Encore plus loin : Royole montre un écran MicroLED étirable et façonnable

Utile pour les wearables du futur et le secteur de l'automobile

 

Le fabricant chinois Royole, connu pour ses expérimentations en termes d'affichage, a dévoilé un petit écran MicroLED de 2,7 pouces capable d'être étiré à 130 % de sa surface initiale, mais aussi d'être « façonné » en 3D.

L’écran étirable de Royole est une petite prouesse d’ingénierie qui pourrait servir dans de nombreux secteurs

L’écran étirable de Royole est une petite prouesse d’ingénierie qui pourrait servir dans de nombreux secteurs // Source : Royole via AndroidCentral

Nous connaissions les écrans enroulables et pliables, voici les dalles étirables et modelables en 3D. Après avoir dévoilé le premier smartphone pliant du marché, en fin d’année 2018 (un modèle rapidement éclipsé par les produits de Samsung et Huawei, plus aboutis à tous niveaux), le fabricant chinois Royole a présenté il y a quelques jours le premier écran étirable basé sur la technologie d’affichage MicroLED.

D’ores et déjà « compatible avec le processus de fabrication industrielle », assure la marque, cet écran MicroLED, étirable, mais aussi façonnable, ne devrait pas se matérialiser avant quelques années auprès du grand public. Son concept risque néanmoins d’être particulièrement utile dans de nombreux secteurs, allant des wearables au monde de l’automobile (pour les pare-prise, notamment) en passant par le milieu médical, note Android Central.

Un petit écran, mais un pas de géant pour les technologies d’affichage

Dévoilé à l’occasion du Display Week Symposium 2021 (organisé virtuellement la semaine dernière), ce petit écran de 2,7 pouces dispose d’une définition de 96 par 60 pixels seulement. Il est capable de s’étirer jusqu’à atteindre 130 % de sa surface initiale et peut adopter une courbure convexe allant jusqu’à 40 degrés. Royole précise en outre que sa technologie peut profiter d’une résolution allant jusqu’à 120 pixels par pouce.

Cette technologie peut enfin afficher du contenu tout en étant 70 % plus transparente que ce que proposent les solutions OLED flexibles actuelles. De quoi la rendre « hautement appropriée » pour la fabrication de pare-brise ou de lunettes connectées. La souplesse et la flexibilité de cet écran MicroLED lui permettent aussi d’être plus résistant dans le cadre d’une utilisation sur des wearables, promet Royole

D’après Bill Liu, fondateur et CEO de Royole, cette technologie étirable « marque la prochaine avancée technique qui permettra des applications et des form-factors sans précédent dans les domaines de la réalité augmentée et virtuelle, de l’électronique portable, des applications biomédicales, de la conception de véhicules et au-delà ». Notons cependant que, pour l’instant, le constructeur n’a pas encore annoncé de créneau précis pour un début de production.

Les derniers articles