Batteries sans lithium pour voitures électriques : c’est une petite surprise pour vous

 

En Chine, une première voiture électrique dotée d'une batterie sodium vient de voir le jour. L'avantage ? Se passer totalement de lithium. Mais, saviez-vous que les batteries sans lithium étaient déjà prêtes ? C'était l'objet de notre sondage de la semaine.

Usine Audi
Usine Audi, pour illustration

Ces dernières semaines, l’actualité autour des batteries de voitures électriques dépourvues de lithium était intense. Le géant mondial de la batterie, CATL, annonçait le démarrage de la production de masse de ses batteries sodium dès cette année. Avant que quelques jours plus tard, toujours en Chine, un premier constructeur dévoile une voiture électrique dotée de batteries sodium. Il s’agit d’un prototype, mais les batteries proviennent d’une chaîne de production en fonctionnement depuis novembre 2022.

La batterie sodium, qui se passe totalement de lithium, devient donc réalité en 2023. Cela a de nombreuses conséquences pour les voitures électriques. La première, c’est le prix. Les batteries sodium sont censées être moins chères que les batteries lithium. Surtout, le sodium est un élément chimique bien plus courant et bien moins rare que le lithium.

Elles se passent aussi bien évidemment de cobalt (comme les batteries lithium LFP lithium-fer-phosphate), ce qui en fait un avantage de plus en termes écologique, mais aussi éthique. De quoi rendre la voiture électrique encore plus « propre ». Rappelons, en effet, que l’extraction du cobalt est souvent pointée du doigt, car réalisé dans des pays où le respect des droits de l’Homme et des travailleurs est assez faible.

Les inconvénients des batteries sodium

Mais la batterie sodium n’a pas que des avantages. Elle a une densité énergétique plus faible que les batteries au lithium. Ce qui signifie que pour une même taille physique, elle renfermera moins d’énergie qu’une batterie lithium. En d’autres termes, les voitures électriques intégrant des batteries sodium bénéficieront d’une autonomie plus faible que leurs homologues fonctionnant au lithium.

Première voiture électrique dotée d’une batterie sodium

Du côté de la recharge rapide, il semblerait que les batteries sodium soient un peu moins bonnes, mais leur évolution rapide pourrait bien nous faire mentir. En effet, CATL annonce 15 minutes pour passer de 10 à 80 % à l’avenir. Un chiffre à comparer aux 18 minutes réclamées par les voitures électriques qui se rechargent le plus vite actuellement. Mais à comparer aussi avec les 5 minutes promises par CATL sur la prochaine génération de batterie lithium.

Pour toutes ces raisons, les spécialistes des batteries de voitures électriques considèrent que les batteries sodium seront réservées, dans un premier temps, aux citadines électriques, qui n’ont pas besoin d’autant d’autonomie et de recharge rapide que les grandes berlines routières.

Et vous, vous connaissiez les batteries sodium ?

Comme vous venez de le voir, l’actualité autour des batteries sodium est riche, mais assez peu traitée hors de Chine, alors que ces batteries se retrouveront sans douter sur des voitures électriques vendues en France. C’est pour cette raison que nous souhaitions vous interroger sur votre connaissance du sujet.

sondage de la semaine

Les scores du sondage sont intéressants à plus d’un titre : 37,3 % d’entre vous ne connaissent tout bonnement pas les batteries sodium. Ou du moins « connaissaient », puisque cet article vous a au moins apporté un petit éclairage sur cette technologie.

Aussi, 40,4 % des sondés ne pensaient pas que les batteries sodium seraient prêtes dès 2023. En filigrane, cela veut aussi dire que vous aviez déjà entendu parler de ce type de batterie, ce qui est une bonne chose également.

Enfin, 22,3 % des participants étaient déjà au fait de tout ce petit manège.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !