Coronavirus : vous ne pourrez plus aller travailler en Lime pour éviter le métro

Lime met un coup de frein à ses activités face au coronavirus

 

Le service de trottinettes électriques en libre-service Lime a décidé de stopper ses activités dans 23 pays du monde entier face à la montée en puissance du coronavirus (Covid-19). La France en fait partie.

Lime a pris des décisions fortes relatives à la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19). Le service de trottinettes électriques en libre-service a temporairement suspendu ses activités aux quatre coins de la planète pour endiguer cette crise sanitaire mondiale et participer à l’effort collectif. Au total, vingt-trois pays sont concernés, apprend-on dans un communiqué de presse officiel.

23 pays concernés

« Le virus Covid-19 est un défi sans précédent auquel font face les villes et les populations du monde entier. Comme vous, nous sommes inquiets des villes que nous aimons, et appelons les utilisateurs et nos collègues présents sur le terrain à rester chez eux. Aimer les villes veut aussi dire les protéger. Aujourd’hui, nous mettons en pause le service Lime pour aider les gens à se confiner et rester en sécurité », est-il écrit.

Le document a dans la foulée publié la liste des nations concernées, parmi lesquelles la France figure : Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chili, République tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni et États-Unis.

Quelques villes épargnées

L’entreprise américaine ne s’est cependant pas retirée de tous les marchés, puisque les Émirats arabes unis et plusieurs villes de Corée du Sud (Busan, Séoul), d’Australie (Brisbane, Sydney) et de Nouvelle-Zélande (Christchurch, Dunedin, Hamilton, Selwyn District) continueront d’en profiter. À condition de respecter certaines mesures d’hygiène, comme désinfecter les surfaces de l’engin et se laver les mains avant et après utilisation.

En pleine crise sanitaire mondiale, et alors que la France se confine face à la propagation du coronavirus (Covid-19), l’utilisation du Vélib’ Métropole reste encore autorisée par les autorités locales. À condition de respecter certaines…
Lire la suite

Les derniers articles