Sony ne compte pas abandonner le marché des smartphones qu’il juge indispensable pour toucher un public jeune et perpétuer la stratégie du groupe axée autour du divertissement.

Le Sony Xperia 10

En 2019, l’organisation interne de Sony a connu quelques chamboulements. La branche de l’entreprise dédiée aux smartphones, Sony Mobile, disparaissait pour être intégrée dans une toute nouvelle division Sony Electronics Products and Solutions réunissant également les produits audio, photo et TV.

Cette initiative prouvait à la fois la situation difficile de Sony Mobile, mais également la volonté du groupe japonais de vouloir relancer ses activités dans ce secteur. Récemment, comme le relaie Reuters, c’est le nouveau grand patron de l’entreprise, Kenichiro Yoshida, qui s’est exprimé à ce sujet.

En précisant que sa firme s’était toujours concentrée essentiellement sur le divertissement, l’homme d’affaires a déclaré la chose suivante :

Nous considérons les smartphones comme du matériel de divertissement et un composant nécessaire pour rendre notre marque de matériel durable. […] Et les jeunes générations ne regardent plus la télé. Leur premier point de contact est le smartphone.

Ainsi, si vous en doutiez, la mort des smartphones Xperia n’est donc pas à prévoir avant un certain temps. Toujours dans cet effort de restructuration, rappelons que Sony a décidé concentrer ses activités mobiles sur seulement quatre marchés stratégiques à travers le monde. L’Europe en fait partie.

Le chemin est encore long. Sony a enregistré une perte d’exploitation de 97,1 milliards de yens sur l’année fiscale 2018/2019 qui s’achevait le 31 mars dernier. Cela équivaut à environ 798,2 millions d’euros.

En difficulté, Sony Mobile va disparaître pour mieux exister