Renault envisage de prêter 300 Zoe électriques au personnel médical

Un seul et unique maître-mot : solidarité

 

Alors que le nombre de morts et de cas infectés du Covid-19 ne cesse de grimper en France, le constructeur Renault serait prêt à jouer la carte de la solidarité en mettant à disposition du personnel médical 300 Zoe électriques.

La pandémie du coronavirus (Covid-19) qui touche actuellement le monde entier, et tout particulièrement l’Europe, ne cesse de se développer au fil des jours. En France, selon le dernier bilan communiqué par le ministre de la Santé Olivier Veran, la pandémie a entraîné la mort de 860 personnes. Le nombre de cas infectés, lui, tutoie les 19 856, et continue de grimper en flèche.

La solidarité avant tout

Dans ce contexte de crise sanitaire mondiale et nationale, le fleuron tricolore Renault souhaiterait participer à l’effort collectif pour se montrer solidaire envers le personnel médical, en première ligne sur le front de ce combat. Pour ce faire, la firme au losange envisagerait de prêter 300 Zoe électriques aux soignants, a indiqué le président du groupe Jean-Dominique Senard sur les antennes de RTL.

« Nous allons entrer dans un monde où la solidarité aura démontré sa force. Peut-être qu’un monde de plus grande bienveillance et de plus grande attention aux personnes va naître dans un capitalisme français et européen, que j’appelle de mes vœux et Renault jouera sa part », a-t-il déclaré au micro de la radio privée.

Aide aux déplacements

Et de poursuivre : « Nous sommes en train de réfléchir à prêter 300 ZOE pour que le personnel médical puisse se déplacer plus facilement ». Ici, l’entreprise n’en serait pas à sa première initiative du genre, puisque 200 exemplaires de cette automobile ont déjà été alloués à la Croix-Rouge, en Suisse. Il ne fait donc presque aucun doute que la société joigne le geste à la parole au cours des prochains jours.

Les derniers articles