Samsung avait déjà affirmé que, contrairement à Apple, il ne bridait pas ses anciens smartphones. Mais visé par une enquête pour « obsolescence programmée », le constructeur a été contraint de nier, encore une fois, avoir recours à ce genre de pratiques.

Certaines choses ont besoin d’être répétées plusieurs fois. C’est ainsi que Samsung se voit à nouveau forcé d’indiquer qu’il n’a jamais sciemment ralenti ses vieux modèles de smartphones.

Tout remonte à il y un mois environ. On découvrait alors qu’Apple bridait volontairement les performances de ses anciens iPhoneSelon la marque, cette pratique sert à prolonger la durée de vie des smartphones malgré leurs batteries vieillissantes.

« Obsolescence programmée »

Un raisonnement fortement décrié surtout parce qu’Apple n’avait jamais prévenu ses utilisateurs avant que cette affaire n’éclate. Dans plusieurs pays, la justice a été saisie et très rapidement la notion « d’obsolescence programmée » a fait surface.

En France par exemple, l’association HOP accuse Apple d’avoir eu recours à ce bridage pour forcer ses consommateurs à acheter sans cesse de nouveaux produits. Entre-temps, Samsung de son côté avait réagi à cette affaire en assurant qu’il ne s’était jamais livré à ce genre de pratiques.

Mais cela n’a visiblement pas été suffisant pour éviter au géant sud-coréen d’être visé par une enquête menée par le régulateur italien chargé du respect de la concurrence — Apple est également visé. Celle-ci porte, elle aussi, sur une supposée « obsolescence programmée ».

Prêt à collaborer

« Samsung ne fournit pas les mises à jour logicielles pour réduire les performances du produit au cours du cycle de vie de l’appareil. Nous coopérerons pleinement avec l’Autorité italienne des marchés et de la concurrence dans le cadre de son enquête en Italie afin de clarifier les faits », a sobrement réagi le fabricant.

Comme c’est parti, Samsung devra sans doute encore publier plusieurs communiqués pour rassurer ses utilisateurs. De son côté, Apple s’est excusé et promet d’offrir le choix à ses utilisateurs entre performances et économie de batterie dans une prochaine mise à jour.

À lire sur FrAndroid : Comme Apple, Samsung fait l’objet d’une enquête pour « obsolescence programmée »