NIU : un scooter à trois roues et une moto électriques s’invitent à la fête

NIU, c'est le goût de l'électrique

 

Le fabricant chinois NIU étoffe sa gamme de véhicules électriques au travers d’une moto et d’un scooter à trois roues répondant au nom de RQi-GT et TQi-GT, respectivement. Équipés d’une connectivité 5G, ces deux produits se destinent avant tout à la ville.

Voilà déjà plusieurs années que le constructeur asiatique NIU s’est fait une place de choix sur le créneau des scooters électriques. Son deux-roues Gova, au prix très avantageux, et sa mobylette zéro émission dévoilés au cours des dernières années reflètent en partie ses ambitions. En pleine expansion, le groupe ne compte logiquement pas calmer ses ardeurs. Au contraire.

Une autonomie douteuse

C’est pourquoi deux nouveaux modèles ont été révélés dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) 2020, à Las Vegas. La RQi GT, en premier lieu, est une moto électrique urbaine aux caractéristiques modestes :

  • Puissance : 40 chevaux
  • Batterie : double, de 6,5 kW au total
  • Autonomie : 129 km
  • Vitesse de pointe : 161 km/h
  • Phare avant adaptatif
  • Connectivité Bluetooth, GPS
  • Géolocalisation en cas de perte, système antivol
  • Écran TFT
  • Connectivité 5G

À noter cependant que son rayon d’action a été calculé à partir d’une allure moyenne de 48 km/h, comme le rappelle Electrek. Utiliser l’engin sur des voies rapides devrait donc considérablement impacter son autonomie. Aussi, la présence d’une connectivité 5G s’apparente davantage à un argument marketing qu’à une réelle fonctionnalité, ce standard n’étant encore déployé qu’à une très faible échelle dans le monde.

Le scooter à trois roues TQi-GT affiche des spécifications sensiblement similaires : son autonomie tutoie elle aussi les 129 km. Sa vitesse de pointe de 80 km/h ne constitue pas un véritable point faible, puisque qu’on usage se cantonne avant tout à la ville. Doté d’un toit et d’un système ABS, ce modèle dispose des mêmes fonctionnalités connectées que sa cousine RQi GT.

Mises à jour logicielles

Le communiqué de presse du groupe évoque même une fonctionnalité de stationnement autonome, me laissant quelque peu perplexe quant à l’utilité de celle-ci. L’utilisateur sera cependant en mesure de démarrer son véhicule à partir d’une application dédiée, alors que des mises à jour logicielles pourront directement être déployés sur les deux produits à la manière de Tesla et ses automobiles zéro émission.

Leur production pour le marché américain devrait débuter au second semestre 2020. À l’heure d’écrire ces lignes, NIU n’a pas mentionné de lancement européen, ni les prix de ses engins.

Les derniers articles