Lors de l’annonce de ses derniers résultats financiers, Reed Hastings, le PDG de Netflix s’est exprimé quant à la possibilité de télécharger certaines vidéos pour les voir sans connexion Internet. Le PDG de Netflix ne refuse plus catégoriquement l’arrivée de cette fonctionnalité, mais pas forcément pour les raisons espérées par les plus gros consommateurs de contenu.

netflix-4

La question est posée lors de chaque résultat financier de Netflix et la réponse attendue est toujours la même. Non, Netflix ne veut pas entendre parler d’une fonctionnalité permettant de regarder des vidéos hors-ligne. Non seulement cela coûte très cher en droits à payer auprès des ayants droit, mais en plus cela entre en contradiction avec le cœur de métier de Netflix, le streaming vidéo.

Jusqu’à présent, la réponse était systématiquement non. Jusqu’à hier, où la position de Reed Hastings a légèrement changé. « Nous devons rester ouverts sur ce sujet a-t-il expliqué. Nous restons bien sûr concentrés sur le click-and-watch et la beauté et la simplicité du streaming. Mais au fur et à mesure que nous pénétrons sur de nouveaux marchés dans le monde, où nous pouvons rencontrer des réseaux Internet instables, c’est quelque chose auquel nous devons rester ouverts. »

En savoir plus : Netflix veut donner plus de flexibilité à ses clients mobiles

En d’autres termes, Reed Hasting n’est plus contre le fait de pouvoir télécharger des vidéos sur Netflix. Mais il voit plus la chose comme un service à rendre ou une aide à destination des pays qui ne bénéficient pas d’un réseau fiable. Dans l’idée, ce service ne s’adresserait donc pas à ceux qui voudraient voir leurs séries préférées dans le métro ou dans l’avion. Mais qui sait ? Avec la montée de la concurrence, chez qui le téléchargement est partiellement disponible, l’idée pourrait faire son chemin et atteindre nos contrées un jour.