Le Pocophone F1 fait l’objet de plusieurs critiques concernant son encoche, la gestion des DRM ou encore son bootloader. Jai Mani, responsable produit de la marque, a pris la parole sur Twitter.

Depuis son annonce, le Pocophone F1 fait beaucoup parler de lui, en bien comme en mal. Il faut dire qu’un smartphone avec Snapdragon 845 vendu à 359 euros est alléchant, surtout lorsqu’il est associé à une très bonne autonomie.

Les premiers testeurs ont malgré tout relevé plusieurs défauts, ou erreurs de jeunesse. On peut citer l’incompatibilité du Pocophone F1 avec Netflix en HD à cause de DRM, ou l’absence complète de notifications dans le faible espace laissé par l’encoche en haut de l’écran. Sur Twitter, Jai Mani le responsable produit de Pocophone a pris la parole pour donner des premiers éléments de réponses.

Les réponses de Pocophone

Concernant le revêtement de l’écran du Pocophone F1, Jai Mani indique qu’il y a bien un traitement oléophobique sur l’écran, qui permet de réduire les traces de doigts. La mise à jour vers MIUI 10 est actuellement en beta, et devrait être déployée d’ici un mois en version stable.

Lors de la présentation du Pocophone, la marque avait insisté sur son ouverture aux développeurs et la possibilité d’installer des ROM alternatives. Après quelques problèmes de délai, la marque a annoncé que le déverrouillage du bootloader demanderait un délai de seulement 3 jours (contre 2 semaines à plusieurs mois auparavant).

À propos du support du DRM Widevine L1, Jai Mani indique que ses équipes continuent d’examiner la question. Cela montre au moins que le problème est bien remonté aux oreilles de Pocophone. Reste à espérer une correction sur le prochain appareil, ou sur les prochains exemplaires qui sortiront des usines.

Concernant l’encoche, Pocophone est conscient que le téléphone n’indique aucune notification pour le moment. Une proposition d’un utilisateur de pouvoir remplacer l’heure affichée en haut à gauche par quelques icônes de notifications a retenu l’attention de Jai Mani.

Une réactivité essentielle pour une nouvelle marque

Il est important pour une nouvelle marque d’avoir une figure publique comme Jai Mani qui soit capable de répondre aux questions, techniques, des utilisateurs. On a vu par le passé que des personnes comme Carl Pei chez OnePlus, ou Juho Sarvikas pour HMD/Nokia pouvaient débloquer des problèmes remontés en ligne par de nombreux utilisateurs.

On espère maintenant que Pocophone ne se contentera pas d’examiner les questions soulevées, mais sera actif dans la correction des quelques désagréments rencontrés sur son premier smartphone.

À lire sur FrAndroid : Test du Pocophone F1 : pas un OnePlus killer, mais un coup de coeur