Microsoft veut prendre votre pouls et votre respiration à l’aide de votre smartphone

 

Microsoft travaille sur une nouvelle technologie permettant d’analyser le pouls de quelqu’un simplement à l’aide d’une vidéo réalisée au smartphone.

Appareil photo du Huawei Mate 40 Pro

Le module photo arrière du Huawei Mate 40 Pro pour illustration // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Il n’y a pas que les constructeurs de bracelets et de montres connectées qui cherchent à capitaliser sur la santé cardiaque. Toujours dans le domaine de l’électronique grand public, Microsoft a annoncé ce mercredi travailler sur un nouveau système permettant de faire le suivi de votre pouls, mais également de votre respiration, cette fois à l’aide d’un simple appareil photo de smartphone.

Un groupe de chercheurs de Microsoft Research, de l’université de Washington et d’OctoML, ont travaillé ensemble afin de développer une nouvelle manière de suivre ces données à l’aide non pas d’un cardiofréquencemètre, mais d’un simple appareil photo fonctionnant en vidéo. « Cette approche utilise une technologie de caméra quotidienne comme les webcams ou les appareils portables », indique ainsi la firme de Redmond.

Pour ce faire, Microsoft utilise une vidéo du visage de la personne et, en fonction des changements de pixel et des reflets de la lumière, est capable d’évaluer le rythme cardiaque de la personne. « Un appareil photo de smartphone peut capturer cette lumière réfléchie et les changements au fur et à mesure observés dans l’intensité des pixels peuvent être utilisés pour retrouver les sources sous-jacentes de ces changements, comme le pouls ou la respiration de la personne », indique ainsi Microsoft dans un billet de blog.

Il s’agit ainsi d’un système proche de ce que l’on a déjà dans le domaine des montres et bracelets connectés avec les cardiofréquencemètres basés sur la photopléthysmographie, capable d’émettre et de capturer de la lumière verte réfléchie en fonction du rythme cardiaque de l’utilisateur.

Des données bien plus accessibles pour le grand public

Pour Microsoft, le principal intérêt de cette technologie est son adoption par le grand public. Les montres et bracelets capables de mesurer le pouls — et a fortiori les appareils dotés d’un électrocardiogramme — sont encore rares sur le marché, contrairement aux smartphones ou aux webcams. « Le développement de ces mesures des signes vitaux sans contact basées sur la vidéo présente une opportunité pour un suivi à grande échelle des données physiologiques », veut croire Microsoft.

Pour l’heure, il ne s’agit encore que d’un usage dans le cadre de la recherche. Microsoft en est bien conscient, de telles données devraient être particulièrement protégées, puisqu’elles associeraient des données de santé au visage des utilisateurs. On ignore donc quand le grand public pourra y avoir accès directement sur smartphone, PC ou tablette.

Les derniers articles

  • Huawei donne un coup de frais à son AppGallery

    Huawei

    Huawei donne un coup de frais à son AppGallery

    19 janvier 202119/01/2021 • 20:30