Premier smartphone 5G de la marque coréenne, le Samsung Galaxy S10 5G était censé ouvrir le chemin vers la nouvelle génération de smartphones compatibles avec ce nouveau réseau. Mais force est de constater qu’il fait face à ses premiers problèmes.

Il était censé accompagner l’arrivée de la 5G en Corée du Sud comme son porte-étendard. L’un des flagships les plus demandés du moment en version 5G, qu’est-ce qui pourrait mal se passer ? Rien, a priori… Tout compte fait, après une semaine sur le marché, le lancement du Samsung Galaxy S10 5G est proche du fiasco.

Des débits annoncés allant jusqu’à 20 Gb/s en descendant et 10 Gb/s en montant par station de base, voilà ce qui est promis aux Sud-Coréens, premier pays à offrir la 5G au grand public. Mais du côté du Galaxy S10 5G, son statut de premier et seul terminal 5G disponible à ce jour lui donne aussi la tâche d’essuyer les plâtres…

Une 5G « beta » ?

De nombreux utilisateurs se plaignent d’un débit assez bas et de peu de couverture de la 5G. Qu’à cela ne tienne, il suffit de se connecter à la 4G et ils pourront quand même profiter d’un réseau plus qu’acceptable. Si c’était si facile… Le Galaxy S10 5G parvient difficilement — voire ne parvient pas — à faire la transition entre la connexion à une antenne 5G et une antenne 4G. Avoir un téléphone 5G à 1100 euros qui n’est pas capable de se connecter de manière fiable au réseau 4G, autant dire que Samsung se retrouve dans son pays d’origine sous de grosses critiques. Même après une mise à jour censée régler ce problème, les utilisateurs se plaignent encore d’un réseau 5G très faible et d’une incapacité à se connecter en 4G.

Selon le constructeur coréen, c’est la faute des opérateurs : Samsung clame avoir donné toutes les capacités nécessaires à son téléphone pour se connecter à un réseau 5G viable. De leur côté, les opérateurs nient totalement être la source du problème et les deux partis se renvoient donc la balle, ne souhaitant pas assumer la responsabilité de cet échec.

Il faudra attendre la sortie du LG V50 ThinQ compatible 5G le 19 avril en Corée pour vérifier si les problèmes sont liés, ou non, au terminal de Samsung.