, l’accroche semble tout à fait dans la moyenne. Pour ce qui est de la partie logicielle, le Coréen ne révolutionne pas le genre et intègre les fonctions d’Android avec un design qui s’accorde à sa couche logicielle.

Telephone-LG-Optimus-G-Pro

5.2] Agenda

L’Agenda n’est pas une simple copie de l’application de Google, car l’interface est plus riche. On retrouve sur la partie haute la traditionnelle vue par mois, semaine, jour ou planning. Sur le bas, vous allez retrouver des onglets qui vous permettront d’avoir des informations détaillées sur le jour que vous aurez sélectionné. L’application peut également se transformer à tout moment en QSlide et ainsi pouvoir être utilisée avec vos emails ou le navigateur par exemple.

Agenda-LG-Optimus-G-Pro

5.3] Quick Translator / Dictionnaire

Si vous n’êtes pas à l’aise avec une langue étrangère, votre téléphone va devenir votre nouvel allié. Dans le LG Optimus G Pro deux solutions complémentaires sont proposées : Quick Translator qui permet de scanner du texte et ensuite de le traduire, et Dictionnaire, qui est un dictionnaire classique mot à mot.

device-2013-06-24-105834

Pour QuickTranslator, vous allez pouvoir scanner soit un mot, soit une ligne, soit un paragraphe entier. Grâce à la reconnaissance optique de caractère (OCR), le texte est extrait et ensuite traduit. Le niveau n’est pas parfait et semble globalement inférieur à la qualité d’un Google Translate.

Si vous voulez utiliser cette solution dans un pays étranger, faites attention à votre roaming car la traduction est faite sur un serveur distant. Il est alors préférable d’utiliser l’application Dictionnaire qui stocke en local les différentes traductions.

device-2013-06-24-105842

5.4] Quick Memo

Depuis l’Optimus Vu, LG embarque dans une grande partie de ses téléphones l’application Quick Memo qui permet de prendre une capture de l’écran et de dessiner ensuite dessus (vous pouvez choisir un fond uni). Cela fait sens sur des téléphones ayant un stylet intégré, mais la présence sur l’Optimus G Pro est plus anecdotique.

Quick Memo - LG Optimus G Pro

Une fonction appréciable est la possibilité de garder le dessin à l’écran tout en continuant à utiliser l’interface.

5.5] RemoteCall Service

Les smartphones sont pour certains un vrai outil utilisé au quotidien, alors que pour d’autres ils ne sont que des usines à gaz. LG propose gratuitement une aide en ligne qui permet à un service technique de prendre le contrôle du téléphone et de montrer où se situe telle ou telle fonctionnalité. Les opérateurs suppriment généralement RemoteCall Service, mais sachant que le LG Optimus G Pro ne sera pas distribué par ce canal, il sera bel et bien intégré.

5.6] Navigateur Internet

En plus d’intégrer le navigateur Chrome, LG ajoute son implémentation avec le moteur WebKit. Au niveau des performance,s il est certes meilleur : 420 points + 14 bonus sur HTML5Test contre 410 points + 11 points et obtient 1383.6 ms à SunSpider contre 1486.4 ms. Du côté de Vellamo, la WebView obtient 2261 au test HTML5 et 652 au test Metal. Mais si on se tourne vers le Samsung Galaxy S4, la différence est très importante car les modifications faites pour le constructeur permettent d’obtenir 468 points à HTML5Test et 818.9ms à SunSpider.

Navigateur-LG-Optimus-G-Pro

Du côté de la personnalisation du constructeur, nous en avons noté seulement deux : la possibilité de transformer la page courante en QSlide et une barre sur le bas permettant d’aller à la page précédente/suivante, de retourner à l’accueil, d’ajouter un nouvel onglet ou de mettre le site en favoris. Autrement dit pas vraiment de quoi justifier son utilisation au quotidien si vous préférez Chrome. En revanche si vous préférez le navigateur Android basé sur WebKit (sauvegarde des pages, commandes rapides…), il est parfaitement intégré au système.

6] Capteur photo du LG Optimus G Pro

Le LG Optimus G Pro intègre un capteur de 13 mégapixels sur l’arrière et une caméra frontale de 2,1 mégapixels. Globalement, il en ressort une qualité correcte, mais qui montre ses faiblesses dès lors que les conditions de luminosité ne sont pas optimales.

6.1] L’application

L’application de LG offre un grand nombre de fonctionnalités, dont la possibilité de faire des VR Panorama (les PhotoSpheres de LG) ou encore d’utiliser les deux caméras à la fois (cela ne vous rappelle-t-il rien ?). Cette année les constructeurs offrent tous la HDR qui prend tout son sens lors de scènes en contre-jour, que ce soit pour la photo ou encore en temps réel pour la vidéo.

device-2013-06-24-130904

LG propose également un mode automatique qui gère l’ensemble des fonctionnalités (scène, exposition, luminosité…), un mode rafale qui prend plusieurs clichés. Contrairement à certains constructeurs qui accumulent les photos sans permettre de faire un tri, LG donne la possibilité de ne garder que les meilleurs.

On note enfin la possibilité de prendre des photos grâce à la commande vocale. Intéressante sur le papier, cette fonction n’a que peu d’intérêt pour un téléphone qui ne sera probablement jamais utilisé avec un trépied.

 

6.2] Photos

6.2.1] Photos de jour

A quelques exceptions près, les smartphones n’embarquent pas de zoom optique. Le LG Optimus G Pro ne fait pas partie de cette catégorie et se contente donc d’un zoom numérique. Par conséquent, le logiciel essaie d’agrandir au mieux l’image. Le résultat est globalement satisfaisant car en vue dézoomée, il pixellise peu.

Zoom-LG-Optimus-G-Pro

Nous avons ensuite fait quelques clichés avec le HTC One et son capteur UltraPixel de 4 mégapixels et le Samsung Galaxy S4. La phablet de LG montre de belles performances en journée.

CAM00031

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

CAM00018

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

6.2.2] Panorama

Chaque constructeur propose sa propre méthode pour capturer des panoramas et nous avons souhaité les comparer. Globalement les différentes photos s’assemblent bien, mais la géométrie des éléments est parfois étrange comme par exemple sur le LG Optimus G Pro.

LG Optimus G Pro

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

6.2.3] HDR

HDR-LG-Optimus-G-Pro

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

6.2.4] VR Panorama

Les PhotoSpheres de Google sont disponibles depuis la version 4.2 du système d’exploitation. Par conséquent, le LG Optimus G Pro ne peut pas profiter de cette solution, mais le Coréen a développé la sienne. Elle offre un meilleur rendu que celle de Google, mais rencontre régulièrement des problèmes lorsqu’il s’agit d’assembler des photos.

VR Panorama LG Optimus G Pro

6.2.5] Photos de nuit

L’univers de la nuit n’est absolument pas celui du capteur photo du LG Optimus G Pro qui a beaucoup de difficultés avec les lumières et dont l’interface se met rapidement à ramer, voire même devenir inutilisable. Du côté du HTC One, les promesses marketing ont du mal à se concrétiser dans les faits, car il a beaucoup de difficultés à effectuer le focus, même en manuel. Seul le Samsung Galaxy S4 se démarque dans cette situation, mais les couleurs sont assez fantaisistes et tendent vers le jaune.

CAM00066

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

CAM00058

LG Optimus G Pro

HTC One

HTC One

Samsung Galaxy S4

Samsung Galaxy S4

6.3] Vidéos

La vidéo confirme les résultats obtenus avec les photos. Le HTC One ne s’est pas montré à son aise dans cette configuration car il est quasiment obligatoire d’appuyer régulièrement sur l’écran pour faire le focus, sans quoi vos vidéos seront complètement floues.

6.3.1] Vidéos de jour

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

6.3.2] Vidéos de nuit

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

7] L’aspect multimédia sur le LG Optimus G Pro

7.1] Galerie

La Galerie proposée par LG est avant tout une modification graphique de la version de base d’Android. On retrouve tous ses dossiers, les photos/vidéos hébergées sur Picasa et la possibilité de cacher des dossiers. Vous pouvez décider de trier le contenu par lieu ou horodatage. Bref, rien de transcendant…

Galerie-LG-Optimus-G-Pro

Une fois que vous aurez pris une photo, vous pourrez la « photoshopper » (très sommairement). Pour cela, vous pourrez la pivoter, la rogner ou modifier ses couleurs. Vous aurez également la possibilité de sélectionner certaines parties pour leur appliquer des effets particuliers ou ajouter des cadres.

7.2] Musique

L’application Musique offre un design assez étrange mêlant effets métalliques et design flat. Parmi les tris proposés, vous allez avoir du classique, rien que du classique : Chansons, Albums, Artistes, Genres, Playlists, Dossiers ou SmartShare (= DLNA). Une fois la lecture commencée, vous pourrez modifier à tout moment la liste de lecture, ajouter des titres aux favoris et modifier les effets sonores uniquement si un casque est branché. Attention avec les modifications que vous appliquez, car sur la quasi-totalité de nos morceaux, le son est devenu brusquement saturé, alors que le volume n’était pas au maximum.

Musique-LG-Optimus-G-Pro

7.3] Vidéos

La partie vidéo décode sans aucun problème les formats les plus courants, y compris le fameux H.264 High profile. Que les fichiers soient stockés en local ou sur un périphérique distant en DLNA (via Smart Share), la fluidité est au rendez-vous. L’interface est simple mais pertinente en proposant des tris et des vues différentes (liste / grille / dossier)…

Video-LG-Optimus-G-Pro

7.4] Editeur de vidéos

LG utilise l’éditeur de photos d’Android, mais la partie édition de vidéos a bien été créée par ses soins. Elle se décompose même en deux applications : Assistant vidéo qui permet d’assembler des clips vidéos et de les accompagner avec un style et des musiques.

Assistant-video-LG-Optimus-G-Pro

Il y a également l’application Editeur de vidéos qui donne un accès plus détaillé à la création. Vous allez avoir une timeline sur laquelle vous allez pouvoir insérer les vidéos, du texte, de la musique et des effets sonores.

Createur-video-LG-Optimus-G-Pro

Pour résumer, Assistant vidéo est un peu iMovie et Editeur de vidéos Premiere Pro.

7.5] Smart remote

Le LG Optimus G Pro embarque un capteur infrarouge sur le dessus qui permet de remplacer vos télécommandes utilisant cette technologie. Vous allez pouvoir contrôler votre télévision, votre set top box, votre lecteur dvd/bluray, votre projecteur… Afin de faciliter l’utilisation, des profils sont intégrés et devraient correspondre à vos besoins. Si toutefois votre télécommande n’est pas reconnue, vous pourrez assigner à la main les commandes en alignant les deux ports infrarouges.

QRemote-LG-Optimus-G-Pro

La particularité de l’application est de pouvoir assigner des commandes pour chaque pièce de la maison (séjour, chambre, cuisine…). Le seul petit défaut est de ne pas intégrer un guide des programmes intelligent comme le font HTC et Samsung. L’utilisation de cette fonction n’est pas limitée à l’application, car un widget est présent sur l’écran des notifications et celui de déverrouillage.

 

8] Performances et autonomie du LG Optimus G Pro

8.1] Benchmarks

Les smartphones haut de gamme de 2013 utilisent soit le Qualcomm Snapdragon S4 Pro (Sony Xperia Z), soit le Snapdragon 600 (HTC One et Samsung Galaxy S4). Du côté du Samsung Galaxy Note 2, il utilise un processeur maison Exynos quadruple-coeur qui a montré par le passé ses qualités.

LG a fait le choix de ne pas intégrer la dernière génération de processeur de Qualcomm, ce qui est particulièrement dommage pour un téléphone présenté au mois de février dernier. La puce graphique est certes identique (Adreno 320), mais les performances du processeur sont 40% meilleures sur le S600.

Avant de s’intéresser aux benchmarks, il faut noter que le téléphone embarque la version 4.1 d’Android (Jelly Bean) et utilise le Project Butter. L’expérience est particulièrement fluide, mais dès que l’on compare le smartphone de LG à ceux de HTC ou Samsung, on note quelques ralentissements ici et là. Ils ne sont pas particulièrement gênants, ni même réguliers, mais sont notables.

AnTuTu LG Optimus G Pro

Nous avons compilé les résultats aux benchmarks des principaux concurrents du LG Optimus G Pro. Il réalise logiquement des scores supérieurs au Samsung Galaxy Note 2 sorti il y a presque une année maintenant. En revanche, en le comparant au Sony Xperia Z, on note des tests sur lesquels le téléphone est particulièrement performant (Quadrant, BenchmarkPi, EpicCitadel…), alors que sur d’autres il est en retrait.

LG Optimus G Pro Samsung Galaxy S4 HTC One Sony Xperia Z Samsung Galaxy Note 2
AnTuTu 19481 24376 23481 20676 17320
Quadrant 12305 12733 12396 8311 6849
SmartBench 2012 Productivité : 5589
Jeux : 2717
Productivité : 7393
Jeux : 2733
Productivité : 7098
Jeux : 2875
Productivité : 5068
Jeux : 2410
Productivité : 4756
Jeux : 1648
BenchmarkPi 144 132 144 263 325
EpicCitadel 57.2 fps 58.9 fps 61.2 fps 56.7 fps 46.0 fps
GLBenchmark T-Rex HD 614 frames
11 fps
859 frames
15 fps
825 frames
15 fps
712 frames
13 fps
272 frames
4.8 fps
GLBenchmark Egypt HD 3265 frames
29 fps
4600 frames
41 fps
4144 frames
37 fps
3613 frames
32 fps
1979 frames
18 fps
3DMark 4840 6593 6672 5315 2495
Nenamark 1 60.0 fps 60.2 fps 61.3 fps 60.0 fps 58.3 fps
Nenamark 2 60.0 fps 60.1 fps 61.3 fps 60.0 fps 58.0 fps

Quadrant LG Optimus G Pro

8.2] Autonomie

Les Samsung Galaxy Note, tout comme les Motorola RAZR (HD) MAXX ont toujours été connus pour leur excellente autonomie. En utilisation classique, les autres modèles peinent à franchir le cap de la journée. Mais grâce aux châssis de grande taille, les constructeurs peuvent intégrer des batteries de plus grande capacité. On retrouve par exemple du 3100 mAh sur le Samsung Galaxy Note 2.

Sur le LG Optimus G Pro, c’est légèrement mieux avec du 3140 mAh. Sur le papier, nous devrions obtenir de meilleures performances que la phablet de Samsung, mais dans les faits l’Optimus G Pro est légèrement en retrait. Toutefois, il dispose d’une autonomie qui fera rougir n’importe quel possesseur de smartphone aujourd’hui : une journée et demie, voire même deux journées (ou plus selon le nombre de comptes synchronisés, l’utilisation de l’économie d’énergie…).

8.2.1] Notre test

Afin de chiffrer de manière précise l’autonomie et vérifier ce sentiment, nous avons réalisé un “stress-test” en quatre étapes. Les six téléphones utilisés ont effectué le test simultanément, sur le même réseau et avec une configuration similaire :

Etape 1 : Lecture d’un film HD en streaming WiFi pendant 20 minutes (luminosité au maximum – son sur le haut-parleur)
Etape 2 : Écoute de musiques pendant 20 minutes (écran éteint – son sur le kit mains libres)
Etape 3 : Utilisation standard d’un smartphone pendant 20 minutes (luminosité au maximum)
Etape 4 : Lecture d’un film HD stocké en local pendant 20 minutes (luminosité au maximum – son sur le kit mains libres)

Autonomie LG Optimus G Pro

Notre test permet de confirmer notre ressenti au quotidien : le LG Optimus G Pro présente une autonomie excellente pour un smartphone (il suffit de la comparer avec le Nexus 4) et fait presque jeu égal avec le Samsung Galaxy Note 2. Les optimisations des deux constructeurs coréens sont donc au rendez-vous.

La première étape de lecture de vidéo en streaming confirme la médiocrité du Nexus 4 en perdant 11%, suivi du Samsung Galaxy S4 avec 9%, du Sony Xperia Z avec 7%, du HTC One avec 5%, du Samsung Galaxy Note 2 avec 4% et enfin du LG Optimus G Pro avec 3%. Ce cas d’utilisation met à rude épreuve la batterie, car le WiFi est utilisé à sa pleine puissance, la partie calcul doit décoder un flux vidéo et l’écran affiche la luminosité maximale.

L’écoute de musique démontre que dans cette configuration, l’ensemble des terminaux est bien optimisé. Seul le Galaxy S4 montre une petite faiblesse en perdant 2% : serait-ce à cause d’AdaptSound, la technologie permettant d’ajuster dynamiquement le volume ?

Lors de l’utilisation intensive (téléchargement d’applications, navigation web, utilisations d’applications [FrAndroid, Google+, Foursquare…]), le Galaxy Note 2 et l’Optimus G Pro font jeu égal avec une perte de 6%, là où les autres smartphones baissent de manière plus significative.

8.2.2] AnTuTu Tester

Bien que notre test offre un bon aperçu d’une utilisation quotidienne, AnTuTu Tester est un outil disponible sur le Google Play qui fait  office de référence. Découpé en plusieurs parties, ce test met à rude épreuve le téléphone et l’objectif est bien évidemment d’avoir le score le plus élevé sur les trois parties.

Nous ne connaissons pas exactement les éléments testés pendant ces phases. Notez que chaque terminal possède la dernière version logicielle fournie par le constructeur.

Screen Shot 2013-06-23 at 7.52.53 PM

(Données exprimées en minutes)

8.2.3] Economiseur d’énergie

Si l’autonomie du téléphone ne vous satisfait pas, LG a intégré dans sa couche logicielle quelques optimisations qui permettront de la rallonger. Vous allez pouvoir demander à ce que le processeur soit optimisé pour prolonger la durée d’utilisation (aucune précision sur la nature des modifications) ou activer un mode économie d’énergie. Celui-ci s’active à partir d’un seuil que vous aurez défini : 10, 20, 30, 50% ou immédiatement.

Economie-energie--LG-Optimus-G-Pro

Vous pourrez alors choisir d’activer ou désactiver :

  • La synchronisation automatique des comptes
  • Le WiFi
  • Le Bluetooth
  • Le retour haptique des touches sensitives
  • Fixer un pourcentage de luminosité de l’écran
  • Choisir la durée avant la mise en veille de l’écran
  • Choisir la durée de rétroéclairage des touches sensitives
  • La LED de notification

LG permet donc de jouer avec les principaux facteurs ayant un impact significatif sur la batterie. Toutefois la consommation peut aussi venir des applications et LG modifie l’écran permettant de suivre l’état de la batterie. D’une part le graphique est bien plus lisible car on peut se déplacer dans le temps et d’autre part offre des informations intéressantes : le pourcentage de batterie utilisée lors des trois dernières heures ou encore une approximation du temps d’utilisation possible.

9] Conclusion

LG-Optimus-G-Pro

9.1] A qui s’adresse ce téléphone ?

– Un grand écran Full HD

Les smartphones haut de gamme de 2013 utilisent tous des dalles Full HD (1080p) mais l’intérêt est limité sur des diagonales d’écran inférieures ou égales à 5 pouces. Au contraire, elle prend tout son sens sur les phablets où les pixels sont visibles à l’oeil avec des écrans HD.

– Une autonomie conséquente

Bien que le LG Optimus G Pro soit un peu moins performant que le Samsung Galaxy Note 2 dans ce domaine, il reste dans le peloton de tête et vous offrira sans aucun problème une journée et demie d’utilisation classique, voire même beaucoup plus selon vos usages. Aucun modèle premium de 2013 ne peut se targuer d’une telle prouesse.

– microSD, batterie amovible…

Si la mémoire flash intégrée au téléphone est trop faible pour votre utilisation, vous n’aurez aucun problème pour l’étendre grâce à une carte microSD. Si vous n’êtes pas satisfaits de l’autonomie, vous pourrez sans aucun problème changer la batterie. De même si la coque arrière ne vous convient pas, vous pourrez en choisir une à votre goût et ainsi avoir une personnalisation plus avancée qu’un simple sticker.

– Compatibilité 4G

Le réseau 4G est encore limité en France, mais avec le LG Optimus G Pro vous serez « 4G Ready ».

9.2] Qu’en est-il face à la concurrence ?

Samsung Galaxy Note 2

La seule phablet à jouer dans la même cour que le LG Optimus G Pro est le Samsung Galaxy Note 2 annoncé lors de l’IFA à la fin de l’été 2012. Le modèle de LG fait mieux sur quasiment tous les points : meilleur écran (luminosité, 1080p…), meilleure qualité photo, puissance du processeur et de la puce graphique…

Le smartphone conserve toutefois son atout de toujours : son stylet SPen et sa couche logicielle travaillée pour l’utiliser à son maximum. Le Galaxy Note 2 est également légèrement devant en ce qui concerne l’autonomie, mais les mises à jour successives ont montré une baisse des performances dans ce domaine.

Si vous hésitez avec un Galaxy Note, attendez l’IFA où la troisième version devrait être annoncée plutôt que de foncer tête baissée sur le modèle de LG.

9.3] Nos conclusions

design
7
Le design du téléphone est réussi avec des dimensions inférieures au Samsung Galaxy Note 2. Nous aurions préféré une autre matière que du plastique, mais qui aurait alourdi la balance.
écran
6
Sur un 5,5 pouces une dalle 1080p (FullHD) prend tout son sens, car les pixels étaient visibles en 720p (HD). Malgré son expertise dans le domaine, LG nous donne une copie décevante : redessin du contenu, luminosité supérieure sur les bords...
caméra
7
La caméra utilisée par LG n'est pas mauvaise en soi et offre un rendu plus que correct dans la majeure partie des situations. Toutefois les modèles premiums actuels proposent une qualité supérieure.
performances
6
Le Snapdragon S4 Pro est sorti il y a plusieurs mois et se fait dépasser par les récents Snapdragon 600 et 800 pour ne parler que de Qualcomm. Les benchmarks montrent également des optimisations inégales face à la concurrence.
logiciel
7
La guerre entre les deux Coréens se joue aussi sur la couche logicielle et les deux ne cessent de se copier leurs idées. Au final la copie de LG est certes prometteuse, mais la cohérence globale reste à travailler.
autonomie
9
Avec une batterie d'une capacité de 3140 mAh (contre 3100 sur un Samsung Galaxy Note 2), le téléphone dépassera sans aucun problème le cap de la journée. Selon votre utilisation, elle pourra ensuite être de deux jours ou plus. Toutefois les performances sont légèrement inférieures à la phablet de Samsung.
Note finale du test
7 /10
Le LG Optimus G Pro se pose en alternative au fameux Samsung Galaxy Note 2. Meilleure phablette disponible sur le marché, l'Optimus G Pro vient corriger les défauts de son concurrent avec un écran à la fois plus lumineux et affichant une définition plus élevée. Il n'intègre toutefois pas de stylet, ce qui bride les fonctionnalités d'un aussi grand écran.

Le Galaxy Note 2 est un très bon téléphone et LG pensait qu'en rafraichissant simplement ses caractéristiques il arriverait à dépasser son concurrent. Malheureusement ce n'est pas si simple et la copie de LG nous laisse sur notre faim : l'autonomie est certes conséquente mais reste en deçà des performances du Galaxy Note 2. Bien que l'écran soit Full HD, ses imperfections sont gênantes au quotidien et l'utilisation d'un Snapdragon S4 Pro n'est pas judicieux car déjà dépassé par le Snapdragon 600 qui équipe les HTC One et Samsung Galaxy S4.

L'écosystème proposé par LG est globalement satisfaisant mais il manque ce petit plus qui rendrait l'ensemble cohérent et éviterait de se poser la question de l'utilisation d'une ROM alternative. Par ailleurs, qui dit LG, dit bien évidemment suivi en termes de mises à jour et de ce côté-là nous connaissons déjà son avenir : une catastrophe.

Pour conclure, le LG Optimus G Pro est un bon téléphone sur de nombreux points. Mais le Coréen aurait dû travailler davantage sur les détails pour en faire un véritable modèle premium capable de s'affronter aux mastodontes du marché.
Points positifs
  • Autonomie
  • Ecran FullHD
  • Finition
Points négatifs
  • LG + Android 4.1
  • Rafraîchissement de l'écran visible
  • Pas de widget Musique sur l'écran de déverrouillage
  • Snapdragon S4 Pro
  • Luminosité automatique totalement aléatoire
design
7
Le design du téléphone est réussi avec des dimensions inférieures au Samsung Galaxy Note 2. Nous aurions préféré une autre matière que du plastique, mais qui aurait alourdi la balance.
écran
6
Sur un 5,5 pouces une dalle 1080p (FullHD) prend tout son sens, car les pixels étaient visibles en 720p (HD). Malgré son expertise dans le domaine, LG nous donne une copie décevante : redessin du contenu, luminosité supérieure sur les bords...
caméra
7
La caméra utilisée par LG n'est pas mauvaise en soi et offre un rendu plus que correct dans la majeure partie des situations. Toutefois les modèles premiums actuels proposent une qualité supérieure.
performances
6
Le Snapdragon S4 Pro est sorti il y a plusieurs mois et se fait dépasser par les récents Snapdragon 600 et 800 pour ne parler que de Qualcomm. Les benchmarks montrent également des optimisations inégales face à la concurrence.
logiciel
7
La guerre entre les deux Coréens se joue aussi sur la couche logicielle et les deux ne cessent de se copier leurs idées. Au final la copie de LG est certes prometteuse, mais la cohérence globale reste à travailler.
autonomie
9
Avec une batterie d'une capacité de 3140 mAh (contre 3100 sur un Samsung Galaxy Note 2), le téléphone dépassera sans aucun problème le cap de la journée. Selon votre utilisation, elle pourra ensuite être de deux jours ou plus. Toutefois les performances sont légèrement inférieures à la phablet de Samsung.
Note finale du test
7 /10
Le LG Optimus G Pro se pose en alternative au fameux Samsung Galaxy Note 2. Meilleure phablette disponible sur le marché, l'Optimus G Pro vient corriger les défauts de son concurrent avec un écran à la fois plus lumineux et affichant une définition plus élevée. Il n'intègre toutefois pas de stylet, ce qui bride les fonctionnalités d'un aussi grand écran.

Le Galaxy Note 2 est un très bon téléphone et LG pensait qu'en rafraichissant simplement ses caractéristiques il arriverait à dépasser son concurrent. Malheureusement ce n'est pas si simple et la copie de LG nous laisse sur notre faim : l'autonomie est certes conséquente mais reste en deçà des performances du Galaxy Note 2. Bien que l'écran soit Full HD, ses imperfections sont gênantes au quotidien et l'utilisation d'un Snapdragon S4 Pro n'est pas judicieux car déjà dépassé par le Snapdragon 600 qui équipe les HTC One et Samsung Galaxy S4.

L'écosystème proposé par LG est globalement satisfaisant mais il manque ce petit plus qui rendrait l'ensemble cohérent et éviterait de se poser la question de l'utilisation d'une ROM alternative. Par ailleurs, qui dit LG, dit bien évidemment suivi en termes de mises à jour et de ce côté-là nous connaissons déjà son avenir : une catastrophe.

Pour conclure, le LG Optimus G Pro est un bon téléphone sur de nombreux points. Mais le Coréen aurait dû travailler davantage sur les détails pour en faire un véritable modèle premium capable de s'affronter aux mastodontes du marché.
Points positifs
  • Autonomie
  • Ecran FullHD
  • Finition
Points négatifs
  • LG + Android 4.1
  • Rafraîchissement de l'écran visible
  • Pas de widget Musique sur l'écran de déverrouillage
  • Snapdragon S4 Pro
  • Luminosité automatique totalement aléatoire

Les derniers articles