Cadillac se lâche et attribue un prix exorbitant à sa première voiture électrique

 

L’an dernier, Cadillac levait le voile sur sa nouvelle Celestiq, une grande berline électrique qui va enrichir la gamme au côté du SUV Lyriq. Et voilà que la firme américaine dévoile enfin le prix de celle-ci, et il n’est pas vraiment donné.

Lorsque l’on pense à Cadillac, il nous vient en général en tête l’image d’une grosse berline propulsée par un sonore V8. Il est vrai que la firme a bâti son histoire sur cette image, et ce depuis plusieurs décennies. Oui, mais voilà, le monde change et les constructeurs se doivent aussi d’évoluer pour rester dans le coup. Et alors que General Motors veut revenir en Europe, le groupe va devoir électrifier ses marques.

Pas pour toutes les bourses

Cela sera aussi le cas pour Cadillac, qui a justement dévoilé en 2020 son premier modèle électrique, le Lyriq. Un grand SUV qui avait d’abord été montré sous forme de concept-car, avant d’être présenté dans sa version définitive lors du salon de New York un peu plus tard. Son lancement est prévu au cours de l’année prochaine.

Mais le constructeur américain ne veut évidemment pas se contenter d’un seul modèle électrique dans sa gamme. C’est ainsi qu’il a dévoilé en octobre dernier une seconde voiture, qui prend cette fois-ci la forme d’une grande berline au style très futuriste. Il s’agit de la Celestiq, qui devrait elle aussi arriver dans le catalogue au cours de l’année 2024. Elle devrait être aussi vendue en Europe.

Mais cela n’empêche pas la firme de se préparer tout doucement. Et justement, cette dernière vient de dévoiler une nouvelle information de taille sur sa nouvelle arrivante : son prix. Et ce dernier est loin d’être donné. Le site The Verge annonce en effet que la berline démarrera à partir de 340 000 dollars, ce qui équivaut à environ 309 578 euros selon le taux de change actuel, hors taxes. Ça fait très mal.

D’autant plus que ce tarif est bien sûr celui attribué à la version d’entrée de gamme. Car le constructeur souligne que la berline sera hautement personnalisable en fonction des envies et des goûts des clients. Dans la plupart des cas, la voiture coûtera alors plus de 400 000 dollars, soit environ 364 224 euros, alors de nombreuses options seront sans doute disponibles.

Une nouvelle plateforme

Cadillac espère notamment chasser sur les terres de Rolls-Royce, qui prépare lui aussi le lancement de sa première voiture électrique, la Spectre. Celle-ci devrait tourner autour des 413 000 dollars, soit la bagatelle de 376 061 euros environ, hors taxes. Les premiers exemplaires de la Celestiq devraient sortir de l’usine de Warren, dans le Michigan à partir de la fin de l’année.

Il faudra être patient pour recevoir sa voiture, car seulement six exemplaires seront assemblés à la fois, pour un total de 500 unités par an selon la marque. Inspirée par la Mercedes EQS, notamment dans son poste de conduite qui abrite un immense écran, la Celestiq reposera sur la nouvelle plateforme Ultium conçue par le groupe General Motors. Celle-ci offre notamment un espace optimisé pour les cellules de batteries.

Cadillac Celestiq // Source : Cadillac

Une seule motorisation devrait être proposée sur la berline, qui embarquera une batterie de 111 kWh fournie par LG Chem et affichant une faible teneur en cobalt. Celle-ci permettra à la berline de parcourir jusqu’à 483 kilomètres selon le cycle américain EPA, ce qui équivaut à environ 550 kilomètres WLTP. À noter que la berline pourra être pilotée grâce à une seule pédale.

Elle sera aussi dotée de la conduite autonome de niveau 3 et profitera de la charge rapide jusqu’à 200 kW. Seulement 10 minutes seront nécessaires pour récupérer 125 kilomètres. La puissance est quant à elle annoncée à 600 chevaux pour 866 Nm de couple. Enfin, le conducteur pourra profiter des mises à jour OTA à distance.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !