Voitures électriques sans TVA : le grand plan de relance envisagé par l’Europe

Le début d'une nouvelle ère ?

 

L’Union européenne chercherait à relancer comme il se doit le secteur automobile en réponse à la crise sanitaire et économique causée par le coronavirus (Covid-19). Au cœur de ce plan de relance, les véhicules électriques bénéficieraient de mesures phares comme le retrait de la TVA.

Et si les voitures électriques étaient exonérées de TVA ?

Et si les voitures électriques étaient exonérées de TVA ?

Mise en exergue par le biais d’un message Twitter signé Christophe Barraud, économiste français connu et reconnu, la dépêche du groupe Bloomberg au sujet d’un plan de relance européen relatif au secteur automobile interpelle forcément. L’Union européenne réfléchirait en effet à mettre en place des mesures fortes pour relancer un marché touché de plein fouet par la crise du coronavirus (Covid-19).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la voiture électrique semble avoir été placée au cœur du futur dispositif. « Un soutien massif à l’industrie automobile créera des dettes significatives pour les prochaines générations. Ce soutien doit respecter les attentes des jeunes générations au sujet du changement climatique et d’un futur plus propre et plus sain », est-il écrit sur le document consulté par le journal économique américain.

Sans TVA, des prix en baisse

Parmi les mesures phares abordées par l’exécutif européen, l’exonération de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) sur les « véhicules zéro émission ». En France, cet « impôt général sur la consommation qui est directement facturé aux clients sur les biens qu’ils consomment », pour reprendre les termes exacts du gouvernement, s’élève à 20 % pour l’achat d’un véhicule.

En d’autres termes, son retrait entraînerait logiquement une baisse significative des prix des automobiles électrifiées. Couplée au bonus écologique de 3000 ou 6000 euros selon le tarif du quatre roues, cette exonération pourrait faciliter l’accès aux véhicules électriques à un plus grand nombre de consommateurs.

Une nouvelle à l’achat à l’échelle européenne ?

L’Europe envisagerait également de mettre en place une nouvelle aide à l’achat d’un véhicule propre grâce à un portefeuille de 20 milliards d’euros étalés sur les deux prochaines années. Serait aussi à l’étude un fonds d’investissement de 40 à 60 milliards d’euros dédié aux « systèmes automobiles zéro émission ».

Enfin, le montant alloué au développement des bornes électriques pourrait être doublé. D’ici 2025, deux millions de bornes publiques dédiées à l’électrique et aux carburants alternatifs pourraient être construits partout sur le Vieux Continent.

Vous souhaitez faire le grand saut vers la mobilité électrique mais votre budget ne vous permet pas forcément d’acquérir un modèle neuf ? Pourquoi ne pas vous tourner vers un modèle d’occasion ?
Lire la suite

Les derniers articles