Samsung : sa gravure en 5 nm est enfin sur les rails pour bientôt débarquer sur nos smartphones

Une gravure 5 nm qui arrive en retard face à TSMC, mais en avance sur tout le reste de l'industrie...

 

Avec un léger retard sur son rival TSMC, Samsung Foundry entame pour de bon les livraisons de puces gravées en 5 nm. La compagnie signe en outre un troisième trimestre record et prévoit une nouvelle hausse des expéditions de puces hautes performances... un bon signe pour Nvidia ?

Samsung Foundry livre enfin ses premières puces 5 nm, quelques mois après TSMC

Samsung Foundry livre enfin ses premières puces 5 nm, quelques mois après TSMC // Source : Samsung

Dans la course au 5 nm, Samsung arrivera en bon second, mais de peu. Lors de la présentation de ses résultats financiers pour son troisième trimestre 2020, Samsung Foundry (filiale de Samsung dédiée à la fabrication de processeurs), a indiqué avoir lancé les expéditions de puces 5 nm pour smartphones. Une bonne nouvelle alors que Samsung semblait jusque alors un peu à la traîne sur ce terrain face à son concurrent taïwanais TSMC, qui a pour sa part livré en masse ses premières puces 5 nm il y a déjà plusieurs semaines… notamment à Apple pour les SoC A14 des iPhone 12 et 12 Pro.

Cette annonce du géant coréen s’accompagne pour le reste de prévisions au beau fixe pour le quatrième trimestre 2020. La firme évoque notamment des expéditions en hausse des puces hautes performances (HPC). En l’état, cela pourrait signifier que Samsung va livrer en plus grande quantité des puces 8 nm (8N) à son client Nvidia, qui pourrait profiter de cette hausse des expéditions pour se sortir de la pénurie qui touche actuellement de plein fouet ses nouvelles cartes graphiques Ampère.

Samsung Foundry se prépare à une demande en hausse

« La fonderie a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel record grâce à la reprise de la demande en téléphones portables et à l’augmentation de la demande de puces HPC », explique notamment Samsung Foundry dans son dernier compte rendu. « L’entreprise s’est positionnée pour une croissance future en commençant à expédier des produits mobiles 5 nm et des solutions 2.5D », lit-on plus loin. Samsung estime ainsi pouvoir signer un nouveau record de revenus sur le dernier trimestre de son activité en 2020.

Samsung commence par ailleurs à évoquer son avenir proche sur le plan technologique. Maintenant que le 5 nm est sur les rails, le groupe peut en effet se consacrer pleinement, et dès cette fin d’année, au développement de ses futurs procédés 4LPE et 4LPP, rapporte Tom’s Hardware. « Au cours du quatrième trimestre, (…) nous poursuivrons nos efforts pour accroître notre avance en matière de procédés avancés, en achevant la conception de la deuxième génération de produits 5 nm et de la première génération de produits 4 nm à usage mobile », a expliqué Seung Hoon Han, l’un des cadres de Samsung Foundry.

Ces différentes avancées et la demande d’ores et déjà enregistrée devraient conduire Samsung Foundry à une croissance qui « dépassera sensiblement la croissance [globale] de l’industrie », assure le groupe, ajoutant avoir pour projet de « fidéliser de nouveaux clients importants ». Un objectif que Samsung Foundry pourrait réussir à mener à bien, au moins sur ses technologies avancées, puisqu’en la matière son seul concurrent est TSMC (déjà très chargé en commandes). Et pour cause, GlobalFoundries et UMC (United Microelectronics Corp), ont en effet laissé tomber le développement des procédés les plus perfectionnés (comme le 7 nm, ou le 5 nm désormais) il y a déjà plusieurs années.

Les derniers articles