Au cours des neuf premiers mois de 2017, Google a dépensé 7,2 milliards de dollars (environ 6 milliards d’euros) pour pré-installer ses applications sur des smartphones tiers Android et imposer son moteur de recherche sur iOS. Un chiffre qui a triplé au cours des 5 dernières années et qui, ajouté au coût d’acquisition de trafic, effraie les investisseurs.

7,2 milliards de dollars pour pré-installer leurs applications sur des smartphones tiers. C’est le chiffre dépensé par Google au cours des 9 premiers mois de 2017, issu d’un rapport de Bloomberg. Un chiffre qui tomberait dans ceux que l’entreprise de Mountain View identifie comme des « coûts d’acquisition de trafic » qui pèseraient chaque année sur les dépenses pour un total de 19 milliards de dollars.

Google Apps, kézako ?

Lorsque vous allumez un smartphone Android pour la première fois, vous vous trouvez souvent devant les différentes applications Google Apps, de Gmail à YouTube, en passant par Maps, Photos, Drive. Une présence qui semble évidente, étant donné que le robot vert est un système d’exploitation développé par Google, mais qui implique une énorme dépense annuelle sur l’entreprise. Ces « coûts d’acquisition de trafic » représentent l’un des principaux postes de dépenses pour Google. Evidemment, ces investissements permettent de maximiser la visibilité des services de l’entreprise, générant un flot de visites sur son écosystème. Sur Android, il est devenu compliqué de se passer de Google.

Parmi ces frais de « coûts d’acquisition de trafic », Apple est également un client : c’est l’une des entreprises qui bénéficient de ces investissements. En août, nous avons ainsi appris qu’environ 3 milliards de dollars étaient payés par Google (tous les ans) à l’entreprise de Tim Cook afin de faire de Google le moteur de recherche par défaut sur iPhone et iPad.

Les investisseurs s’inquiètent pour leurs marges bénéficiaires

Évidemment, 7,2 milliards de dollars est un chiffre record qui a régulièrement augmenté à mesure que le marché des smartphones et des tablettes a grossi. Ce chiffre, par rapport à 2012, a pratiquement triplé. Depuis, le mobile est devenu un pilier de l’activité de Google. Bien qu’il s’agisse d’un investissement clé pour Google, il semble que les investisseurs soient effrayés par cette augmentation constante des coûts. En outre, selon le rapport de Bloomberg, une nouvelle augmentation de ces coûts devrait aussi être causée par des normes réglementaires plus strictes conçues par l’Union européenne.

Une situation qui sera constamment surveillée, surtout depuis la création d’Alphabet. la holding au-dessus de Google.