Carte de crédit Google Wallet

Un lecteur charitable et prodigue, mais surtout anonyme, d’Android Police a envoyé une véritable bombe (pour reprendre leur expression). N’ayez crainte, aucune victime n’est à déplorer, cette âme magnanime leur a fait parvenir une version de Google Wallet comportant plusieurs nouveautés. La plus notable est : une carte de crédit (physique) Google Wallet (voilà c’est dit, si ça se trouve on va avoir des problèmes ;-) ).

 

Cette carte fonctionnerait comme toutes les cartes de crédit et de débit que nous connaissons déjà, et serait compatible avec l’ensemble des principaux réseaux (j’imagine qu’il faut comprendre Visa/Mastercard). Mais à quoi bon se trimbaler une carte supplémentaire ? Où est le progrès ? Cette carte serait la seule et unique que vous auriez besoin de transporter avec vous (mais n’oubliez pas votre téléphone). Toutes vos autres cartes peuvent rester dans votre tiroir (ou ailleurs, à votre convenance), à partir du moment où vous les avez ajouté dans le Google Wallet de votre téléphone.

Google a bien compris que certains magasins ne sont pas encore équipés de points de vente compatible NFC et que bon nombre de personnes sont encore frileuses à l’idée d’utiliser un portefeuille électronique. En proposant cette carte physique, Google Wallet s’ouvre à l’ensemble des boutiques et amène les pusillanimes à confier leurs données bancaires, prétendant une carte de crédit « classique ».

Bien entendu, la carte se commande directement depuis l’application Google Wallet de votre téléphone.

Commande de carte Google Wallet Commande de carte Google Wallet Commande de carte Google Wallet Commande de carte Google Wallet Commande de carte Google Wallet Commande de carte Google Wallet

Quelques nouveautés supplémentaires à ce Google Wallet : le transfert d’argent inter-personnel, la gestion d’un solde que vous pourrez utiliser sur Google Play ou encore le virement de fonds.

Malgré sa grande générosité, la source n’a donné aucune date de lancement et encore moins d’informations concernant les zones géographiques concernées (autres que les USA of course).