Samsung pourrait étendre la commercialisation de ses processeurs à d’autres fabricants.

Depuis plusieurs années, Samsung fait partie de ces constructeurs capables de designer et fabriquer leurs propres puces mobiles, et produit ainsi la fameuse série Exynos. Il s’agit d’un avantage décisif pour la marque, qui peut jouer la concurrence avec Qualcomm et mieux négocier avec le fabricant de puces. Contrairement à Apple ou Huawei, qui conçoivent également leurs propres puces, Samsung est capable de les fabriquer dans ses propres usines, plutôt que d’être dépendant des sous-traitants comme TSMC. C’est d’ailleurs ce qui a permis à la marque d’obtenir le contrat de fabrication des Snapdragon 835 et Snapdragon 845 dans ses usines.

Cet avantage a un coût et demande un investissement constant assez lourd de la marque pour à la fois continuer de développer des puces au niveau de la concurrence en termes de performance, mais aussi construire les usines capables de fabriquer ces puces, en suivant les avancées du secteur comme le 10 nm.

Samsung voudrait conquérir le marché du SoC mobile

Pour mieux rentabiliser ces investissements, Samsung serait sur le point d’ouvrir un peu plus la commercialisation de ses processeurs Exynos aux autres fabricants de smartphones. C’est en tout cas ce que rapporte Digitimes après avoir interrogé des sources de l’industrie. La marque commercialisait déjà, à petite échelle, ses processeurs Exynos, notamment à la marque Meizu.

À défaut de pouvoir s’attaquer à Qualcomm, Samsung voudrait dans un premier temps se concentrer sur le milieu de gamme et aurait donc placé MediaTek dans son viseur. Ce dernier est le numéro 3 du marché, derrière Apple et Qualcomm, alors que Samsung se place à la 4e position.

Pour envahir le marché, Samsung se reposerait sur sa polyvalence en faisant valoir sa qualité de fabricant d’écran OLED et de puces mémoires, vive ou de stockage, en plus des processeurs. Le fabricant de smartphones pourrait alors n’avoir qu’un intermédiaire, et rationaliser certains coûts à la négociation.

En 2017, Samsung est parvenu à dépasser Intel en vente totale de puces (tout type de puces compris), alors que ce dernier occupait la première place du marché depuis 1993.