Quand Microsoft voulait acheter Nintendo : le musée Xbox dévoile un courrier entre les deux firmes

 

En 2000, Microsoft a tenté de racheter Nintendo. Le musée Xbox dévoile une lettre de l'époque envoyée par Microsoft à Nintendo.

Quand Microsoft voulait acheter Nintendo : le musée Xbox dévoile un courrier entre les deux firmes

Au tournant du siècle, Microsoft est au sommet du monde des nouvelles technologies. La firme voit d’un mauvais œil l’arrivée en force de Sony dans tous les salons avec un nouveau genre d’ordinateur qui ne dit pas son nom : la PlayStation. Déjà présent dans le jeu vidéo à travers le PC, Microsoft réfléchit alors à se lancer dans l’univers des consoles.

On ne s’improvise pas fabricants de consoles de jeux. Pour vendre des consoles, il faut absolument des jeux. Si possible, des jeux que l’on ne retrouvera pas sur d’autres consoles. Microsoft réfléchit donc à faire un gros rachat : rien de moins que Nintendo lui-même. L’histoire n’est pas totalement nouvelle, elle a longtemps fait l’objet de rumeurs et Microsoft en a rediscuté ouvertement lors d’interviews autour des 20 ans de la Xbox. Aujourd’hui c’est le musée Xbox qui apporte une nouvelle pièce au dossier.

La lettre de Microsoft

Microsoft a mis en ligne cette semaine le « musée Xbox ». C’est une expérience interactive disponible sur le web qui permet de découvrir ou redécouvrir les grandes lignes des 20 ans de l’histoire de Xbox. La chose est assez bien faite et permet de revoir des événements forts de la marque, de sa création à des moments plus difficiles comme le lancement de la Xbox One ou le Red Ring of Death de la Xbox 360. Le musée est également parsemé de documents d’archives, de vidéos ou d’explications.

Quand Microsoft voulait acheter Nintendo : le musée Xbox dévoile un courrier entre les deux firmes

Le document qui nous intéresse ici est une lettre envoyée par Microsoft, et plus précisément Rick Thompson en charge du hardware à l’époque, au printemps 2000 à la branche américaine de Nintendo. Le contenu n’est pas entièrement lisible, mais on peut tout de même y lire qu’il s’agit d’une demande de réunion avec Takeda, en charge des technologies chez Nintendo, et Yamauchi, président de Nintendo à ce moment. Le but serait de signer un partenariat fort pour « de futures plateformes de jeux vidéo ».

On peut également discerner que Microsoft proposait d’offrir un support technologique à la Dolphin, nom de code de ce qui deviendra la Gamecube, pour en faire la meilleure console possible. Derrière ce premier pas, l’objectif pour Microsoft était en réalité d’acquérir Nintendo. On imagine que la firme souhaitait faire de Nintendo le développeur attitré des futurs jeux Xbox, pendant que Microsoft s’occupait du matériel et de l’objet technologique.

Du point de vue de Microsoft l’équation était simple : Nintendo ne peut pas concurrencer PlayStation sur le plan technologique, et Microsoft ne peut pas concurrencer PlayStation quand il s’agit de créer des jeux consoles, alors autant unir les deux entités.

Évidemment, on connait la suite de l’histoire. Aucun rachat n’a eu lieu et le partenariat stratégique n’est jamais arrivé. Dans la grande histoire des constructeurs de consoles de jeux, Microsoft ira même plutôt chercher une filiation avec un concurrent historique de Nintendo : Sega. Ce dernier arrête les frais avec la Dreamcast, et pour certains, la Xbox 360 sera l’héritière de certains atouts de Sega comme le jeu en ligne. On peut toutefois se demander à quoi ressemblerait le jeu vidéo aujourd’hui si Nintendo avait été acquis, bien avant la Wii, la DS ou plus récemment la Switch.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles