Le futur SUV électrique d’Alpine promet beaucoup de puissance et d’autonomie

 

D'ici 2028, la gamme d'Alpine sera constituée de cinq modèles 100 % électriques. Après l'A110 électrique et la citadine électrique lancées en 2024 et 2025, ce sera au tour d'un SUV de segment C qui, selon Alpine, ne reniera pas sa sportivité, même si son objectif principal sera de faire du volume.

Comme vous n’êtes sûrement pas sans le savoir si vous suivez avec assiduité l’actualité automobile, Alpine prépare une gamme de cinq modèles électriques qui seront présentés successivement jusqu’en 2028.

Tout débutera avec l’A110 électrique qui devrait arriver en 2024 et sera conçu en collaboration avec Lotus. Viendra après la version sportive de la R5 électrique en 2025.

Ensuite, nous aurons le droit à un SUV premium de segment C 100 % électrique, puis en 2027 et 2028 deux SUV haut de gamme et eux aussi 100 % électriques. Ces deux derniers modèles seront plutôt destinés à des marchés où Alpine souhaite s’implanter, à savoir la Chine et les États-Unis.

Une Alpine dans l’esprit et derrière le volant

Le premier SUV d’Alpine sera donc un modèle de segment C, et son nom de code, GT-X Over, laisse penser qu’il ne devrait pas renier l’ADN de la marque. En effet, d’après Antony Villain, le responsable du design d’Alpine qui s’est entretenu avec Autocar, la marque va faire en sorte que ce modèle soit bien une Alpine, dans tous les sens du terme.

« Si nous gardons l’expérience de conduite, l’élégance, la sportivité et le positionnement de la voiture, ce ne sera pas un problème. Je pense qu’il y a beaucoup d’autres constructeurs qui explorent les moyens de rester fidèles à leur ADN. Je pense que c’est possible, et il y a beaucoup de clients qui veulent vraiment ce genre de voiture. »

Effectivement, une vente sur deux est aujourd’hui un SUV, et Alpine aurait bien tort de se priver de cette manne financière assurée, même si cette carrosserie commence à être dans le viseur du législateur vis-à-vis de son poids supplémentaire et de son impact environnemental par rapport à un véhicule plus léger.

Le plan produit d’Alpine jusqu’en 2028 // Source : Alpine

Un SUV aérodynamique et puissant

Nul doute qu’Alpine travaillera sur le côté aérodynamique de son SUV. Certains, comme Tesla, arrive même à revendiquer des Cx record pour ce type de carrosserie. Pour rassurer les fans de la marque, Anthony Villain précise que nous verrons « beaucoup de liens avec l’A110 ».

Pour le moment, les informations disponibles concernant ce modèle sont encore rares. En revanche, grâce aux synergies de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, on imagine bien le SUV Alpine reposer sur les mêmes bases que le Nissan Ariya, à savoir la plateforme CMF-EV, également utilisée pour la Renault Megane E-Tech.

Il pourrait ainsi disposer d’une batterie de 87 kWh de capacité. En revanche, côté motorisation, modèle sportif oblige, on s’attend à une version dotée de deux moteurs électriques et à plus de 500 ch sous la pédale de droite, avec un moteur de 215 chevaux à l’avant et 268 chevaux à l’arrière. Avec un poids de près de 2,5 tonnes sur la balance, le futur SUV d’Alpine pourrait toutefois permettre une autonomie supérieure à 500 km sur le cycle mixte WLTP.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles