Bloomberg New Energy Finance a livré ses prédictions 2019 du secteur des voitures électriques, dont la croissance devrait se poursuivre grâce à une fulgurante percée de la Chine. L’Europe et l’Amérique du Nord seraient quant à eux au coude-à-coude.

Que l’année 2018 fut riche en annonces et nouveautés sur le marché des voitures électriques, tant en termes de concepts que de produits aboutis. Et le rapport publié par Bloomberg New Energy Finance, basé sur ses prédictions 2019 des transports et de la transition énergétique, tend à confirmer cette dynamique positive observée ces douze derniers mois.

Croissance de 40 %, mais croissance en baisse

Globalement, les ventes ont enregistré de nouvelles hausses : la croissance recensée au cours de 2018 s’élève ainsi à 70 %, pour un nombre total de voitures électriques dans le monde tutoyant les 5 millions (bus et véhicules commerciaux compris). Si la croissance de 2019 devrait chuter à 40 %, le volume d’exemplaires commercialisés s’annonce gargantuesque : 2,6 millions de modèles en plus.

Des chiffres encourageants notamment boostés par la percée fulgurante de la Chine, qui devrait s’accaparer 1,5 million de voitures électriques sur les 2,6 millions vendus en 2019. Au total, l’Empire du Milieu devrait détenir 57 % du marché global. A ses côtés, la Corée du Sud et le Japon semblent tout petits avec 100 000 véhicules introduits sur leur territoire au cours de cette année.

L’Allemagne et les pays nordiques en tête de file

Du côté de l’Europe, Bloomberg New Energy Finance prévoit l’arrivée de 500 000 nouvelles automobiles électrifiées, en particulier au sein des pays nordiques et de l’Allemagne. En Italie, les ventes devraient commencer à décoller, a contrario du Royaume-Uni, en raison de certaines décisions gouvernementales allant à contre-courant du zéro émission. La France n’apparaît pas dans le rapport.

En Amérique du Nord, les chiffres resteront stables : 425 000 en 2019, contre 405 000 en 2018. Mais l’organisme tient à mettre en exergue le succès de la Tesla Model 3, dont la bonne forme a donné un bel élan au secteur. Il faudra néanmoins des produits moins onéreux pour poursuivre dans cette voie, prévient-il.