Après le Solarin, facturé à 16 000 dollars, Sirin Labs vient de dévoiler son second smartphone blockchain : le Finney. Annoncé au prix de 1000 dollars, celui-ci pousse à l’extrême ce qui le différencie : la blockchain.

Source : The Verge

Si vous voulez en savoir plus sur les termes de blockchain ou encore d’application décentralisée, nous vous invitons à consulter notre dossier d’introduction aux cryptomonnaies.

Derrière le phénomène des cryptomonnaies comme le Bitcoin qui a explosé en 2017 se cache un procédé informatique complexe : la blockchain. Mais celle-ci ne se limite pas aux monnaies virtuelles, une infinité d’autres applications peuvent apparaître ou évoluer grâce à la blockchain.

Sirin Labs, une start-up israélienne, a fait de la blockchain la base de sa spécialité : la cyber-sécurité. Après avoir lancé il y a deux ans le Solarin, un smartphone ultra sécurisé à 16 000 dollars, l’entreprise revient avec Finney. Il s’agit d’une gamme de produits plus abordables, toujours axés sur la sécurité. Le premier appareil de la gamme est un smartphone blockchain, à l’instar du HTC Exodus.

Blockchain jusqu’au bout des ongles

Dans une vidéo de présentation, Sirin Labs énonce les possibilités offertes par le Finney. Et le décor est planté dès les premières secondes : blockchain, économie décentralisée, transaction peer-to-peer, les mots en vogue autour de la blockchain sont là.

 

En effet, le Finney permettrait d’accéder à tous les services et applications liés à la blockchain en toute sécurité. Pour cela, l’appareil comprend une interface spéciale, basée sur Android, nommée sobrement Sirin OS. Celle-ci est d’ailleurs open source et pourra donc être intégrée à des smartphones d’autres marques.

Mais que serait un appareil dédié à la blockchain sans cryptomonnaie, l’application la plus populaire de la blockchain ? Finney intègre non seulement un portefeuille électronique, mais restreint les transactions faites avec le smartphone, à commencer par son achat, à une cryptomonnaie créée à l’occasion : le SRN.

Et c’est là que le problème se pose : la valeur d’une cryptomonnaie est extrêmement instable, et obliger les clients à investir dans le SRN pour profiter du Finney est une façon artificielle de faire varier cette valeur.

Côté technique, le Finney intègre les composants habituels d’un smartphone haut de gamme (Snapdragon 845, 6 Go de RAM) avec une batterie de 3280 mAh, un capteur photo arrière de 12 mégapixel et un capteur avant de 8 mégapixels.

L’écran de 6 pouces au ratio 18:9 intègre une encoche, ce qui n’empêche pas le Finney d’avoir le haut de sa coque qui est rétractable comme l’Oppo Find X. Sauf que cela ne donne pas accès à l’appareil photo, mais à un pavé tactile permettant, selon Sirin Labs, de sécuriser les transactions.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Le smartphone sera mis en vente en novembre prochain pour un équivalent de 1000 dollars en SRN. À moins d’être un inconditionnel de la blockchain et d’avoir les moyens suffisants, difficile de vous conseiller le Finney à l’heure qu’il est. Sinon, vous pouvez le précommander sur le site officiel.

À lire sur FrAndroid : Pourquoi le Bitcoin et la neutralité du Net sont intimement liés