Microsoft : même en période de confinement, Mixer n’a pas réussi décoller

Facebook Gaming est (très) loin devant...

 

En plein boom suite aux mesures de confinement imposées en Europe et outre-Atlantique, les services de diffusion de jeu en streaming ont tous profité d'une hausse notable de leur audience par rapport à l'année dernière. Tous... sauf un : Mixer, le service de Microsoft.

Mixer est loin de profiter de la même croissance que ses concurrents

Mixer est loin de profiter de la même croissance que ses concurrents // Source : Fredrick Tendong – Unsplash

Mixer a raté la vague. C’est en tout cas ce que démontrent clairement les chiffres partagés par Stream Element et relayés ce 13 mai par le site spécialisé Windows Central. Alors que l’ensemble des services de cloud et de streaming ont profité du confinement pour battre leurs records respectifs en taux d’interaction et afficher des croissances parfois spectaculaires par rapport à l’année dernière, Microsoft et son service Mixer, concurrent de Twitch notamment, n’ont pas (du tout) profité de cette conjoncture favorable… et ce alors que le marché propre aux services de diffusion de parties en streaming a grimpé de 99 % entre les mois d’avril 2019 et 2020.

Mixer écrasé par la concurrence

Stream Element s’est intéressé à la progression de Twitch, YouTube Gaming, Facebook Gaming et Mixer sur l’année qui vient de s’écouler. Si les trois premières plateformes parviennent, en partie grâce au confinement, à afficher une courbe de croissance généreuse, avec un pourcentage à deux voire trois chiffres, celle de Mixer reste désespérément plate avec tout juste 0,2 % d’heures de contenus visionnées en plus par rapport à l’année dernière.

Le constat est malheureusement sans appel…

Le constat est malheureusement sans appel…

Avec seulement 37,106 millions d’heures de contenu visionnées en avril 2020, Mixer est littéralement écrasé par la concurrence qui culmine respectivement à 291 d’heures pour Facebook Gaming, 461 millions d’heures pour YouTube Gaming et 1,491 milliard d’heures pour Twitch, star du secteur détenue par Amazon.

Microsoft a pourtant tenté de mettre les petits plats dans les grands pour attirer les joueurs et les spectateurs, en signant à grand renfort de millions des contrats avec quelques grands noms du streaming, comme Ninja et Shroud. Une stratégie que la concurrence a cependant adoptée elle aussi, au point de remettre les compteurs à zéro. YouTube Gaming a par exemple récemment obtenu en exclusivité les droits de diffusion du programme eSport d’Activision / Blizzard, tout en recrutant le YouTuber suédois Pewdiepie pour des shows sur sa plateforme.

En dépit d’un bilan peu flatteur, Microsoft pourrait réussir à améliorer la tendance avec le lancement de certains titres exclusifs au monde Xbox, comme Halo Infinite. Il faudra néanmoins que la firme redouble d’efforts pour éviter la perte de visiteurs… ce qui ne sera pas une mince affaire à l’ombre de Twitch, qui se taille encore et toujours la meilleure part du marché.

Les derniers articles

  • Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?
    8 /10

    Apple

    Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?

    29 octobre 202029/10/2020 • 19:00