Un automobiliste britannique a plaidé coupable pour conduite dangereuse après avoir abandonné le siège conducteur de sa Tesla en laissant la voiture se piloter elle-même.

La lumière n’était pas présente à tous les étages pour Bhavesh Patel, le 21 mai 2017. Cet automobiliste de 39 ans a eu la merveilleuse idée de s’installer sur le siège passager après avoir activé l’autopilot de sa Tesla S 60… le tout à 65 km/h sur l’autoroute. Il a donc tout simplement laissé le volant et les pédales sans surveillance en plein trafic.

Pire encore, cet automobiliste a trouvé bon de justifier son acte en affirmant que sa voiture avait des caractéristiques extraordinaires. Il a cependant précisé que son acte était stupide et a plaidé coupable.

Interdit de conduire pendant 18 mois

Eh oui, il a évidemment fallu qu’un passager d’une autre voiture filme notre héros et publie la scène sur les réseaux sociaux, avant d’avertir la police. Voici d’ailleurs la vidéo en question.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le conducteur a été interdit de conduite pendant 18 mois et devra payer la somme de 1 800 livres sterling — soit 2 050 euros. Il effectuera 10 jours de réhabilitation et 100 heures de travaux d’intérêt général.

Aucune voiture n’est complètement autonome

La fonction de pilote automatique qu’offre Tesla à ses voitures est loin d’être infaillible, et la marque ne cesse de le répéter. Un ingénieur Tesla qui a témoigné dans l’affaire affirme que le pilote automatique est destiné à aider un « conducteur pleinement attentif », et non à complètement remplacer le conducteur. Il doit toujours y avoir quelqu’un derrière le volant, prêt à apporter des corrections.

Cette dangereuse action est comparable aux personnes qui font voler leurs drones à côté des avions de ligne. Elles empêchent l’avancée des nouvelles technologies, déjà bien assez craintes du grand public. Elles font trop facilement passer des bêtises humaines pour des erreurs logicielles. Les derniers exemples en date le prouvent bien. Les voitures autonomes font des erreurs, et la personne derrière le volant se doit d’être attentive.

À lire sur FrAndroid : J’ai pris un VTC autonome dans les rues de Las Vegas