Après avoir déçu le public avec son premier smartphone, RED, le spécialiste des caméras, annonce que le deuxième est déjà en cours de réflexion. Après s’être débarrassé de ses partenaires apparemment en cause pour les problèmes du premier modèle, RED compte frapper fort.

Crédit photo : Dieter Bohn, The Verge

RED Digital Camera est un spécialiste américain des caméras de cinéma. Si vous suivez un peu le YouTubeur MKBHD (Marques Brownlee), vous aurez un petit aperçu de la qualité d’image de l’une de leurs caméras. En 2017, la marque a annoncé se lancer sur le marché du smartphone, créant un certain engouement de la part des utilisateurs qui s’attendaient à découvrir quelque chose de nouveau sur un marché très monotone.

Malheureusement, après de multiples reports, le RED Hydrogen One et son écran holographique se sont avérés décevants, d’autant plus qu’il était question à l’origine de design modulaire, mais les connecteurs au dos du téléphone n’ont jamais accueilli les accessoires promis. Bref, la déception était grande et on ne s’attendait pas à voir un jour apparaître un Hydrogen Two.

Sur les forums officiels, Jim Jannard, fondateur de la marque, a annoncé avoir débuté le travail autour du RED Hydrogen Two, en reprenant depuis les bases avec un nouveau fabricant. Le but est de créer « le produit qu’ils souhaitent et que leurs clients demandent ». Les promesses sont déjà grandes : « l’Hydrogen Two est conçu et fabriqué de manière méthodique pour surprendre et dépasser les attentes ».

Par ailleurs, le module photo tant attendu sur l’Hydrogen One devrait enfin être lancé et rendu compatible avec l’Hydrogen Two pour en faire « une caméra complémentaire pour des images de qualité cinéma ».

La faute du fabricant

Pour tenir sa promesse, Jim Jannard précise donc avoir changé de fabricant, car, rappelons-le, RED conçoit le téléphone, mais fait appel à un partenaire chinois pour la fabrication. Et, à en croire RED, c’est bel et bien ce partenaire qui n’a pas été à la hauteur et qui a rendu le premier smartphone de la marque aussi médiocre : « faire en sorte que notre partenaire en Chine termine les fonctionnalités engagées et corrige les problèmes connus de l’Hydrogen One s’est avéré plus que difficile. Impossible en fait. »

Reste à savoir maintenant si le nouveau partenaire de RED sera à la hauteur des attentes du spécialiste du cinéma…