Voiture électrique de Xiaomi : une énième rumeur mais toujours pas de preuve concrète

 

Un nouveau rapport à accueillir avec une grande prudence remet de nouveau le projet de voiture électrique Xiaomi sur la table. Il y a un mois, la marque n’avait en tout cas pas officiellement démenti les rumeurs à ce sujet.

Le Volvo XC40 Recharge Twin pour illustration / Source : ACE Team pour Volvo Cars France

Le Volvo XC40 Recharge Twin pour illustration / Source : ACE Team pour Volvo Cars France

La fin d’année 2020 et le début 2021 ont été marqués par d’innombrables rumeurs liées à des projets de voitures électriques. Apple a tout particulièrement été sous le feu des projecteurs, suivi à partir de mi-février d’un certain Xiaomi. Une rumeur portée par un média chinois laissait entendre que le constructeur cherchait lui aussi à développer son véhicule branché.

Xiaomi n’a fermé aucune porte

Quelques jours plus tard, la firme de l’Empire du Milieu a décidé d’y répondre par la voie d’un communiqué officiel. « Wait and see », pouvait-on lire, que l’on traduirait ici par « Patience…». Autrement dit, Xiaomi ne confirmait ni ne démentait les bruits de couloirs, et laissait donc la porte ouverte à un potentiel projet en la matière.

L’affaire revient de plus belle avec un nouveau rapport publié par le média chinois 36KR, et relayé par Gizmochina. Nous ne cesserons de le répéter : les éléments évoqués doivent être pris avec des pincettes. D’après le rapport, qui s’appuierait sur des investisseurs proches du PDG et fondateur de la société Lei Jun, un tel chantier serait bien au menu.

Phase de rencontres

Xiaomi ne viserait pas n’importe quel segment : le moyen et haut de gamme, avec un attirail complet de technologies embarquées. Lei Jun, qui chapeauterait le projet en personne, aurait d’ailleurs rencontré le patron du groupe chinois NIO, spécialisé dans la fabrication de véhicules branchés.

D’autres entrevues avec des acteurs importants de la filière — mais toujours originaires de Chine — seraient également au programme au cours des prochains mois. Le calendrier, justement, prévoirait de débuter le développement du véhicule dès ce mois-ci, ou alors le mois prochain. Mais encore une fois : prudence reste le maître-mot sur ce dossier encore fumeux.

Grâce au bonus écologique de 7000 euros valable jusqu’au 30 juin 2021, certains véhicules électriques plutôt onéreux de prime abord, peuvent passer sous la barre des 30 000 euros et devenir plutôt intéressants financièrement parlant, même par rapport à…
Lire la suite

Les derniers articles