Test du Roccat Pyro : un clavier performant mais sans saveur

Les performances avant tout

 

Introduction

Roccat étoffe sa gamme de clavier pour joueurs avec l’arrivée du Pyro, un clavier mécanique plutôt basique et vendu à un tarif raisonnable. Pourra-t-il se distinguer sur ce marché plus que bouché ? Réponse dans notre test.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Le Roccat Pyro est un clavier mécanique équipé d’interrupteurs linéaires de chez TTC. Disponible au tarif de 99,99 euros, il partage un châssis très similaire à celui du Magma annoncé en même temps. Il profite logiquement d’un éclairage RGB intégré et d’une compatibilité avec le pilote de la marque.

La fiche descriptive s’arrête ici puisque le Pyro ne semble avoir aucune particularité lui permettant de se distinguer de la concurrence. On note tout de même la présence d’une molette de contrôle du volume ainsi que d’un repose-poignet. Reste-t-il pour autant intéressant ? C’est ce que nous allons voir.

Tout en rondeur et en plastique

Si la marque nous a habitués à des produits plutôt premium ces derniers mois, la recette semble ici bien différente. En effet, le Roccat Pyro fait la part belle au plastique, de qualité moyenne qui plus est. La base et le cerclage de son châssis sont donc entièrement composés d’un plastique noir mat et seule la plaque en métal brossé gris anthracite vient édulcorer légèrement le tableau.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Malgré cela, le Pyro n’est pas désagréable visuellement et tranche avec le Vulcan 121 testé précédemment grâce à un châssis tout en rondeur qui se veut ainsi discret et passe-partout. Malheureusement, l’omniprésence du plastique ne permet pas au clavier d’offrir une rigidité parfaite, dommage.

Notons tout de même la présence d’un repose-poignet amovible plutôt bienvenu. Malheureusement, celui-ci est entièrement en plastique et est recouvert de stries qui attireront sans aucun doute toutes les petites saletés et poussières. Ce motif se retrouve d’ailleurs également à la base du clavier et apporte néanmoins une petite touche d’originalité.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Comme souvent, les interrupteurs mécaniques reposent ici directement sur la plaque en métal. Facilitant le nettoyage de l’ensemble, cette caractéristique permet également une meilleure diffusion de l’éclairage RGB intégré aux touches. Ces dernières sont logiquement construites en plastique ABS lisse et tous les caractères y sont bien découpés, octroyant ainsi une lecture aisée grâce à l’éclairage RGB.

Au rayon des petites particularités de ce modèle, on retrouve une petite molette de réglage du volume, en plastique aussi, positionnée tout en haut à droite du pavé numérique. Pas forcément très accessible, elle reste néanmoins pratique. Les LED d’indication sont placées à gauche de cette molette et le logo de la marque se trouve juste au-dessus des flèches directionnelles.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

L’aspect strié se retrouve également sous le châssis du clavier, même si au final, nous n’en profitons pas vraiment. On notera quand même la présence de nombreux patins antidérapants qui, associés au poids d’un peu plus d’un kilo du clavier, lui permettent de bien rester en place sur le bureau.

Enfin, au niveau de la connectique, on se contente ici d’un simple câble USB en plastique de 1,8 m que l’on aurait préféré tressé. Ce type de câble devient un standard actuellement et il est vraiment dommage de ne pas en trouver un ici. Autre déception, le Pyro ne profite pas d’un port USB supplémentaire qui aurait pourrait été appréciable. Dommage.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Au final, le clavier Roccat Pyro ne fait pas dans l’originalité et se montre plutôt basique en ce qui concerne le design et l’ergonomie. Si l’on profite de quelques caractéristiques intéressantes comme le repose-poignet et la molette de réglage du volume, ce nouveau modèle n’arrive pas à se démarquer de ses concurrents sur ce point. Un regret notamment dû à sa construction très plastique et à sa conception simpliste.

Des fonctionnalités classiques mais néanmoins complètes

Comme toujours, direction le site de Roccat pour télécharger le pilote Swarm, commun à tous les périphériques de la marque. Comme indiqué précédemment, l’interface est un peu vieillissante et gagnerait à être modernisée bien que toutes les fonctions restent facilement accessibles et claires.

Le premier onglet propose quelques options peu utiles comme l’activation d’un retour sonore plus ou moins « drôle ». On y trouve également des options concernant la répétition des caractères que seul Roccat semble proposer sur ses claviers. C’est également ici qu’il sera possible de remettre à zéro tous les réglages du clavier.

Roccat Swarm

Plus important, le second onglet est dédié à l’attribution des touches. Il est ici possible de réattribuer toutes les touches avec de nombreuses fonctions allant des raccourcis Windows aux macros enregistrables depuis le logiciel. On profite également de la fonctionnalité EasyShift [+] qui offre la possibilité d’attribuer une seconde fonction à chaque touche grâce à une autre touche d’activation dédiée.

Roccat Swarm

Enfin, le dernier onglet permet ici la gestion de l’éclairage intégré au clavier. Différents préréglages sont présents, mais l’outil offre néanmoins la possibilité de personnaliser l’éclairage en détail. De la même façon, la fonctionnalité AIMO est présente et permet la synchronisation lumineuse de tous les périphériques compatibles.

Roccat Swarm

Comme toujours, tous les réglages précédemment cités pourront être enregistrés dans des profils à attribuer aux jeux et applications. Le Pyro dispose également d’une mémoire interne permettant de se passer du pilote pour gérer et basculer entre les profils.

Notons pour finir la présence de plusieurs raccourcis secondaires accessibles à l’aide de la touche Fn présente en bas du clavier. Ces raccourcis se cantonnent principalement à la gestion de la lecture multimédia, mais également à l’activation du mode jeu qui désactive par exemple la touche Windows.

Un clavier aux performances convaincantes

Le Roccat Pyro est donc un clavier mécanique équipé d’interrupteurs linéaires fournis par TTC. Ces interrupteurs partagent les mêmes caractéristiques que les très classiques Cherry MX Red avec une force d’activation nécessaire de 45 grammes, une distance d’activation positionnée à 2 mm et une course totale de 4 mm.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

En pratique et comparativement à un K65 RGB Mini de Corsair (Cherry MX Red), le Roccat Pyro se montre plus fluide dans l’actionnement des interrupteurs, mais également plus bruyant à l’impact. Une caractéristique à prendre en compte si vous recherchez un clavier silencieux.

En jeu, les caractéristiques intrinsèques des interrupteurs linéaires font du Pyro un allié de choix, en particulier pour les titres exigeants tels que les jeux de tir à la première personne. Nous l’avons notamment mis à l’épreuve sur Call Of Duty : Warzone et avons apprécié son excellente réactivité.

Roccat Pyro

Source : Edouard Patout pour Frandroid

Notons également que ces interrupteurs permettent également une bonne efficacité en rédaction, même si certains préféreront ici des interrupteurs tactiles que Roccat ne propose pas sur ce modèle. Ce nouveau clavier est donc parfaitement adapté à tous les usages PC aussi bien en jeu qu’en bureautique.

La présence du repose-poignet et l’épaisseur raisonnable du châssis du Pyro le rendent également agréable à utiliser, même sur de longues sessions. Aucun effort ou contorsion désagréable n’est à réaliser pour utiliser le clavier.

Prix et disponibilité du clavier Roccat Pyro

Le clavier Roccat Pyro est disponible au prix conseillé de 99,99 euros.

Note finale du test
7 /10
Ce tout nouveau Roccat Pyro ne révolutionne clairement pas le genre et se contente du strict nécessaire. On profite ainsi d’un clavier équipé d’interrupteurs performants bien que plutôt classiques et qui saura donc accompagner les joueurs exigeants.

Les fonctionnalités et autres originalités restent plutôt classiques pour ce segment même si on apprécie la présence d’un repose-poignet et d’une molette de réglage du volume. Malheureusement, le Pyro déçoit par sa construction (presque) entièrement en plastique.

Du côté du tarif, Roccat joue la carte de la sécurité avec un clavier proposé juste en dessous des 100 euros. Un tarif relativement cohérent qui même s’il n’est pas le plus accessible du moment ne fait pas l’erreur de la tarification excessive de certains concurrents.

Points positifs
Roccat Pyro

  • Bonnes performances

  • Logiciel complet

  • Design soigné

  • Repose-poignet

Points négatifs
Roccat Pyro

  • Trop de plastique

  • Relativement bruyant

Les derniers articles