Stationnements vélos : comment les grandes gares parisiennes se préparent aux JO 2024

 

Près de 3000 places de stationnement vélos ont ou vont être inaugurées entre mai et juillet 2024 dans les principales gares de Paris. Île-de-France Mobilité a dressé début juin un bilan sur l’état actuel de ses projets.

parking vélo
Source : IDF Mobilités

Vouloir développer la pratique du vélo nécessite forcément d’investir dans tous types d’infrastructures. Si les infrastructures cyclables – pistes, voies – nous viennent forcément en premier à l’esprit, les places de stationnement sont aussi d’une importance cruciale pour apporter un peu d’ordre dans notre paysage urbain.

Pour ce faire, Île-de-France Mobilités a lancé en 2020 le « Schéma Directeur du Stationnement Vélos en gares et stations », avec comme objectif de déployer 140 000 places vélos dans les gares et stations d’Île-de-France. Depuis, 15 000 places financées par l’agence publique ont été installées, quand 20 000 autres ont déjà été subventionnées.

Le grand projet de la Gare du Nord

À l’approche des Jeux olympiques, IDF Mobilités en profite pour établir un petit bilan des récents déploiements. Dans un communiqué de presse mis en ligne début juin, il est indiqué que 3000 emplacements pour vélos vont ou ont été inaugurés entre mai et juillet 2024 dans six gares parisiennes.

À noter que les places en question peuvent être de différents types : places fermées et sécurisées (consigne), arceaux ou libre accès. Parmi les gros projets déjà évoqués dans les colonnes de Frandroid, le parking XXL de la Gare du Nord va être inauguré le 15 juin prochain, lui qui accueillera 1 186 places sécurisées, des outils d’autoréparation ou encore un distributeur de matériel.

Ce sera ainsi le second plus grand parking vélos de France, après celui de Lyon Part-Dieu qui possédera bientôt un parking vélos de 1300 places.

parking vélo
Source : IDF Mobilités

La gare de Paris Montparnasse n’est pas en reste non plus, avec 500 places en libre accès, aussi bien adaptées pour les vélos classiques que les vélos cargo (biporteur, longtail, triporteur) équipés d’accessoires. Ouverture des portes : le 15 juin également. « Cette offre vient en complément d’une consigne existante de 60 places », est-il écrit.

Fin juin, Paris Saint-Lazare abritera « 358 places sécurisées avec des espaces adaptés à différents types de vélos (rue du Havre) et près de 130 places en libre accès (sur le parvis principal) », poursuit IDF Mobilités. Le 15 juin encore, ce sera au tour de Paris Est, sur son parvis, de profiter de « 340 places en libre accès rénovées ou créées, dont 6 places pour vélos cargos ».

Du retard sur les prévisions

Paris Austerlitz compète cette liste, avec 250 nouvelles places en libre accès début juin, suivi de Paris Bercy avec 120 places en libre accès attendues début juillet.

Comme le fait remarquer Transition Vélo – via Vélo & Territoires -, la région est en retard sur ses prévisions : « seulement 12 % des gares » ont atteint leur objectif, peut-on lire. Là où il faut relativiser, c’est que l’IDF « doit déployer à elle seule 58 % du volume total de stationnements au niveau national ». Le travail est donc colossal.

Parmi les raisons évoquées à ces retards, citons « les contraintes d’urbanisme, les délais de livraison des équipements, ainsi que le manque de ressources humaines disponibles chez SNCF Gares & Connexions pour travailler sur la maîtrise d’ouvrage des projets d’abris sécurisés ».


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.