CF-Auto-Root, le célèbre outil servant à rooter les terminaux a été mis à jour par Chainfire. Cette nouvelle version apporte quelques nouveautés et supporte désormais plus de 300 terminaux différents.

cf-auto-root

 En 2012, un certain Chainfire se faisait un nom au sein de la communauté Android grâce à son CF-Auto-Root (et CF-Root) qui permettait de rooter certains smartphones de Samsung. Trois ans plus tard, Chainfire est l’un des piliers du monde underground et son outil supporte désormais plus de 300 terminaux différents.

Dans un post Google+, Chainfire vient d’annoncer la mise à jour de CF-Auto-Root. Cette nouvelle mouture permet de contourner les derniers patchs de sécurité des versions 5.1 et 6.0 d’Android déployés aussi bien par Google que Samsung. À cette occasion de nouveaux terminaux ont été ajoutés à la liste de compatibilité et certains firmwares ont été mis à jour pour les anciens. Quoi qu’il en soit, tous les fichiers ont été mis à jour afin d’intégrer SuperSU 2.65, la dernière itération du gestionnaire de root.

Précisons que la version bêta d’Android 6.0 Marshmallow sur le Galaxy S6 n’est pas encore prise en compte par CF-Auto-Root.

Une installation pleine de conséquences

CF-Auto-Root peut être installé à l’aide d’ODIN pour les appareils Samsung ou de Fastboot pour les autres. Notez néanmoins que le bootloader du terminal ainsi rooté doit être déverrouillé au préalable au risque de le rendre inutilisable. En outre, rappelons que ce genre de manipulation incrémente le compte de flash, qui affiche un triangle jaune au démarrage du téléphone (qu’il est possible de remettre à zéro grâce à TriangleAway), et active de façon définitive le flag KNOX WARRANTY VOID.

Si malgré cela vous souhaitez tout de même tenter l’expérience, les fichiers nécessaires sont disponibles sur le site de Chainfire. Pour plus d’informations, un topic est disponible (en anglais) sur XDA.