Moto électrique : la Pursang E-Track bientôt prête à galoper partout en Europe

Hue Cannabis, allez hue !

 

Imaginée et développée par la start-up espagnole Pursang -- dont le nom est un clin d'œil assumé à l’enduro de Bultaco des années 60 --, la moto électrique E-Track est aujourd’hui disponible à la commande. Livraisons attendues : octobre 2020.

La Pursang E-Track électrique // Source : Electrek

En novembre 2018, un designer aux multiples expériences dans l’automobile (Audi, PSA, Seat, Mazda) répondant au nom de Jim Palau-Ribes annonçait le grand retour de la marque Pursang. Cette dernière a en effet été abandonnée en 1984, lorsque le constructeur Bultaco a décidé de mettre la clé sous la porte après vingt-six années d’activité. Créés en 1967, les motocross Pursang ont quant à elles fait les beaux jours de l’entreprise.

Jusqu’à 120 km/h

La renaissance de Pursang s’inscrit dans une démarche écologique : les deux modèles déjà intronisés que sont l’E-Track et l’E-Street épousent en effet les joies de l’électrique, n’en déplaise aux puristes. Le premier nommé est d’ailleurs disponible à la commande, rapporte Electrek, pour des livraisons attendues en octobre prochain.

Le fondateur Jim Palau-Ribes sur l’E-Track, aux côtés de l’E-Street // Source : Pursang Motorcycles

La première fournée produite se limitera en revanche à vingt-quatre unités, lesquelles se distingueront des exemplaires de série par une finition haut de gamme en fibre de carbone. Le moteur Bosch de 11 kW (15 chevaux) lui permet de grimper jusqu’à 120 km/h : de quoi emprunter des voies rapides en toute sérénité.

Moins de 15 000 euros

Trois batteries fixes de 2,4 kWh, soit 7,2 kWh au total, assurent au pilote une autonomie de 140 kilomètres, pour six heures de recharge au total. Cette bécane de 147 kilos semble donc bientôt prête à galoper sur l’asphalte européen : pour profiter de cette mouture, la somme de 13 700 euros doit être dépensée.

Les derniers articles