SFR avait annoncé en grande pompe son projet de fibrer la France. Mais après la publication des résultats d’Altice, et le retour de bâton de son annonce qui a fortement déplu, l’opérateur fait intégralement marche arrière.

Le marché des télécoms à quatre acteurs fait des victimes. L’une des premières d’entre elles n’est autre que SFR, qui depuis son rachat par Altice (Numericable) peine à retrouver des couleurs sur le marché.

Nous l’avons vu récemment : les derniers résultats d’Altice sont tout simplement catastrophiques, et sont source d’inquiétudes pour l’avenir de l’entreprise. De quoi re-réfléchir sur une certaine promesse.

SFR annule sa promesse sur la fibre

SFR avait en effet lancé l’idée de fibrer tout seul la France entière. Régis Turrini, secrétaire général de l’opérateur, est toutefois revenu sur celle-ci à l’occasion d’une conférence à destination des collectivités territoriales.

Il avance que ce projet avait été présenté maladroitement et qu’il n’avait pas reçu l’accueil escompté. Aussi l’opérateur fait marche arrière, ayant peur que l’initiative se « retourne contre son objectif initial ».

La fibre dont personne ne voulait

Il faut dire que la situation financière du groupe inquiétait les investisseurs dans le cadre de ce projet. Le mener à bien aurait demandé de créer toujours plus de dettes pour l’entreprise, qui est déjà assez endettée comme ça.

Mais surtout, les collectivités locales n’ont pas apprécié l’ambition de SFR : ce projet les aurait forcés à revoir intégralement leur plan, et aurait nui à la concurrence sur le territoire français.

À lire sur FrAndroid : Orange, SFR, Free, Bouygues : tous les meilleures offres sur les forfaits Internet ADSL & Fibre