L’État vient de débloquer un nouveau budget de 620 millions d’euros pour des initiatives publiques visant à accélérer le déploiement de l’Internet très haut débit au sein de 17 territoires.

En 2013, le gouvernement exécutif de François Hollande s’était engagé à raccorder l’intégralité de la population française en connexion Internet très haut débit d’ici 2023. Depuis, le gouvernement a changé, mais les engagements restent similaires puisque l’objectif actuel vise une couverture haut débit pour tous en 2020 et très haut débit en 2022.

Afin de tenir ces engagements, le Premier ministre Édouard Philippe vient de signer une subvention de 620 millions d’euros afin « d’accélérer massivement le déploiement du très haut débit » via des initiatives publiques au sein de 17 territoires, rapporte Le Figaro. Selon Matignon, cela représente au total « plus d’un quart de la population française ».

3,3 milliards d’euros au total

Ces 620 millions d’euros font partie d’une enveloppe de 3,3 milliards d’euros engagée sur le quinquennat d’Emmanuel Macron (jusqu’en 2022). Les territoires suivants recevront donc entre 1,3 million et 75 millions d’euros : l’Ain, l’Auvergne, le Nord–Pas-de-Calais, le Grand Est, la Charente, la Martinique, les Landes, la Loire-Atlantique, le Doubs, le Jura, le Calvados, le Lot-et-Garonne, l’Essonne, les Deux-Sèvres, le Var et la Guyane.

Matignon indique que près de 3 millions de locaux ont été rendus raccordables à la fibre au cours des 12 derniers mois. Pour les zones les moins peuplées en revanche, d’autres solutions vont certainement être privilégiées, que ce soit la connexion par satellite ou encore les connectivités mobiles comme la 4G, et bien sûr la 5G à venir.

À lire sur FrAndroid : Fibre Optique : tout comprendre sur son déploiement