Windows 10X serait devenu un clone de Chrome OS : au revoir win32

Microsoft Windows EdgeOS ?

 

Microsoft semble une nouvelle fois avoir revu les plans de développement de Windows 10X. L'OS à l'origine annoncé pour les ordinateurs à deux écrans sortirait finalement en 2021, ne viserait qu'un seul écran et n'aurait pas le droit aux applications win32 promises.

Windows 10X toujours plus inspiré de ChromeOS ?

Windows 10X toujours plus inspiré de ChromeOS ?

En octobre 2019, Microsoft a créé la surprise en annonçant coup sur coup Surface Neo, son premier PC à deux écrans, Windows 10X, un nouveau système d’exploitation, et Surface Duo, un smartphone sous Android. Windows 10X devait être un tout nouveau système d’exploitation, parallèle au Windows 10 classique, et qui avait la particularité d’abandonner une partie de ce qui faisait l’historique de Windows pour en faire un système léger et moderne. Microsoft promettait ainsi des mises à jour ultra rapide à installer, un tout nouvel explorateur de fichier avec OneDrive intégré, et une interface globalement repensée.

Windows 10X devient un concurrent direct de Chrome OS

Après avoir pris la tête de l’équipe Windows, Panos Panay a annoncé en mai 2020 que ce serait finalement les PC à un seul écran qui bénéficieront de Windows 10X en premier. Windows 10X « exploitera la puissance du cloud pour aider nos clients à travailler, à apprendre et à jouer ». Aujourd’hui, les sources de Windows Central nous en disent plus sur l’avenir de Windows 10X.

Le système serait désormais beaucoup plus proche de Chrome OS, dans le sens où il reposerait davantage sur une connexion à Internet pour proposer le meilleur de ses capacités. Si Microsoft avait promis la possibilité de faire tourner des applications win32 virtualisées dans des conteneurs, cette fonction aurait tout simple été jeté à la corbeille.

C’est dommage, car cela devait permettre à Windows 10X d’éviter de connaitre le même destin que Windows RT, Windows Phone, ou Windows 10 « S », qui avaient tous en commun de ne pas prendre en charge la bibliothèque géante de logiciels win32 que tous les utilisateurs de Windows connaissent. Ce changement aurait été effectué pour faire de Windows 10X, un OS encore plus léger, capable de concurrencer directement Chrome OS, à la fois sur les plateformes Intel, mais aussi sur les architectures ARM.

En effet, contrairement à une croyance populaire, Windows 10X était jusque-là réservé et pensé exclusivement pour les processeurs Intel. D’ailleurs, le Surface Neo intègre un processeur Intel Lakefield. Avec ce l’abandon complet du support de win32, Microsoft peut proposer une compatibilité ARM. Le système VAIL qui permettait de faire tourner les applications win32 consommait visiblement trop de ressource, et d’autonomie.

Win32 est là, mais par le cloud

Windows 10X fera donc avant tout appel aux applications universelles UWP de Windows 10 dans le Microsoft Store, mais aussi aux applications web installables grâce à Microsoft Edge. Pour tout de même proposer un support des applications win32 historiques de Windows, et essentiel au succès d’un système d’exploitation chez Microsoft, la firme veut passer par « le cloud ». En fait, la firme veut tout simplement utiliser sa technologie de bureaux virtuels déjà commercialisés pour les entreprises pour faire tourner les applications win32 sur ses serveurs Azure, et les proposer en streaming.

Comme on peut proposer des jeux vidéo en streaming aujourd’hui, par xCloud ou Google Stadia par exemple, les applications comme Photoshop seraient exécutées à distance.

Sortie prévue en 2021

Toujours d’après les sources du site, Windows 10X serait désormais prévu pour le début de l’année 2021. Le système serait prévu avant tout pour des machines accessibles, entrée de gamme, en concurrence avec les chromebooks, mais aussi à terme avec les fameuses machines à deux écrans, sur des segments plus premium du marché.

Les derniers articles