Oppo France annonce sa cessation d’activité après des mois de rumeurs

 

Malgré une victoire en première instance dans son procès l'opposant à Nokia, Oppo France, ou plutôt devrait-on dire Yang Technology, le distributeur exclusif de la marque Oppo en France, cesse son activité.

Oppo Find N2 Flip // Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Après des mois de rumeurs, la nouvelle tombe. Le distributeur exclusif d’Oppo en France, Yang Technology, annonce cesser ses activités sur le territoire. L’information provient directement de ce dernier qui a contacté Frandroid pour lui apprendre.

Yang Technology, c’est le nom de la société qui se cache derrière Oppo France, entité bien distincte de Oppo Monde, le constructeur en tant que tel. Les deux entreprises collaborent ensemble, mais restent bien séparées. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’Oppo Monde continue à vouloir garder un semblant de présence en France, malgré le destin menacé de Yang Technology.

Oppo reprend le bébé, du moins en partie

Concrètement, cette nouvelle veut dire qu’il ne sera bientôt plus possible d’acheter de smartphones Oppo auprès de ce distributeur directement. Il vous sera tout de même encore possible de vous fournir auprès de revendeurs. Oppo Monde se veut d’ailleurs rassurant sur le suivi des produits déjà achetés ou qui continueraient de l’être dans les semaines à venir, comme le montre cette phrase de leur déclaration :

Le service client est repris par Oppo ainsi l’ensemble des utilisateurs peuvent continuer à utiliser les produits Oppo, accéder aux services après-vente, recevoir les futures mises à jour du système d’exploitation, etc.

Nokia a perdu son procès

Fait notable, Yang Technology part alors même que nous apprenons, dans le même temps, qu’Oppo a gagné son procès qui l’opposait à Nokia. Ce procès est l’une des deux raisons qui étaient souvent évoquées comme explication de ce retrait.

Voici ce que nous a communiqué Oppo sur le sujet :

OPPO a reçu les décisions de la Cour de justice de Paris, le juge français déclare que les brevets EP486 et EP731 de Nokia sont considérés comme nuls pour motif d’absence de nouveauté. Ainsi, OPPO a gagné le procès en première instance après une procédure judiciaire de deux ans sur les brevets EP486 et EP731 de Nokia.

Est-ce qu’Oppo a tué sa filière de distribution trop tôt ? Craigne-t-il de perdre en appel si appel il y a, puisqu’il s’agit ici d’une victoire en première instance ? On imagine mal Nokia, qui a gagné en Allemagne sur le même sujet face à Oppo ne pas tenter d’entamer une procédure en appel.

Une chose est certaine désormais, si Oppo a un avenir en France, celui-ci ne s’écrira pas avec Yang Technology. Nous ignorons à ce stade quel est le devenir de cette entreprise et des personnes qui y travaillent, même si selon nos informations, une liquidation judiciaire devrait suivre.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.