Samsung pliable : les prix des composants augurent une facture à plus de 1 500 euros

 

Une étude s’est intéressée au coût des composants du Samsung Galaxy F, le premier smartphone pliable du fabricant coréen. Un coût qui expliquerait le prix de vente élevé attendu.

Régulièrement, notamment à la sortie de l’iPhone, des bureaux de recherche font des estimations du coût des composants utilisés pour la fabrication d’un smartphone. C’est un sujet intéressant pour voir ce qui pèse le plus dans la fabrication, mais il ne faut jamais oublier les coûts additionnels liés à la R&D, au marketing, au service après-vente ou à la distribution du produit.

Cette fois l’agence coréenne CGS-CIMB Research s’est intéressée au Samsung Galaxy F, le futur smartphone pliable de la marque dont elle a déjà dévoilé un prototype.

Une marge estimée de 65 % après fabrication

Sans surprise, il ressort de cette analyse que l’écran devrait être le premier poste de dépense à la fabrication de ce nouveau genre d’appareil. Comparé au 79 et 120 dollars estimé pour les écrans de Galaxy S9+ et iPhone XS Max, l’écran du Galaxy coûterait 218,8 dollars ! En tout la facture de Samsung à l’usine monterait à 636,7 dollars, bien au-dessus des 375 et 390 dollars estimés pour l’iPhone et le Galaxy S9.

Si Samsung garde sa marge de 65 % comparé au coût de fabrication, le taux appliqué par Apple et 10 points au-dessus de celui du Galaxy S9+, alors le smartphone pliable devrait être commercialisé autour des 1 800 dollars (1600 euros HT). Ce tarif correspond bien à celui annoncé par l’agence de presse coréenne en novembre.

Une batterie imposante de 5000 à 6000 mAh

L’agence livre également ses estimations concernant les choix que fera Samsung pour son nouvel appareil. D’après l’étude, le Galaxy F aurait le droit à 128 Go de stockage, pour le modèle de base, et deux batteries pour un volume total de 5000 à 6000 mAh, un volume record pour un appareil « grand public ». On retrouverait deux capteurs de 12 mégapixels au dos, et un capteur de 8 mégapixels à l’avant.

L’étude porte également une réflexion sur l’évolution et la complexité des smartphones pliable. Elle met en lumière que la solution choisit par Samsung, avec un écran interne pliable, et un second écran externe pour le mode smartphone, fait partie des plus simples à implémenter. Elle revient également sur les formats d’écran possible, ce que l’appareil se plie en deux ou en trois. Dans le cas du Galaxy F, cela devrait être donné un écran de 7,3 pouces avec format de 4,2 : 3 une fois déplié.

1 000 000. C’est un sacré nombre, n’est-ce pas ? Mais pour les grandes entreprises de la Tech, cela ne représente pas beaucoup. C’est notamment le cas de Samsung. Ce dernier a tout récemment présenté…
Lire la suite

Les derniers articles