Xiaomi se lance dans la voiture électrique avec 10 milliards de dollars d’investissement

Lei Jun : « Un véhicule électrique, c’est comme un smartphone avec quatre roues »

 

Lei Jun a officialisé l’entrée de Xiaomi dans le secteur des voitures électriques. Une filiale directement chapeautée par l’intéressée recevra 10 milliards de dollars d’investissement sur 10 ans.

Source : Jannes Glas via Unsplash

Source : Jannes Glas via Unsplash

Une rumeur qui devient réalité. Après de multiples bruits de couloir, des rapports à prendre avec des pincettes et des éléments d’information plus concrets signés Reuters, Xiaomi a officialisé son entrée dans le secteur des voitures électriques au travers de son PDG Lei Jun, lors d’une nouvelle conférence diffusée sur YouTube où le smartphone pliable Mi Mix Fold a été intronisé.

La décision a été définitivement validée par le conseil d’administration. Pour l’occasion, une filiale 100 % dédiée au développement de cette nouvelle activité va être créée. Propriété exclusive du groupe, elle recevra pas moins de 10 milliards de dollars d’investissement au cours des dix prochaines années, a annoncé Lei Jun. Ce dernier dirigera les opérations en personne.

Xiaomi veut devenir expert

L’entreprise chinoise a rencontré des centaines d’experts avant de prendre cette décision. « Je connais les risques de ce secteur, l’investissement va être très gros, des milliards et des milliards de yuans », prévient le patron du groupe, dont l’entourage l’aurait beaucoup encouragé à se lancer dans l’aventure.

Source : CHUTTERSNAP via Unsplash

Source : CHUTTERSNAP via Unsplash

« Xiaomi est déjà expert en logiciel et matériel. Pourquoi pas dans les voitures électriques ? », s’est demandé Lei Jun. Une question posée avec une légèreté déconcertante, qui abrite pourtant des investissements techniques, humains et financiers colossaux. Aujourd’hui, rien ne dit que Xiaomi parviendra à joindre le geste à la parole et à commercialiser un modèle.

De nombreux risques

« Un véhicule électrique, c’est comme un smartphone avec quatre roues », a même osé comparer Lei Jun, qui fera face à des défis bien plus complexes qu’un appareil mobile. L’homme d’affaires a tout de même conscience des risques encourus, assure-t-il.

La conférence a été aussi l’occasion d’apercevoir un camping-car rempli de produits Xiaomi. Ce visuel n’est pas à prendre pour argent comptant, et ne représente pas le futur véhicule électrique de la marque. Il reflète cependant une ambition certaine : allier différents univers, celui de l’automobile et du monde de la tech’ dans sa globalité.

Les derniers articles