Samsung change de stratégie pour les prochaines années. Les nouveautés logicielles arrivent en effet en premier sur ses milieux de gamme, comme les Galaxy A par exemple.

Le Samsung Galaxy A8 (2018)

Le constructeur coréen Samsung a souvent misé sur l’attention portée à ses appareils haut de gamme, fers de lance de son savoir-faire. Le focus a changé désormais : la concurrence toujours plus forte de marques telles que Xiaomi fait qu’il se doit d’évoluer.

On peut le voir dans le milieu de gamme de cette année : les Galaxy A8 et A6. En rapprochant les noms de ceux de ses hauts de gamme, il vient affiner la frontière entre les deux. Cette stratégie est encore plus large qu’il n’y paraît de prime abord.

Les Galaxy A sont toujours plus important pour Samsung

En effet, c’est ce qui transparaît d’une interview de DJ Koh réalisée par la CNBC. Le grand patron mobile de Samsung n’a pas parlé que du futur Samsung pliable, mais aussi de cette transition stratégique en indiquant :

« Par le passé, j’ai ramené de nouvelles technologies et des différenciateurs sur les modèles haut de gamme avant de les faire apparaître sur le milieu de gamme. Mais j’ai changé de stratégie cette année pour apporter les nouvelles technologies et les différenciateurs à partir du milieu de gamme ».

Pas de doute : ce changement de cap est définitivement lié à la concurrence toujours plus poussée des acteurs chinois sur le marché, qui petit à petit grille la priorité au milieu de gamme Samsung.

La guerre change de terrain

Se pourrait-il donc qu’avec ce changement de cap, nous commencions à voir apparaître des nouveautés logicielles importantes sur les Galaxy A sortant en février avant même les Galaxy S de mars ? Quoi qu’il en soit, au vu des limitations techniques, elles seraient toujours plus raffinées sur le haut de gamme.

Les Galaxy A6+ et A6 sont déjà preuve de ce changement, mais leur problème n’était pas un manque de fonctionnalité… mais de puissance. Face aux smartphones Xiaomi, le SoC au rabais (toute proportion gardée) des appareils a limité leur intérêt par rapport à leur positionnement tarifaire. C’est surtout sur ce point que l’on attend, en tant qu’observateurs, des améliorations de la part du constructeur coréen.