Bien que les forfaits mobiles d’aujourd’hui offrent de plus en plus souvent les appels illimités, les appels en VoIP se démocratisent actuellement, offrant une alternative intéressante aux communications habituelles. Si vous voyagez souvent, avez des proches à l’étranger ou n’avez pas assez d’heures de communications incluses à votre abonnement, voici les solutions qui s’offrent à vous. 

VoIP

Voici dix ans, il était impensable de ne pas avoir, chez soi, un téléphone fixe. Les appels étaient facturés sous forme de forfaits, souvent plus onéreux si un numéro en 01 appelait un téléphone dont l’indicatif commençait par 02 ou 03… Aujourd’hui, les box Internet sont couplées avec des abonnements téléphoniques permettant souvent d’appeler gratuitement de nombreuses destinations étrangères. Mais hors du domicile, ou même pour qui ne dispose pas d’un téléphone fixe, d’autres solutions permettent de passer des appels vers des mobiles ou des fixes depuis n’importe où – ou presque. Il s’agit, pour la plupart, d’applications de VoIP (Voice over IP), c’est-à-dire transitant par les serveurs des fournisseurs de services et passant soit par une connexion 3G/4G, soit par du WiFi.

Voici quelques unes des applications permettant de profiter de ce type de services qui, s’il peut sembler anecdotique pour un usage à domicile, permettra aux voyageurs aux mobinautes appelant régulièrement des contacts à l’étranger de réaliser des économies substantielles. Toutefois, toutes les solutions ne sont pas assorties d’une messagerie vocale. Hormis avec Skype, qui propose un répondeur dès lors que l’utilisateur achète des minutes d’appels, les autres services demanderont de passer par leur messagerie instantanée pour que l’appelant laisse un message à un correspondant indisponible.

WhatsApp

L’application au milliard de téléchargements veut donner un coup de jeune à la VoIP, dont le nom peu glamour n’évoque que bien peu de chose à une jeune génération biberonnée à la téléphonie illimitée. Et pourtant, depuis un mois, c’est très exactement ce que propose l’application dont Facebook détient le titre de propriété. Elle fonctionne en 3G ou 4G comme en WiFi puisqu’elle utilise « la connexion d’internet (sic) de votre téléphone et n’utilise pas le forfait d’appel téléphonique de votre opérateur ». Les appels ne fonctionneront qu’entre téléphones équipés de l’application WhatsApp, elle-même disponible sur Android, iOS, Windows Phone, BlackBerry et même Symbian et Nokia Series 40. Autant dire qu’à l’exception des téléphones basiques, toute personne dotée d’une connexion Internet – c’est le plus compliqué dans l’affaire – sera susceptible de passer des appels gratuits. Une option tout particulièrement utile pour qui voyage régulièrement. Retenons toutefois qu’en cas d’absence de WiFi et de data, il faudra passer par du roaming classique : mieux vaut alors passer par des appels standards. L’application WhatsApp est quant à elle gratuite la première année, puis facturée 99 centimes par an ; de nombreux mobinautes rapportent toutefois n’avoir jamais été facturés à l’issue de ladite première année.

 

Libon

Contrairement à la plupart des applications qui sont issues du monde de la messagerie instantanée, Libon est un projet porté par un opérateur, en l’occurrence Orange. C’est sa filiale Orange Vallée qui s’est chargée du développement du service, lancé en 2012 sous son nom actuel, après trois années passées sous un patronyme différent. Libon permet de passer gratuitement des appels entre smartphones Android ou iOS équipés de l’application, sous réserve de disposer d’une connexion WiFi ou 3G/4G, sous quoi le roaming habituel s’appliquera. Mêmes conditions pour une seconde option : il s’agit de passer des appels depuis l’app Libon vers des fixes ou mobiles qui n’en sont pas équipés, cette fois pour des appels payants. À titre d’exemple, les appels vers les numéros français, portugais ou turcs sont facturés 3 centimes la minute, et plus d’une centaine de destinations figurent dans la liste de Libon, à des tarifs plus ou moins bas. Notez que l’application fonctionne avec les forfaits de tous les opérateurs français.

Libon fait partie des rares solutions intégrées à des forfaits d’opérateurs. Les appels illimités et gratuits des forfaits Sosh à 19,99 euros et 24,99 euros par mois vers les DOM, les pays d’Europe, le Canada ou les USA doivent impérativement passer par l’application Libon – il faut donc disposer d’un smartphone compatible, à l’exclusion des Windows Phone ou des BlackBerry. Les appels sont également gratuits depuis l’Europe et les DOM vers la France.

 

Skype

Peut-on évoquer la VoIP sans faire un détour par Skype, l’un des poids lourds du genre ? Acheté en 2011 par Microsoft, le service offre un service de messagerie instantanée, du chat vidéo et des appels à bas prix vers des téléphones fixes et mobiles. Pour des appels gratuits, la routine est toujours la même : il suffit de s’appeler entre contacts Skype connectés à l’application, à ce détail près qu’il est possible de passer des appels depuis un PC et de les recevoir sur un téléphone, et inversement. Les voyageurs ou mobinautes dont l’entourage se trouve à l’étranger peuvent compter sur diverses offres tarifaires permettant d’appeler soit uniquement des fixes, soit des fixes et des mobiles, avec une soixantaine de destinations au maximum. Il est possible d’acheter du « crédit Skype » (10 ou 25 euros par charge) pour le dépenser à la demande (pour appeler diverses destinations, vers des fixes et des mobiles…) ou bien des packs plus avantageux, du moins pour qui appelle régulièrement la même destination. Par exemple, pour 12,59 euros, il est possible de bénéficier des appels illimités vers toutes les destinations fixes dans le monde desservies par Skype. Le prix des SMS est cependant élevé au regard de la tarification européenne : les SMS vers la France coûtent 10,8 centimes par message.

L’application est disponible sur le Play Store, mais aussi pour les iPhone, Windows Phone, BlackBerry et est préinstallée sur les Nokia X et sur le Fire Phone d’Amazon.

 

Facebook Messenger

Certains aiment Facebook Messenger, d’autres détestent. Néanmoins, depuis un an, cette application désormais séparée du réseau social permet à ses utilisateurs de passer des coups de fil. L’intérêt de l’opération, c’est évidemment sa gratuité puisque, comme un WhatsApp, Facebook Messenger ne facture aucun frais particulier, du moment que l’utilisateur est connecté sur un réseau WiFi ou sur un forfait data inclus à son abonnement. Il faut donc, pour en profiter, cliquer sur l’icône en forme de téléphone située en bas de la liste des contacts, choisir la personne à appeler… et c’est tout. L’avantage, c’est qu’il n’est pas nécessaire de connaître le numéro de téléphone de son contact… mais l’inconvénient, c’est bien sûr la possibilité d’être appelé par n’importe quel « ami », du moment que l’on est soi-même connecté à Internet.

L’application est disponible sur Android, iOS, Windows Phone ou encore BlackBerry.

 

Viber

Racheté en 2014 par le Nippon Rakuten, Viber fait partie des « classiques » de la VoIP. Comme la plupart de ses concurrents, il offre une messagerie (texte, images) instantanée gratuite et propose de la téléphonie, là aussi gratuite pour qui dispose d’une connexion Internet par réseau mobile ou WiFi. À l’instar de WhatsApp, Viber s’appuie sur le numéro de téléphone privé de l’utilisateur, ce qui peut éventuellement poser des problèmes de confidentialité, mais qui simplifie l’utilisation de l’app : la liste de contacts de l’utilisateur est automatiquement synchronisée avec Viber.

Pour obtenir des appels vers des téléphones fixes ou des mobiles qui ne seraient pas équipés de Viber, l’offre Viber Out propose des communications « au tarif d’appels locaux ». Pour la France, comptez par exemple 4,4 centimes la minute vers des mobiles ou 2,2 centimes vers des fixes. Tous les tarifs se consultent à cette adresse. Notez que l’application standard est gratuite mais que les amoureux des stickers (côté messagerie instantanée) devront débourser quelques centimes pour en profiter.

 

De nombreuses autres applications initialement spécialisées dans la messagerie instantanée permettent de passer des appels en WiFi/3G/4G, soit gratuitement vers les mobiles connectés à la même application, soit moyennant finance vers des téléphones fixes ou mobiles. On peut à ce titre citer Line, WeChat, BBM ou encore Hangouts, chez Google, via son application Hangouts Phone. On pourra également se tourner vers UppTalk, dont l’app mise au goût du Material Design fournit également des tarifs avantageux.

En termes de services, toutes ces applications se valent plus ou moins, avec des tarifs globalement situés dans des fourchettes de prix communes. Toutefois, on notera qu’avec sa formule dotée d’appels illimités, Skype fait partie des services les plus avantageux.

 

Quelle consommation de data ?

Particulièrement lorsqu’il s’agit de consommer de la 3G/4G en itinérance, ce qui est d’autant plus important que de nombreux forfaits mobiles incluent désormais un fair-use utilisable en Europe, la question de la consommation de data par les applications de VoIP se pose. Elle est en revanche un peu moins pertinente dans le cas de connexions en WiFi. Notez en outre que l’usage de la VoIP dans les forfaits mobiles, de même que le mode Modem, est désormais autorisé dans les forfaits contenant de la data, tandis que les opérateurs avaient tendance, il y a quelques années encore, à interdire ces options dans leurs formules.

Nos confrères d’AndroidWorld se sont livrés à une expérimentation, répétant huit fois des appels d’une minute avec différentes applications de VoIP. Voici leurs conclusions, que nous avons récapitulées dans le tableau ci-dessous :

 Emetteur de l'appelRécepteur de l'appel
WhatsApp (WiFi)616 Ko (281 Ko envoyés, 335 reçus)617 Ko (341 Ko envoyés, 276 Ko reçus)
WhatsApp (3G)541 Ko (280 Ko envoyés, 261 Ko reçus)539 Ko (263 Ko envoyés, 276 Ko reçus)
Viber (WiFi)873 ko (375 Ko envoyés, 498 Ko reçus)865 Ko (477 Ko envoyés, 388 Ko reçus)
Viber (3G)858 Ko (357 Ko envoyés, 501 Ko reçus) 841 Ko (452 Ko envoyés, 388 Ko reçus)
Skype (WiFi)813 Ko (458 Ko envoyés, 355 Ko reçus)941 Ko (444 Ko envoyés, 497 Ko reçus)
Skype (3G)990 Ko (477 Ko envoyés, 513 Ko reçus)1,21 Mo (633 Ko envoyés, 577 Ko reçus)
Hangouts (WiFi)1,565 Mo (725 Ko envoyés, 840 Ko reçus)1,344 Mo (577 Ko envoyés, 767 Ko reçus)
Hangouts (3G)851 Ko (355 Ko envoyés, 496 Ko reçus)654 Ko (284 Ko envoyés, 370 Ko reçus)

Peu consommatrices en data dans leur globalité, les applications divergent de quelques centaines de Ko pour chaque minute d’appel : la différence sera donc sensible pour les communications les plus longues. À ce petit jeu, le très populaire WhatsApp fait partie des plus économes quand Hangouts, sur le réseau mobile seulement, restera un bon compromis. Notez toutefois que ces données valent pour une minute d’appel et que pour des communications longues à l’étranger, quelques Mo de data seront parfois plus onéreux que des appels en roaming traditionnel. Un calcul savant à effectuer pour les plus bavards !