Acheter une voiture Xiaomi, une idée qui intéresse les 3/4 d’entre vous

 

Xiaomi a officiellement annoncé ses ambitions dans le domaine de l'automobile. À cet égard, nous avons voulu savoir si, sur le principe, une voiture électrique de ce constructeur vous ferait de l'œil.

Concept car électrique

Concept car électrique // Source : Pixabay

Xiaomi a annoncé beaucoup de choses à la fin du mois de mars, parmi lesquelles on retient le smartphone pliable Mi Mix Fold et les ambitions confirmées de la firme dans l’automobile.

En effet, Xiaomi va investir 10 milliards de dollars pour mener à bien ses plans de voiture électrique. Le patron de Lei Jun s’est montré confiant en comparant cela à « un smartphone avec quatre roues ».

Plus sérieusement, l’homme d’affaires affirme avoir pris la mesure de toutes les problématiques qui se poseront et s’être informé auprès de plusieurs experts. Xiaomi ne révèle toutefois encore rien de concret sur ses objectifs dans l’automobile électrique.

Quel genre de modèle peut-on attendre ? Pour quand ? À quel prix ? Pour avoir des réponses à ces questions, il faudra nous montrer patients.

Une voiture Xiaomi vous intéresserait-elle ?

Cependant, sur le principe, nous avons voulu savoir comment vous appréhendez cette annonce. Une voiture électrique vendue par Xiaomi pourrait-elle trouver grâce à vos yeux ou auriez-vous du mal à accorder votre confiance dans ce domaine à un constructeur spécialistes des smartphones ?

C’était l’objet de notre sondage de la semaine. Achèteriez-vous une voiture Xiaomi si l’occasion se présentait ?

Sur le principe, vous êtes beaucoup à avoir émis un intérêt à l’idée d’acheter une voiture Xiaomi : 75 % plus précisément, soit les 3/4 des sondés tout de même. Derrière, 10 % d’entre vous n’ont aucun avis sur la marque, quand 7,3 % des participants n’accordent aucune confiance au constructeur chinois. Enfin, 7,3 % des votants ne souhaitent pas acheter de voiture électrique.

Du côté des commentaires, « Ichigo-Roku » se montre catégorique : « Non, déjà, acheter une voiture ça ne me branche pas, mais une marque qui débarque encore moins », argue-t-il. Du côté de chez « BNM », l’heure est au questionnement : « Ceux qui ont voté ‘oui’ ne doivent pas se poser les bonnes questions. Quelle légitimité aurait Xiaomi à devenir constructeur automobile ? Soyons sérieux un instant », peut-on lire.

Il faudra dans tous les cas faire preuve de patience avant Xiaomi ne dégaine son premier modèle.

Les derniers articles