Bien que l’offre soit continuellement croissante depuis quelques années, l’adoption des écouteurs sans fil est encore très limitée. Les Elite 65T de Jabra sauront-elles changer la donne ? Préparez-vous car il y a beaucoup de choses à dire.

Fiche technique

Modèle Jabra Elite 65T
Mémoire interne Non
Batterie n/c
Capteur cardiaque Non
Earbuds indépendants Non (Induction magnétique)
Gamme de fréquence 20 Hz à 20KHz
Réduction de bruit Oui, 4 micros
Dimensions en mm (earbuds / étui) 27 x 30 x 22.5 / 72 x 51 x 26.5
Bluetooth 5.0

Ils sont disponibles à leur lancement à 179 euros, on les retrouve un peu moins cher sur Amazon.

Un profil sportif sobre

Chacun peut se faire son avis sur le design des Elite 65T. Et personnellement, je trouve qu’il faut admettre que la vision des earbuds par Jabra est vraiment intéressante.

Certes, ce n’est pas un parangon d’élégance à l’image des Earin M1 ou des WF-1000X de Sony. Mais l’apparence des écouteurs sans-fil de Jabra est plutôt passe-partout. Ce qui est l’un des plus beaux compliments qu’on peut faire pour ce genre de produit qui doit garder un profil bas. Sauf si l’on tient à attirer les regards.

Une fois dans l’oreille, on remarque directement que l’oreillette prend tout l’espace disponible. Rédhibitoire ? Pas du tout, comme on le verra dans la partie confort.

Le boîtier, inséparable de ce type d’appareil, sert à recharger, transporter et éventuellement mettre à jour les 65T. Rien de bien transcendant, mais la faible empreinte spatiale est appréciée, même si cela signifie qu’il ne peut charger complètement les oreillettes que 2 fois. Malheureusement, la matière choisie par Jabra en fait un aimant à traces de doigt.

Et je sais qu’il n’y a probablement pas beaucoup de personnes dans mon cas, mais étant passé depuis quelques mois au tout USB-C, je regrette que le boîtier soit équipé d’un port micro USB. Ce n’est pas un reproche, juste une réflexion faite tout haut.

Un maintien surprenant

Pour insérer les oreillettes, il est nécessaire de prendre le coup de main. Il faut « visser » l’écouteur contre la paroi de l’oreille, ce qui assure un maintien… hors du commun.

Car le moins que l’on puisse dire à propos du maintien des Elite, c’est qu’il est simplement impressionnant. Je n’en attendais pas tant mais malgré la sueur et la pluie, rien n’a pu déloger ces earbuds.

« Les Jabra Elite 65T vous donneront confiance en vous. »

Après un port prolongé de plusieurs heures, on ne peut pas s’empêcher de ressentir un peu de soulagement au niveau des oreilles quand l’on retire les Elite. Pensez donc à retirer les oreillettes quand vous ne les utilisez pas. C’est une simple question de bon sens : évitez de porter ce type d’appareil trop longtemps.

Un son agréable, mais avec des limites

Cette partie va être difficile à évoquer à cause des raisons que je m’apprête à évoquer. Après avoir utilisé les Elite quelques jours, je me suis aperçu d’un problème d’égalisation du son. L’oreillette gauche fournissait plus de son que celle de droite. De plus, l’oreillette gauche pouvait se mettre à grésiller. C’est très gênant et j’ai dû changer cette unité défectueuse.

Après en avoir parlé à Jabra, il a été convenu d’échanger mon appareil. Malheureusement, le problème d’égalisation du son était toujours présent. Les lignes qui vont suivre ne sont donc pas représentatives de l’expérience que vous pourriez avoir.

J’ai donc mentionné des grésillements quelques lignes plus haut. En effet, en regardant un YouTubeur crier pour une raison désormais oubliée, l’écouteur gauche se mettait à grésiller dès que les décibels étaient un peu trop élevés.

Pour la différence de son entre les deux oreillettes, je me suis rendu dans les paramètres d’accessibilité auditive d’Android, pour décaler la puissance du son un peu vers la droite. Le problème, c’est que j’écoute souvent de la musique avec mon casque, ce qui implique de me rendre dans les paramètres auditifs chaque fois que je change entre les deux appareils.

Mais vous vous demandez sans doute quelle est la qualité quand tout fonctionne comme supposé. Bonne nouvelle, la qualité est plus qu’acceptable. Sans trop rentrer dans les détails, les basses sont bien présentes et les musiques, à défaut de sonner très justes, sonnent agréablement aux oreilles. N’ayant pas les outils nécessaires pour obtenir des mesures chiffrées, il vous faudra vous fier à mes ressentis et jugement.

De toute manière, les audiophiles ne sont pas la cible de ce produit et ne s’y intéresseront pas.

Très pratiques au quotidien

J’ai déjà eu l’occasion d’utiliser des earbuds, notamment les Earin M1. Je n’ai pas accroché à la proposition notamment à cause de mon goût pour les séries dans les transports. En effet, la latence était très dérangeante et l’autonomie vraiment faible. Maintenant que je me suis mis à lire dans le train, avec de la musique aux oreilles, je comprends l’attrait que ce type de produit peut susciter.

J’écoute de la musique principalement dans les transports donc ou quand je travaille en solo. Sur le papier, les 65T ne sont donc pas vraiment indiqués pour moi, vu que son cœur de cible est le sportif régulier. Mais contre toute attente, les Jabra ont su se rendre assez indispensables, dans la mesure du possible, grâce à certaines caractéristiques.

Pour commencer, la qualité du son est tout à fait acceptable, comme mentionné plus haut. On ajoute à cela la réduction de bruit d’une efficacité très plaisante et on se retrouve avec une expérience audio au-dessus d’un casque avec une isolation passive médiocre. On souhaite faire pause ? Il suffit de retirer une oreillette et de la remettre pour relancer la lecture automagiquement — et vive les jeux de mots !

Enfin, à la condition de ne pas avoir deux contacts avec le même nom, avoir un assistant vocal directement dans votre oreille est vraiment cool. Choisir la musique, envoyer un sms ou passer un appel se fait après une simple pression et une commande naturelle. En parlant des appels, j’entendais distinctement mon interlocuteur, mais ce dernier était gêné par les bruits environnants à la seconde où j’arrêtais de parler.

Mais au quotidien, certains choix intriguent, aussi justifiés soient-ils. Le premier choix est la gestion des commandes. Les boutons mécaniques sont plus une gêne qu’autre chose. On souhaite lancer Assistant ? Il faut se résigner à s’enfoncer l’earbud dans le canal auditif droit plus d’une seconde. Baisser le volume de plusieurs niveaux ? On choisira de passer par le téléphone pour s’épargner une sensation perturbante…

Que dire du choix de l’induction magnétique malgré la compatibilité Bluetooth 5.0 ? Jabra déclare vouloir capitaliser sur son savoir-faire en induction magnétique, ce qui est tout à fait compréhensible. Mais le nerd en moi regrette que Jabra n’ait pas souhaité expérimenter en mettant à contribution les nouvelles possibilités offertes par la dernière génération de Bluetooth. Notamment rendre chaque écouteur indépendant, à l’image des AirPods d’Apple.

A savoir qu’il existe une application compagnon, mais qu’elle n’est pas indispensable pour faire fonctionner les earbuds.

 

Une autonomie au-dessus du lot mais perfectible

L’autonomie des Elite 65T est vraiment impressionnante, en s’installant en haut du panier de ce type de produits. Jabra annonce 5 heures d’autonomie avec son produit et un boîtier qui assure deux recharges complètes. Soit une autonomie totale sur le papier de 15 heures d’écoute.

Sur le papier et en pratique ! Pour éprouver l’autonomie, il a fallu vérifier les différents niveaux de volume, au nombre de 15. J’ai alors réglé les earbuds au milieu, au niveau 7, et mis le volume à fond depuis mon téléphone.

Les earbuds ont tenu environ 4 heures et 25 minutes. Un très bon score qui promet de longues sessions d’écoutes. Il est dommage que le boîtier ne permette que de doubler l’autonomie. Je pense que j’aurais préféré un boîtier plus gros qui permette de tenir un total de 24 heures, pour ne pas avoir à le recharger dans la semaine. Mais il est indéniable que Jabra a trouvé un compromis viable entre encombrement et autonomie.

Quant à savoir quelle est l’autonomie restante dans les earbuds, une icône de batterie s’affiche à côté du sigle Bluetooth.

Note finale du test 7/10
Difficile d'émettre une conclusion sur un produit dont l'unité de test s'est révélée défectueuse par deux fois. Mais si l'on met de côté cette considération, alors il devient possible de voir les qualités, et défauts, des Jabra Elite 65T.
Et s'ils sont positionnés sur le secteur des sportifs, il faut admettre qu'ils ont un profil assez sobre à défaut d'être discret. Tout le monde peut donc se permettre de les porter sans crainte que cela ne jure trop avec son style vestimentaire.
Pour la qualité audio, le rendu sonore satisfaisant couplé avec une isolation sonore efficace rendent les earbuds agréables quand on évolue dans un environnement bruyant, mais n'éblouissent plus une fois le silence retrouvé.
L'autonomie des earbuds est plus que satisfaisante, permettant de dépasser les 4 heures avec un volume plutôt élevé. On aurait aimé que l'autonomie du boîtier soit plus conséquente, pour atteindre les 24 heures, mais elle est suffisante et permet d'avoir un boîtier assez compact.

Au final, le produit est bon et saura probablement combler les attentes de certains. Mais il faut pour cela s'accommoder de quelques parti pris de Jabra qui semblent retenir le potentiel du produit.
Points positifs
  • Son satisfaisant
  • Isolation sonore efficace
  • Très bonne autonomie
  • Votre assistant directement dans vos oreilles
Points négatifs
  • Manque de fiabilité ?
  • Contrôle physique désagréable
  • Bluetooth 5.0 pour quoi faire ?